DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Dissertation de SES

Thèse : Dissertation de SES. Rechercher de 46 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  12 Mai 2016  •  Thèse  •  8 350 Mots (34 Pages)  •  392 Vues

Page 1 sur 34

LES OBSTACLES AU DEVELOPPEMENT DE L’ENTREPRENEURIAT FEMININ AU MAROC

THE BARRIERS TO MOROCCAN FEMALE ENTREPRENEURSHIP

           Hind BOUZEKRAOUI                                                                 Driss FERHANE

          Doctorante en sciences de gestion                                                                   Professeur Habilité

Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Tanger         Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Tanger

          Université Abdelmalek Essaâdi                                                             Université Abdelmalek Essaâdi                                                  

          hindbouzekraoui@yahoo.fr                                                                     ferhane.driss@gmail.com                                                                                                                                                   

 

Résumé 

L’entrepreneuriat féminin est aujourd’hui reconnu comme l’une des principales sources de croissance, de création d’emplois, d’innovation et de richesses. Au cours des toutes dernières années, on a assisté à un accroissement considérable du nombre d’entreprises créées par des femmes dans le monde. Le Maroc quant à lui, devance plusieurs pays émergents et s’impose comme pays dominant sur le plan Africain. Cependant, le pourcentage d’entrepreneurs féminins reste très faible au Maroc.

Le présent article est divisé en deux parties. Dans la première partie nous présentons une synthèse des différents travaux de recherche menés dans le domaine de l’entrepreneuriat féminin. La deuxième partie a pour objectif de présenter dans un premier temps,  un état des lieux de l’entrepreneuriat féminin au Maroc,  et de déterminer par la suite les obstacles qui freinent le développement de la femme entrepreneure marocaine, notamment en matière d’accès au financement, d’accès aux réseaux de soutien, conciliation vie privée/vie professionnelle ou encore en raison de pratiques sociales et culturelles discriminantes.

Mot clés : Entrepreneuriat féminin, femmes marocaines, femme entrepreneur, genre, création d’entreprise.

Abstract

In many countries female entrepreneurship is now considered key to successful economic and social development. In the last years, the number of women owned businesses has significantly increased. Morocco advances many emerging countries especially in Africa. However, female entrepreneurship in Morocco is still low. This article is divided into two parts. In the first part, we present a synthesis of the researches conducted  in the area of the woman entrepreneurship. In the second part, we present  the state of women's entrepreneurship in Morocco, and the Barriers to development of moroccan women entrepreneurs.

Keywords:  Female entrepreneurship, Morrocan women, women entrepreneur, gender, business creation.

Introduction  

L’entrepreneuriat des femmes est aujourd’hui reconnu comme l’une des sources de la croissance, de la création d’emplois, d’innovation et de richesses. Au cours des dernières années, on assiste à une croissance du nombre des entreprises créées par les femmes dans le monde.

Placé en 13ème position au niveau du développement de l’entrepreneuriat féminin, le Maroc devance plusieurs pays émergents et s’impose comme pays dominant sur le plan Africain. Or, malgré ce classement, le pourcentage d’entrepreneurs féminins reste très faible au Maroc.

Plus qu’avantageux, le tissu économique marocain représente un champ fertile au développement de l’esprit entrepreneurial féminin.  Plusieurs atouts viennent pour diligenter l’intégration de la femme dans le domaine des affaires. En effet, dorénavant présente dans presque tous les secteurs d’activité au Maroc, la femme occupe de plus en plus un rôle intrinsèque dans les domaines socio-économiques mais aussi et surtout politiques.

De plus en plus conscientes de la place qu’elles occupent dans la société, les femmes marocaines sont plus que jamais décidées à faire valoir leur potentiel et à participer activement au développement économique, social, politique et institutionnel du pays.

Ainsi, les instances marocaines ont certes mis en place plusieurs programmes pour valoriser la contribution de la femme au développement du tissu socio-économique marocain, cependant plusieurs aspects restent tâchés d’ambigüité à savoir : Les difficultés rencontrées aux différents stades de vie économique, de l’intention d’entreprendre au lancement, du démarrage tout en passant par la croissance à la maturité ou déclin. Selon un rapport de  l’Association des Femmes Entrepreneurs du Maroc (Afem, 2005), peu de femmes, même les diplômées, sont tentées par la création d’entreprises, le taux de mortalité des jeunes firmes est trop élevé: 3 entreprises sur 5 meurent 3 ans après leur création.

En effet, les programmes d’appui et de soutient desservis se sont avérés  pauvres et non aboutis, et plusieurs autres difficultés et obstacles sont rencontrés par la femme désirant se lancer en affaires ou ayant déjà fait un premier pas en entrepreneuriat.

Le présent article s’inscrit dans le cadre des travaux de recherches que nous menons actuellement sur l’entrepreneuriat féminin au Maroc.  L’article est divisé en deux parties, dans la première partie nous présentons une synthèse des travaux de recherche menés à travers le monde dans le domaine de l’entrepreneuriat féminin. La deuxième partie a pour objectif de présenter dans un premier temps,  un état des lieux de l’entrepreneuriat féminin au Maroc,  et de déterminer par la suite les obstacles qui freinent le développement l’entrepreneuriat féminin au Maroc, notamment en matière d’accès au financement, d’accès aux réseaux de soutien, conciliation vie privée/vie professionnelle  ou encore en raison de pratiques sociales et culturelles discriminantes.

  1. L’entrepreneuriat féminin : Revue de littérature

L’entrepreneuriat féminin connaît un intérêt particulier et un développement rapide à travers le monde. Ainsi, les recherches menées dans ce domaine se sont développées d’une manière importante ces dernières années.

Dans la revue de littérature que ne présentons ci-dessous, nous nous sommes focalisé sur trois sujets majeurs : les caractéristiques socio-économiques, les motivations et les obstacles rencontrés.

  1. Le profil socio-économique des femmes entrepreneures

Le profil socio-économique des femmes entrepreneures est l’un des aspects le plus abordé dans la littérature. Ne nous somme intéressés à l’âge, la formation, l’influence familiale et l’expérience.

L’âge

La plupart des études menées sur l’âge des femmes entrepreneures confirment que les femmes sont plus jeunes que les hommes au moment de se lancer dans un projet entrepreneurial. Welsch et Young (Welsch, 1982),  Birlyey et Sandres (BIRLYEY, 1987) ont montré qu’aux états unis les femmes entrepreneures sont plus jeunes que les hommes entrepreneures et indiquent que l’âge moyen pour les femmes se situe entre 25 et 40 ans, alors que pour les hommes, c’est plus que 43 ans.

Une autre étude menée par Lacasse (Lacasse, 1990), montre que l’âge moyen des femmes entrepreneures se situe entre 35 et 44 ans. C’est l’âge de maturité qui suscite la décision d’entreprendre étant donné les capacités et les expériences accumulées par les femmes. C’est l’âge qui va leur permettre de gérer efficacement leurs affaires. Legaré et St-Syr (Legaré, 2002) ont également montré à partir d’une enquête menée en 2002 au canada, que les femmes entrepreneures appartiennent à une catégorie d’âge relativement plus jeune que celle des hommes.

Cependant, d’autres recherches effectuées par Hisrish et Peters (Hisrish, 1991) viennent contredire les études précédentes. Elles indiquent que les hommes se lancent dans une expérience entrepreneuriale à partir de 30 ans et que les femmes plutôt autour de 35 ans.   Dans ce sens, d’autres recherches indiquent aussi que les femmes sont plus âgées que leurs homologues masculins au démarrage de leur projet  (Watkins, 1984)   (Burdette, 1990) et  (Hernandez, 1997). Ce dernier après avoir mené une enquête en Afrique, a conclu que les femmes entrepreneures en Afrique sont plus âgées par rapport à leurs correspondantes européennes et explique que ce retard est du à la valorisation tardive de l’entrepreneuriat féminin dans le continent africain.

La formation

La formation des femmes entrepreneures a fait l’objet de plusieurs recherches. Les résultats obtenus semblent contradictoires.

Aux états unis, WATKINS (Watkins, 1984) a  remarqué que les femmes entrepreneures ont un niveau éducatif moins important que celui des hommes. Par contre, Hisrish et Brush (Hisrish, 1987) ont constaté à travers une étude qu’ils ont menée que le niveau de formation des femmes entrepreneures est comparable à celui des hommes, mis à part les domaines d’études qui diffèrent (ingénierie, gestion, sciences humaines, etc).

...

Télécharger au format  txt (56.4 Kb)   pdf (523.4 Kb)   docx (495.4 Kb)  
Voir 33 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com