DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Fiche de lecture Durkheim : qu'est ce qu'un fait social

Fiche de lecture : Fiche de lecture Durkheim : qu'est ce qu'un fait social. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  3 Mars 2016  •  Fiche de lecture  •  765 Mots (4 Pages)  •  2 725 Vues

Page 1 sur 4

Fiche de lecture

Auteur : Emile Durkheim (1858-1917). Sociologue français

Titre : Qu'est-ce qu'un fait social?

Date : 1894

Dans son texte, Emile Durkheim tente de définir le fait social. En effet, selon lui le terme de "fait social" est utlisé "pour désigner à peu près tous les phénomènes qui se passent à l'intérieur de la société". Pour définir qu'est ce qu'un fait social, Durkheim classe les faits sociaux selon différents critères : l'exteriorité, le collectif, le stable et la contrainte.

Introduction :

Premièrement, Durkheim explique le fait que le terme "fait social" est utilisé sans forcément connaître la définition exacte de cette expression. En effet, Durkheim dit dans son texte que cette expression est utilisée "pour désigner à peu près tous les phénomènes qui se passent à l'intérieur de la société". Pourtant, Durkheim rajoute que tous les évenements humains peuvent être appelés sociaux car par exemple le fait de boire, de manger ou encore de raisonner sont bénéfiques à la société.

L'extériorité :

Ensuite, Durkheim explique que les phénomènes sociaux ne dépendent pas d'un l'individu seul. En effet, selon lui les faits sociaux se soumettent à un individu comme une réalié objective c'est à dire qu'aucun individu ne peut mépriser cette réalité objective et que chaque individu doit s'apprivoiser à cette réalité. Durkheim explique que l'éducation de l'individu va l'obliger à ne pas ignorer cette réalité objective. Or, comme la conduite ou la pensée d'une personne lui est extérieure, si cette même personne tente d'enfreindre ces règles elles réagissent contre elle car, par exemple, le fait de s'habiller sans prendre compte des usages suivis dans son pays va provoquer le rire voir la moquerie des autres personnes. De plus, certains individus ne savent pas ce qu'ils font car ils sont entraînés par les autres individus.

Le collectif :

Durkheim dit également dans son texte que les phénomènes sociaux doivent être percu de nature collective c'est à dire qu'ils ne doivent pas être percu comme individuels. Les faits sociaux représentent le mode de vie d'un peuple, d'un groupe ou d'une population. La réalité sociale est percu comme une réalité objective qui s'impose à chaque individu meme si l'individu ne le souhaite pas. Ces généralités sont constituées de croyances ou de pratiques collectives. De plus, il n'y a aucun composant étranger car tout cela est simplement une reproduction du modèle collectif.

Le stable :

Durkheim remarque également que les faits sociaux mettent très longtemps avant d'évoluer. Cela est directement en lien avec le critère collectif car il comprend les croyances et les pratiques, qui ont été transmises par les générations antérieures. C'est donc aussi un critère historique,

...

Télécharger au format  txt (4.7 Kb)   pdf (64.9 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com