DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Le Sport, Miroir De Notre Société ?

Documents Gratuits : Le Sport, Miroir De Notre Société ?. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

, le sport est devenue LA religion de la société moderne.

_ Les jeux olympiques antiques ne comprenaient que des disciplines athlétiques. De nos jours, plus de 30 disciplines sont représentées. Ils se déroulaient sur 5 journées, de nos jours il durent 2 semaines. Ils étaient réservés aux citoyens Grecs (les femmes, les esclaves et les étrangers sont exclus), si les femmes sont absentes de la première édition de la version des jeux olympiques modernes (1896 à Athènes par Pierre de COUBERTIN), elles ont présentes à partir de la 2ème édition.

_ La pratique du sport, à son origine, était réservée à une élite (grecs, chevaliers, puis les gentry). Il c'est donc développé est a atteint toutes les couches de la société. Le sport moderne laïque, démocratique, et non sexiste est une invention récente.

II/ Le sport est l'expression d'un progrès de la civilisation.

Pour le sociologues Norbert ELIAS sport et civilisation, la violence maîtrisée, le sport contraint l'homme à canaliser ses pulsion, à contrôler ses réactions, à réguler ses émotions, en un mot à maîtriser son agressivité. Le sport moderne à remplacé la guerre. On se fait la guerre par équipe interposées et on évite ainsi les morts liées aux grands conflits. Le sport représente la sublimation de la pulsion agressive. C'est à dire, la transformation de la pulsion inacceptables (violence physique) en valeurs socialement reconnues (le jeu).

Si l'on compare la lutte contemporaine à la lutte antique que l'on appelai le pancrace, où tous les coups étaient permis (briser les doigts, crever les yeux, mordre ou étrangler les adversaires), on se rend compte que le sport moderne est plus civilisé. Les jeux sont moins sauvages, la limitation des coups autorisé, l’obéissance face aux décisions de l'arbitre font que le sport moderne même dans les formes les plus agressives (rugby, boxe, hockey sur glace...) relève « d'une violence maîtrisé ».Entre les jeux antiques et les jeux moderne « il y a tout un processus de civilisation » qui a canalisé les pulsions agressives humaines, les pulsions animales.

Le sport a transformé l'animal en humain capable de respecter des règles, de respecter la frustration, de se conformer « au principe de réalité et d'abandonner le principe plaisir » (Freud).

Cependant la pratique sportive n'a pas arrêtée celle de la guerre qui est toujours bien présente sur notre planète et la violence dont le sport devait être la sublimation resurgi sur les stades. On peut déplorer les mauvais gestes des joueurs (le coup de boule de Zizou en 2006 ; et plus récemment en juin 2011 les deux athlètes après une course qui en sont venus aux mains) ou ceux des supporteurs (foot ou hockey sur glace). Rappelons les morts lors des match de foot, en 1964 à LIMA 350 morts et 500 blessés ; le drame du Heysel 1985 39 morts et 200 blessés ; et Sheffield en 1989, 95 morts et 25 blessés. On peut alors s'interroger sur la réelle capacité du sport à sublimer la violence et même se demander si le sport n'est pas lui même un générateur de violence. Il faut revenir sur la définition du sport, la définition moderne du mot n'a plus rien avoir avec le sens d'amusement, de nos jours le mot sport signifie avant tout « compétition », il faut avant tout gagner, battre, vaincre l'adversaire, l'écraser, être le plus fort ou le plus rapide »citius, altius, fortius » = plus vite, plus haut, plus fort.

Pierre de COUBERTIN, revu olympique 1902 : si l’essence du sport c'est l'effort son condiment indispensable est le concours. » On ne fait pas de sport pour s'amuser mais pour gagner et avoir des records. Le mot français record vient du mot anglais « record » qui veut dire enregistré,

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (73.9 Kb)   docx (7.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com