DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Le Suicide d'Émile Durkheim - Fiche de lecture

Commentaire d'oeuvre : Le Suicide d'Émile Durkheim - Fiche de lecture. Rechercher de 46 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  6 Avril 2019  •  Commentaire d'oeuvre  •  1 608 Mots (7 Pages)  •  84 Vues

Page 1 sur 7

Note de synthèse

Emile Durkheim et le suicide.

Considéré comme le père fondateur de la sociologie moderne, Emile Durkheim (1858-1917) est un sociologue français. Il est formé à l'école du positivisme, et développe différents raisonnements autour du fait social qu'il caractérise comme une entité sui generis., « voilà donc un ordre de faits qui présentent des caractères très spéciaux : ils consistent en des manières d'agir, de penser et de sentir, extérieures à l'individu, et qui sont douées d'un pouvoir de coercition en vertu duquel ils s'imposent à lui ». Durkheim est formé à l'école du positivisme ; agnostique, il refuse d'être rabbin comme ses pères, et préfère se spécialiser à l'Ecole normale supérieure, il obtient en 1882 l'agrégation de philosophie ; puis part enseigner les sciences sociales à Bordeaux en 1887. Il découvre par la suite les universités allemandes qui le marqueront par leur modernité. Il retrouvera Paris et l'université de la Sorbonne en tant que professeur de lettres. Il rencontra Bergson et Jaurès qui l'influenceront dans ses travaux, mais il s'inspire aussi d'Auguste Comte (méthodes des sciences naturelles appliquées aux sciences humaines) et de Spencer ( approche utilitariste de la sociologie pour comprendre la société). A l'inverse, bien qu'il s'intéresse aux études de Marx, il juge l'oeuvre de Marx trop dogmatique, et pas assez scientifique (démarche expérimentale, utilisations d'outils statistiques), en rejetant l'idéologie marxiste vu comme réactionnaire et violente. Le sociologue français est toujours resté discret sur ses opinions politiques, bien qu'il soit un proche de Jean Jaurès, et défend la cause de Dreyfus au sein des dreyfusars, il n'a jamais été politiquement engagé. En revanche, il adhère à la Ligue des Droits de l'Homme. En 1896, Durkheim fonde l'Année sociologique, une revue semestrielle qui permet de diffuser les recherches et le nouveau paradigme de la sociologie. Durkheim est parallèlement l'auteur de quatre ouvrages fondamentaux qui sont : De la division du travail sociale en 1893, Les règles de la méthode sociologique en 1895, le Suicide en 1897 et Les formes élémentaires de la vie religieuse en 1912. Après la Seconde Guerre Mondiale, la notoriété du sociologue est en déclin, mais c'est Pierre Bourdieu qui remet au jour les théories durkhemiennes, notamment celle du fait social (étant une totalité non réductible à la somme de ses parties, permettant de dissocier l'individuel du collectif, base du fondement des conditions d'une action contraignante de système de la société sur les individus) notion fondamental de la sociologie moderne.

-Principes de sociologie

Dans sa définition de la sociologie, Durkheim met en avant avec la complémentarité de Mauss, trois sphères de contraintes qui viennent appuyer la notion de fait social. Le droit, la morale, la religions sont ces trois raisonnements. Le fait social s'explique par le jeu d'interactions, et dans le système où ces interactions sont observables. Il faut observer l'objet social mais aussi les interactions avec cet objet. Il en découle des principes épistémologiques fondamentaux, autour du système des faits sociaux (systématisation). L'objet de la sociologie représente les rapports, liens, connexions avec la société. La contrainte de l'individu est donc observée, il s'agit d'une chose imposée, que l'on peut tarduire par un élément matériel, comme immatériel. Le positivisme conçoit d'observer, un élément, un objet visible, ses effets avec lui même et avec son système.

Ex : Le langage est un fait social, le français est un outil, mais représente aussi une appartenance culturelle, cet instrument crée des rapports entre les individus qui sont contraint de l'utiliser pour communiquer.

Durkheim met aussi en avant la démarche expérimentale ( problème, hypothèses, conséquences vérifiables, description, interprétation, conclusion) en utilisant des travaux comme les statistiques ou des études à l'approches historiques pour appuyer ses recherches, en décrivant le système social observé (systématisation), et la morphologie sociale (milieu dans lequel les individus évoluent et échangent des liens de sociabilité, ou marchand). Enfin, il faut distinguer pratique social qui correspond à une action sociale, fonctions de la vie (quantifié) et représentation sociale qui sont des habitudes ( institutions, modèles, comment l'individu voit l'objet en général). Les sociologues établissent leurs recherches dans différents thèmes : la déviance, la famille, l'intégration, les mouvement sociaux, les organisations, la pauvreté, les rapports sociaux.

-L'ouvrage

Le Suicide est paru en premier lieu en 1897, perçu comme un échec, car délaissé puis ignoré, il est publié une seconde fois en 1912, ainsi le suicide devient un thème important de la sociologie. Durkheim a choisi ce thème d'étude en raison de son état neurasthénique ( tristesse et dépression durable). Pour Durkheim, le suicide n'est pas seulement un fait social du à la folie, mais qu'il pouvait être la issus d'autres causes, observables dans la société. Pour l'auteur, il existe bien des causes sociales, déterministes qui viennent favoriser selon des caractéristiques de l'individu, le suicide.

Le Suicide, est perçu comme une révolution dans l'approche de la sociologie moderne, où Durkheim utilise de nouveaux instruments, méthodes, des études empiriques, et la démarche expérimentale pour mettre en lumière le suicide de l'individu en société. L'auteur balaye les pré-notions, des idées reçus ou des faits fantasmés qui ne sont pas caractéristiques de la réalité. Il part du concret, vers des lois générales, des lois sociales générales, qui forment le déterminisme social en société. Il existe différentes variables que Durkheim vient établir : la famille, le travail et la religion par exemple, et défend une approche quantitative autour d'études empiriques et des statistiques, a contrario de Mauss en opposition de cette vision, en défendant une approche plus qualitative.

Dans un premier temps, Durkheim évoque les facteurs extrasociaux, qui seraient les causes non sociales du suicide, comme les états psychothiques (chapitre 1), l'éthnie et l'hérédité

...

Télécharger au format  txt (10.5 Kb)   pdf (44.4 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com