DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Pablo Picasso (1881-1973), Guernica

Documents Gratuits : Pablo Picasso (1881-1973), Guernica. Rechercher de 50 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

n comment on les perçoit ») puisque par exemple la mère à gauche du tableau est peinte de profil avec les 2 yeux de face. Mais également surréaliste, comme en témoignent les éléments atroces contenus dans le tableau (les personnages hurlants par exemple...).

Couleur

Où plutôt la non couleur, Picasso a choisi le noir, le blanc et les nuances de gris pour représenter le bombardement de Guernica. Il rappelle par là également que c’est par le biais de l’écrit qu’il a découvert l’horreur de l’événement. D’ailleurs les traits qui hachurent le corps du cheval évoquent la typographie des colonnes d’un journal.

Composition

Une fresque en triangle qui se lit à l’envers (non comme un livre de gauche à droite mais de droite à gauche) puisque 4 des personnages sont tournés vers la gauche du tableau. Picasso peint le bombardement qui a lieu en plein jour, comme une scène nocturne et il oscille également entre intérieur et extérieur, comme le montre les tuiles romaines en haut du tableau et l’ampoule électrique au centre. A droite la femme suppliante et désespérée, lève les bras au ciel. Elle est entourée d’écailles évoquant les flammes de l’incendie. La porteuse de lumière, dont on ne voit pas le corps, semble venir de l’extérieur. Annonce-t-elle la fin du bombardement avec la flamme de la paix ? En bas toujours à droite, la femme à genoux qui se traîne péniblement, paraît blessée. Au centre le cheval blanc se tord de douleur, son flanc est transpercé par une lance. Il représente la République qu’on essaie de faire disparaître. A la base, un homme allongé et mort qui tient dans sa main droite une épée, est un soldat.. Mais la paume de sa main gauche rappelle les mains des travailleurs. Comme s’il était déjà mort une petite fleur vient pousser sur sa main. La mère pleurant l’enfant à gauche hurle son chagrin au point que la forme de ses yeux évoque les larmes. Le taureau est le seul personnage qui fixe le spectateur et qui semble sur le point de quitter le tableau par la gauche. Il représente le mal, dans cette guerre civile.

IV MESSAGE

Picasso nous dépeint un monde à l’envers (qui se lit à l’envers) comme ce monde en guerre qui met tout sans dessus dessous. Selon une interprétation de l’historien d’art Jean Clair, Guernica est une nativité à l’envers puisque le taureau a remplacé le bœuf, le cheval a remplacé l’âne. Joseph est mort et Marie tient un enfant mort dans ses bras. Les 3 femmes hurlantes remplacent les 3 rois Mages et à défaut d’étoile miraculeuse c’est une ampoule qui éclaire la scène. La peinture nous parle d’un événement précis, bombardement d’une petite ville basque tout en le dépassant largement pour dénoncer toutes les guerres.

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (67.1 Kb)   docx (7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com