DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Commentaire Du Poème "La Ville" Du Recueil "Images à Crusoé" De Saint-John Perse.

Rapports de Stage : Commentaire Du Poème "La Ville" Du Recueil "Images à Crusoé" De Saint-John Perse.. Rechercher de 51 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

mouvements et aux formes prenant naissance à la tombée du jour. Le nom du naufragé est explicitement cité au début et à la fin du poème, mais durant sa quasi-totalité, il semble invité à y participer, à agir dans cette nature éloquente et tranquille.

Le poète en rendant hommage à Crusoé se permet également de chanter pour cette nature divine et charnelle.

La nature est au cœur de cet extrait, du début à la fin, elle est glorifié et embellie. Nous retrouvons le registre lyrique dans des termes laudatifs, et est présent le lexique du chant : « louangera la mer », « chantent un chant ». Nous pouvons également remarquer une amplification sonores, le silence du début se transforme rapidement en différents bruits « entend claquer », « s’appellent doucement », « chantent un chant », « la déglutition de deux perles gonflant leur gosier jaune ». Nous ne pouvons donc en rien cacher que ce texte use majoritairement voire exclusivement d’un champ lexical qui mêle les sens auditifs : « Silence », « bruit », « entends claquer », « s’appellent doucement », « chantent un chant », « calmes », « pas un aboiement ». Et visuels : « l’île s’endort », « le ciel qui se rapproche », « le vase sans défaut de la mer »

L’auteur rapporte également l’île telle une protection maternelle et ce à l’aide d’un champ lexical de la douceur et de l’arrondi : « s’arrondit », « le fruit creux », « au cirque », « les bêtes creusent dans leur coques », « corolles, bouches des moires », c’est donc l’image de cette mère qui donne naissance à la nature et à la douceur de la vie. De plus, la naissance est elle aussi exploitée : « vases somptueuses », « les vases sont fécondées ». L’auteur fait donc une glorification de cette nature originelle.

Ce texte a une portée bien plus étendu que ce qu’il en parait. En effet, celui-ci décrit de manière lyrique un endroit que l’on pourrait presque qualifié d’utopique. Et c’est sans doute le but recherché, en repensant à cet endroit, Crusoé revit toutes les sensations qu’il a pu vivre et nous le fait parvenir. Ce texte est très démonstratif, il nous touche à tel point qu’il nous semble avoir vécu ce paysage comme l’a fait le naufragé. Or, ce dernier n’a point tenté d’apprivoiser la nature mais au contraire d’être en harmonie avec celle-ci, de ne faire qu’un. Comme si l’homme avait vécu de la même manière que tous ces êtres vivants qui y sont décrits, il s’offre à cette liberté. Ainsi, c’est avec rhétorique et éloquence que l’auteur nous façonne avec perfection cet univers semblable à un rêve utopiste.

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (60.6 Kb)   docx (6.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com