DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Fiche De Lecture Nous Autres De Eugène Zamiatine

Dissertation : Fiche De Lecture Nous Autres De Eugène Zamiatine. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 9

, sur sa propre personne, sur son intégrité physique et mentale, plus que les considérations politiques qui touchent déjà moins que les précédentes.

Et en effet, les considérations politiques entrent peu dans le contexte de l’œuvre. L’État n’a pas vraiment de nom, L’État Unique, ni le dirigeant, Le Bienfaiteur, juste des noms banaux, impersonnels. On traite ici plus des conséquences d’un tel régime sur une personne et sur les tourments mentaux que cela entraîne sur elle.

L’atmosphère est à la fois étouffante et à la fois libératrice par un jeu sur la présence permanente de lumière et de sérénité apparente et sur la pression à laquelle sont soumis le personnage principal et ses semblables qu’il appelle « Nous autres ».

L’œuvre commence par une mise en place des éléments importants de l’environnement du personnage principal D-503.

Il commence son journal en disant ne pas savoir pourquoi il le fait, peut-être pour apporter sa part à l’Intégral, un vaisseau censé coloniser et apporter les bonnes façons de s’organiser, de vivre et de penser aux peuples des autres planètes du système solaire, axé sur le modèle de l’État Unique.

Tout en racontant ce qu’est l’État Unique, le Bienfaiteur, l’organisation géométrique de la ville et les structures transparentes, en verre, le personnage montre sa façon de penser qui se veut rationnelle et mathématique et qui est apparemment la façon de penser unique dans cet État, il nous montre en même temps les personnes qui l’entourent et qui lui sont importantes ou fréquemment rencontrées comme O-90 et R-13 qui sont ses amis, mais aussi I-330 qui le met mal à l’aise mais dont il tombera amoureux.

Cette mise en place de l’environnement général donne une impression de lumière, d’apaisement, d’harmonie que le personnage principal et l’auteur nous décrivent et arrivent à nous faire percevoir. C’est une utopie. Un monde dans lequel on se sent bien, sans qu’il n’y ait besoin de ressentir de la peur pour son devenir ou le devenir des autres, tout étant réglé par l’État et les Tables qui donnent l’heure et qui ordonnent les actions de chaque individu, qui sont alors coordonnés et collectivement mis en mouvement dans une sorte d’harmonie comme nous le décrit l’auteur.

Tout semble alors beau, mais peu à peu, le personnage principal, au fil des évènements et de ses réflexions, se pose de plus en plus la question de sa raison d’être dans tout ça. Il le prend alors pour une maladie et se trouve alors en marge des autres, de l’État et se pense livré à lui-même, à une maladie car il sait qu’il n’a pas le droit de penser différemment et d’agir à l’encontre de l’État Unique.

Ce changement arrive alors qu’il nous décrit les façons de procéder de l’État, tout en les justifiant au début mais en se demandant pourquoi elles sont justifiées. Par exemple, les exécutions dans la ‘Machine du Bienfaiteur’ des criminels, des dissidents. Ou encore, la surveillance constante par les gardiens ou les autres habitants, car chacun surveille l’autre. En effet, on ne peut rien cacher, tout est transparent, les murs, les immeubles, etc.

Au fil de ses réflexions et de sa romance avec l’individu nommé I-330, D-503 aspire à n’appartenir qu’à la personne qu’il aime et plus à l’État, tout en pensant qu’il devrait subir la sentence de mort du Bienfaiteur, il aspire à plus de liberté et se trouve alors confronté à une double pensée : il pense qu’il agit mal et qu’il mérite d’être punit et en souffre, tout en souffrant à l’idée de ne plus vivre avec celle qu’il aime et sans sa petite liberté qu’il affectionne.

L’amour et la pensée entraînent alors ces changements, qu’il trouve alors irrationnels et injustes à l’égard des autres.

Ce personnage aime ce qui est rationnel, ce qui est mathématique et déteste tout ce qui va à l’encontre de la façon de penser qu’il met en conformité avec la façon de penser de l’État unique, mais il se retrouve pourtant confronté, malgré lui, au changement et à la déviance envers l’État unique. Il traite de maladie ce qui lui arrive et dit à propos de nous, lecteurs, ceux qui vivent dans la liberté, que nous sommes des sauvages désorganisés et irrationnels, tout en goutant à cette sauvagerie un jour.

L’histoire se déroule alors ainsi : le personnage est bien portant au début, puis en étant dérangé par I-330 et tombant amoureux d’elle, découvre d’autres émotions et sentiments comme la joie, la tristesse, la colère, la rage, et des plaisirs lui étant interdits comme l’alcool qu’il nomme poison.

Tout en cachant et consignant son état dans son journal, il ne peut s’empêcher d’aller voir le ‘Bureau médical’ où ils lui disent qu’il vient de tomber malade en ayant développé une âme et qu’aucun remède n’existe.

L’histoire oscille alors ensuite entre des périodes où D-503 accentue de lui-même ou grâce à I-330 ses découvertes, expériences, réflexions philosophique sur lui-même, les autres et ce qui l’entoure et des périodes où il tente de revenir « à la raison », de se « guérir » sans toutefois y arriver puisque même en pensant de manière « rationnelle », mathématiquement ou selon les exigences de l’État Unique, il arrive provisoirement aux conclusions qu’il veut avant de réfléchir un peu plus et de conclure qu’il ne veut pas redevenir comme avant, étant trop attaché à I-330.

Tout cela jusqu’à la fin où, au vol d’essai de l’Intégral, ceux qui sont contre le régime en place expriment leur mécontentement et souhaitent empêcher le vol de l’Intégral qui est un symbole de la puissance de l’État unique. S’en suit alors une révolution alors que l’on dit avoir découvert une opération pour supprimer l’imagination et aider tout le monde à accéder au « bonheur » total. D-503 est alors tiraillé entre le désir de continuer sa vie avec I-330 et développer ses nouvelles sensations et sentiments ou alors supprimer ses tourments et revenir à son état initial, c’est-à-dire être comme les autres, et être guidé par le Bienfaiteur et l’État Unique, se laisser dicter le bonheur.

L’histoire se finit sur la seconde solution. D-503 subit la « Grande Opération » et dénonce tous les « criminels » qu’il a rencontré.

Plusieurs personnages sont rencontrés au fil de l’action.

Tout d’abord, le personnage principal, D-503, est un mathématicien-philosophe. Il ne peut s’empêcher de tout « mathématiser ». Il réfléchit de manière mathématique, rationnelle, ou parfois au-delà de toute logique, et de manière philosophique, dans la mesure où il s’interroge en permanence sur lui-même et ce qui l’entoure. Par ailleurs, l’œuvre enchaîne les évènements et les réflexions.

O-90 est une amie d’enfance de D-503 comme R-13. On peut souligner leur relative absence de l’œuvre. Ils n’ont pas beaucoup d’importance au niveau de l’histoire, mais ont une influence sur D-503 et sur ses réflexions, surtout O-90 qui représente en quelque sorte « l’anti-I-330 » dans la mesure où elle est sa rivale bien soit en contradiction avec la logique de l’État Unique dans la mesure où elle aime D-503 et le voudrait pour elle. Pourtant D-503 la classe dans les individus normaux de l’État alors que I-330 dérange D-503, elle lui fait découvrir plusieurs choses et exacerbe ses réflexions. Elle est en quelque sorte celle qui corrompt D-503 vers des chemins hors de la volonté de l’État Unique.

Au contraire de D-503, elle est impulsive et passionnée. On la trouve plus mature que lui qui ne reste qu’un enfant élevé par l’État Unique alors qu’elle a dépassé cette autorité et s’est développée en dehors de ses entraves.

R-13 est poète et remet en question les réflexions de D-503. On ne sait pas grand chose de lui, seulement qu’il est aussi un dissident lors de la révolte le jour du vol d’essai de l’Intégral.

U est une personne qui semble fidèle à l’État Unique. Elle s’occupe d’enfants et materne D-503 qu’elle trouve

...

Télécharger au format  txt (13.3 Kb)   pdf (115.6 Kb)   docx (10.7 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com