DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Guide De l'Entretien

Rapports de Stage : Guide De l'Entretien. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 8

evra varier le genre de question qu'il pose à son informateur. Il passera par exemple tout au long de l'entretien d'une question de fait, descriptive (la pratique réelle de la personne interrogée, son expérience) à une question d'opinion.

- La répétition d'une question est permise dans l'entretien:

si l'élève-enquêteur a le sentiment qu'un thème a été moins bien développé ou mal interprété par l'enquêté, il lui est possible de revenir à nouveau sur ce thème au cours de l'entretien.

- Préférer des questions courtes

- La relance quand l'enquêté est peu prolixe :

Répéter la dernière phrase de l'enquêtée sous forme interrogatoire.

Relancer les propos de l'enquêté en répondant "oui(...)" suivi d'un silence.

- faire un court résumé de la communication orale juste après l'entretien, en notant aussi le lieu et sa durée. Reprendre ensuite de manière moins précipitée les notes prises au cours de l'entretien et les synthétiser.

L'entretien peut être retranscrit mot à mot dans sa totalité s'il a été enregistré avec accord du participant.

4 ) L'analyse de contenu :

deux productions sont possibles, soit il s'agit d'élaborer un portrait type où l'enquêté sert de cas exemplaire :

- le Portrait type demande de prendre en considération l'ensemble des réponses de cet individu pris pour modèle,

soit

- l'analyse thématique de contenu

l'analyse de contenu thématique repère les thèmes communs et transversaux à l'ensemble des entretiens recueillis.

Un exemple d'exercice où l'analyse thématique de contenu est menée par l'ensemble de la classe : la consigne est que chaque élève de la classe doit élaborer le même guide d'entretien. Chaque élève devant ensuite ramener en classe un court entretien enregistré et retranscrit. L'étape de l'analyse de contenu peut consister à écrire en classe, sur 2, 3, grandes feuilles les 2, 3 grands thèmes principaux du guide d'entretien. Chaque élève-enquêteur découpe la réponse du thème abordé et la reporte sur une des grandes feuilles thématiques. Ensuite par sous-groupe, les élèves classent les types de réponses données par thèmes et sous-thèmes et en font ensuite une synthèse écrite puis orale à l'ensemble de la classe.

Où faire l’enregistrement ?

Pour le bon déroulement de l’entretien comme pour la qualité de l’enregistrement sonore, il est impératif de trouver un endroit calme, où on peut s’assoir sans être dérangé. Si la discussion se déroule dans un domicile ou sur un lieu de travail, il faut faire en sorte de trouver un endroit isolé. Souvent, les entretiens se déroulent dans des lieux "neutres", au premier rang desquels les cafés [2]. Il faut être prudent dans cette affaire-là : si le café a l’air trop bruyant, mieux vaut d’emblée inviter l’enquêté à en changer (une fois installés, c’est trop tard). Je recommande le traiteur asiatique, qui offre calme et confort minimal.

Ca y est, l’entretien est terminé. Vient maintenant le temps de...

La retranscription

Cette phase est nettement moins dynamique que celle de la passation. Elle est solitaire et prend énormément de temps. Elle est pourtant incontournable, puisque l’outil du sociologue est le langage, et principalement le langage écrit.

Faut-il retranscrire tout l’entretien ?

En principe, tout l’entretien. S’il y a des coupures à faire, il est recommandé de le faire à l’écrit, après retranscription complète (histoire de ne pas être tenté de considérer certains passages inutiles juste pour en finir plus rapidement...).

Cela dit, on ne peut pas toujours appliquer cette méthode de travail quand on a beaucoup d’entretiens et peu de temps pour les traiter. Si parmi ces derniers certains sont purement informatifs, s’il est évident que vous n’allez pas les citer comme matériel mais plutôt les utiliser source d’informations, alors ce sont ceux-là qu’il vaux mieux exclure de la retranscription. Un compromis consiste à ne pas retranscrire certains passages, ceux qui gagneront à être d’emblée réécrits de façon plus claire et plus synthétique.

POUR LES JEUNES ETUDIANTS : il vous est parfois demandé de faire unentretien et d’en produire un commentaire. Or, parfois, l’entretien est raté. Vous vous y êtes mal pris, vous êtes tombé sur un "mauvais client", etc. Si jamais vous faites la retranscription et que vous tentez de faire un commentaire, celui-ci se ressentira de la médiocrité de l’entretien. Or, vu le temps et l’énergie employés pour cette tâche harassante, il est sûr que vous aurez la flemme d’en refaire un autre (et donc de réaliser une seconde transcription). Dans ce cas, ne perdez pas de temps à le retranscrire, mettez-le de côté et effectuez un meilleur entretien. En définitive, vous y gagnerez en temps comme en qualité de travail.

Faut-il retranscrire mot à mot ?

Le voilà, le débat épistémologique. Si on veut être fidèle et restituer le propos avec toute l’authenticité voulue, on peut penser qu’il faut tout retranscrire : les "euh", les "enfin voilà quoi", les silences, les soupirs, les mots répétés, les rires, etc. Mais trop de fidélité tue la fidélité. Il ne faut surtout pas transposer quelque chose de clair à l’oral en un terrible charabia écrit. Si ce n’était pas un charabia à l’oral, à vous de faire en sorte que ça n’en soit pas un à l’écrit.

On ne peut pas pour autant transformer un propos hésitant, hâché, en un discours parfaitement limpide. En fait, il faut restituer juste ce qu’il faut de "euh..." ou de "hein ?" pour faire passer un message. Si c’est un tic verbal, inutile de le faire apparaître. Si c’est la manifestation d’un élément que vous allez développer dans le commentaire, alors au contraire, il faut le faire apparaître.

C’est ce que montre l’exemple suivant, tiré d’une enquête de Nicolas Renahy sur la condition des ouvriers ruraux. Il s’agit ici d’un extrait d’entretien avec une jeune ouvrière portant sur les modes de défense collectifs.

– "Et des syndicats, il y en a dans l’entreprise ?

– Des quoi ?

– Des syndicats...

– ... [moue d’incompréhension]

– [gêné] Ben euh... la CGT, CFDT... ?

– [gênée] Je n’sais pas... C’est quoi, ça ?"

Ce choix de retranscription appuie évidemment le propos de l’auteur, qui observe ainsi que la non-syndicalisation ne se limite pas à l’absence de délégués syndicaux, puisque certains salariés ignorent même l’existence de ces organes [3].

Trucs et astuces pour gagner du temps

Selon certains, 1h d’entretien nécessite environ 7h de retranscription. Evidemment, tout dépend de la vitesse de frappe, et donc de la familiarité avec les logiciels de traitement de texte. Malgré cela, on peut gagner du temps grâce à quelques petits "trucs" bien utiles.

Avoir l’entretien en tête. Retranscrire un entretien fait appel à deux fonctions cérébrales très différentes : d’un côté, maîtriser un peu la cohérence et l’intelligibilité du propos ; de l’autre, segmenter complètement les phrases, afin de faire un genre de mot-à-mot. Pour ne pas être

...

Télécharger au format  txt (12 Kb)   pdf (110 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com