DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Analyse De Pratique

Commentaires Composés : Analyse De Pratique. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

nts du soir, l’après midi à partir de 16 h, pour avoir le temps de les donner à tous les patients, avant le repas de 18 h. Au cours de ces deux journées nous avions pris du retard dans la distribution des médicaments à cause des demandes et des soins imprévus de chaque malade, ce qui l’a obligée à faire des heures supplémentaires. L’après-midi du troisième jour, nous avions eu encore beaucoup de retard. Je me rendais compte que l’infirmière était assez stressée et énervée. Dans le dernier couloir alors qu’on finissait la distribution, l’infirmière donna les médicaments à une résidente qui se mit à pleurer (elle était atteinte de la maladie d’Alzheimer et quand venait le soir, elle souhaitait rentrer chez elle). Mais Obnubilée par le manque de temps, elle fit mine de ne rien voir et passa aux dossiers de soins de la chambre suivante. Cette réaction me choqua et j’allai voir la patiente qui pleurait pour la réconforter. Lorsqu’on eut terminé, l’infirmière me confia son malaise dans le service en me disant que le manque de personnel faisait qu’elle n’avait même plus le temps de parler aux patients en plein désespoir et qu’heureusement que j’étais là car avec mon statut de stagiaire j’avais plus de temps pour faire cela.

Cette situation m’a fait me poser beaucoup de questions :

- étais-je devant un acte de maltraitance ?

- Comment peut-on être amené à ignorer des personnes en grande souffrance ?

- L’excès de travail peut-il nous amener à déshumaniser les patients (les prendre pour des objets) ?

- Jusqu’à quel point l’excès de travail peut-il nous amener ?

- Et sur les valeurs du métier d’infirmier et la réalité du métier.

Pour pouvoir répondre à ses questions, il faut définir ce qu’est la maltraitance.

La maltraitance est une sorte de violence ou de négligence envers une personne. Il existe différente forme de négligence dont la maltraitance psychologique. Dans cette situation, nous sommes face à ce type de violence mais qui est non intentionnelle car ce n’est pas parce qu’elle est indifférente à la patiente mais la fatigue et le surcroît de travail qui la pousse à ignorer sa détresse. En effet, différentes recherches ont démontré que le métier d’infirmier demandes beaucoup de vigilance, d’énergie et d’attention. Ainsi, lorsqu’un individu se trouve dans un environnement où il y a beaucoup de tensions et que lui-même est fatigué, qu’il n’est pas soutenu par sa direction, qu’il ressent un sentiment d’épuisement, il peut être amené à négliger son travail. Dans ces moments là, l’écoute et la patience ne sont plus pris en compte. Ainsi, cet enchaînement de facteurs va engendrer de l’irritabilité et de l’agressivité de la part du soignant. De plus, l’épuisement moral et physique de la personne ne lui permet plus de se remettre en question. Dans ce cas, il peut y avoir un risque de maltraitance qu’elle soit morale ou même à l’extrême physique. En effet, un simple incident peut amener le soignant à crier sur le malade ou même à avoir un geste déplacé.

Pour finir, je me suis rendue compte que le risque de maltraitance pouvait arriver à tout le monde sans vraiment s’en rendre compte, surtout

...

Télécharger au format  txt (5.5 Kb)   pdf (63.4 Kb)   docx (7.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com