DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

La conduite du changement

Cours : La conduite du changement. Rechercher de 51 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  21 Novembre 2022  •  Cours  •  1 172 Mots (5 Pages)  •  15 Vues

Page 1 sur 5

La conduite du changement en organisation :

Notes : travail collectif a rendre après la dernière séance en groupe ( sujet différent par groupe )

I- Qu’est qu’une organisation ?

Une définition de l’org ( Alter, 2000 ) :

Un titre générique donné a toute organisation quelle que soit sa finalité ( administration, entreprise, coopérative, association, réseau d’anciens élèves …).

Un titre générique donné a l’action qui consiste à organiser ( un projet, une équipe de travail, un service d’entreprise …)

Un titre générique donné à l’état qui résulte de cette action et qui décline plusieurs modèles ( organisation taylorienne, organisation matricielle, org en flux tendus… ). Forme d’action qui prend des formes distingue découpé, prescrit, commander, centralisé..

Les états ( ou modèles distincts de l’organisation ) proviennent de conceptions distinctes de l’actes d’organisation.

L’acte d’organisation ( Galbraith, 1973 ) décline deux actions complémentaire :

La division du travail pour le rendre plus efficace ( sinon org trop vaste, trop complexe ). Division verticale et horizontale du T peuvent prendre des formes très variées ( plus au moins définies et procédures, étanches ou en recouvrement ) .

La coordination de cette division pour éviter les dissensions et les éparpillements ( coordination par règles, processus ( procédure et processus document écrit formaliser qu’on nous demande de suivre et respecter ) , communications, objectifs quantitatif qualitatif … ).

Les mécanismes de coordination sont multiples et peuvent se cumuler dans une org.

-> Deux actions qui peuvent être effectuées de manière très distincte :

le travail peut être extrêmement découpé en de multiples taches ( modes opératoires précis et affectées à un seul poste de T controlé de manière rigoureuse : en cas de taylorisme scientifique ) et la coordination très structuré.

Inversement, les activités de T peuvent être larges avec des modes opératoires peu formalisés et en interaction permanente avec d’autres activités ( org en projet ).

La précision de la dés des activités résulte du degré d’incertitude octroyé à l’org du T ( plus ou moins découpée et formalisée ).

Le degré d’incertitude génère des modèles d’org distinct. ( org artisanale; org rationalisée et bureaucratique ; org par projets ). Exemple coronavirus

Ainsi :

différentes formes d’org co-existent, se succèdent ou se combinent : l’org artisanale, le taylorisme, l’org en Juste A temps, l’org matricielle, l’org par projets …

Le degré d’incertitude octroyé

Les éléments de structure d’une org :

Mintzberg :

oeuvres : « structure et dynamique des org » ; « le pouvoir dans les org » ; « le management ».

le centre opérationnel ( produit )

Le sommet stratégique ( directions générale de l’entreprise ; fonction d’élaborer les obj du groupes )

La ligne hiérarchique ( ensemble des manager qui relie le sommet stratégique au centre opérationnel; assure la liaison )

La technostructure ( c pas un service, c’est un regroupement de service avec des fonctions commune, formaliser et encadrer le T a effectuer par le centre opérationnel , rédiger par le service de méthode et ingénieuri )

Les fonctions de support logistique ( regroupement de différents service et métier qui sert de support logistique, ils apporte une aide pour le sommet stratégique et le centre opérationnel ).

Les mécanismes successifs de coordinations :

Ajustement mutuel ( rentrer en interaction avec les autres, efficace en petite équipe )

Supervision directe ( manager qui va encadrer le T et l contrôler, donner des consigne ect )

Standardisation du T ( règles qui formalise et encadre le T )

Standardisation qualifications ( précision des diplôme et école pour recruter les salariés; coordination entre les différents salariés )

Standardisation des résultats ( objectif quantitatif ou qualitatif donné a des directions qu’ils doivent respecter ).

Standardisation des valeurs ou idéologie ( coordonner les individus par des valeurs )

Les facteurs de contingence :

l’age et la taille des org ( jeune / âgée )

Le système technique de prod ( en courtes series , de masse, en continu )

L’environnement économique et politique ( monopolistique / concurrentiel )

L’environnement politique et les relations de pouvoirs ( contrôle extérieur ou non ).

Les cinq configurations structurelles :

1) la structure simple ou entrepreneuriale :

petite taille

Peu de formalisation

Coordination par supervision directe

Importance forte du créateur de la structure

Exemple : entreprise d’ébénisterie, petite PME d’optique

2) La bureaucratie mécanique : mcdo, EDF, Airbus …

âgée et très grande taille

Environnement peu concurrentiel

Production de masse de biens homogène standardisé

Forte prégnance des procédure et de la planification, mille feuille hiérarchique

Centralisation

...

Télécharger au format  txt (8 Kb)   pdf (45.9 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com