DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

La maltraitance envers les animaux

Discours : La maltraitance envers les animaux. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  31 Mars 2021  •  Discours  •  539 Mots (3 Pages)  •  58 Vues

Page 1 sur 3

Pour certains, on les considère comme des membres de la famille, nous les nourrissons, nous les logeons, à nos frais certes mais qu'est-ce que nous les aimons. Ils leurs arrivent parfois de faire des bêtises, parfois même trop. Malgré tout, nous les apprécions. Ils partagent notre vie : Ce sont nos animaux. A l'état sauvage ou avec nous au coin du feu, ils sont là. Nous les admirons, nous les adorons. Ces êtres vivants que nous connaissons sous le nom de chiens, chats, lapins, souris, hamsters ou encore serpents. Oui eux nos fidèles compagnons, à nos côtés mais pas que. Il y en a d'autres plus sauvages, plus bestiales, considérés comme indomptables nous les nommons : bisons, pythons, lions et même pigeons. Parfois sans vous en rendre compte vous les croisez en vous baladant, mais pas sous la forme que vous imaginez, oh non ! Vous les croisez en format sacs, écharpes ou encore manteaux que l'on peut admirer et envier aux autres. Vous les voyez mais sur le coup vous continuez de marcher sans réaliser que vous venez d'assister à un assassinat. Pourquoi porter une jolie vestie en fourrure quand on peut se procurer de la fausse fourrure synthétique ? Pourquoi ? C'est justement complètement idiot et cruel. Pourquoi fermez-vous les yeux devant ce crime ? Etes-vous juste habituer ? Habituer à voir ce spectacle ? L'Homme avec un grand H est aveugle depuis bien trop longtemps.

Encore plus aberrant : les cirques. Quand vous pensez aux cirques, vous pensez à quoi ? Vous pensez à voir des acrobates à couper le souffle, ainsi que des clowns, à des cracheurs de feu ou encore à des "dompteurs de lions" et d'autres animaux. N'est-ce pas ironique ? Alors que plus haut je mentionnais les lions comme sauves, bestiales et surtout indomptables ? N'est-ce pas ironique, qu'en 2017 seulement une soixantaine de municipalités ont fait le choix d'interdire les cirques avec animaux sur leur sol, en 2012 elles n'étaient qu'une dizaine.

En 2017 toujours, près d'une trentaine de pays ont légiféré contre la présence des animaux dans les cirques. Ces initiatives nationales soulignent l'incapacité des textes européens à garantir l'absence de maltraitances et de souffrances psychlogiques et physiques pour ces animaux ; tous ces pays dénoncent ainsi clairement que ces exercices imposés aux animaux pour notre propre divertissement constituent une offense pour ces grands animaux menacés. Parmi ces pays ont retrouve nos voisins les belges, ainsi que la Roumanie, la Hongrie, la Finlande mais aussi des pays qui dans nos esprits pourraient être considérés comme moins riches, comme le Guatemala, l'Inde ou encore Malte. Et oui, la France est en retard malgré tout. Il faut cependant reconnaître que la France fait des efforts mais je sais qu'elle peut faire beaucoup mieux en ce qui concerne le bien-être animal.

De plus, selon notre cher ami Wikipédia, le bien-être animal est décliné en cinq libertés correspondant aux besoins fondamentaux de l'animal, on y retrouve :

- La liberté physiologique (absence de faim et de soif) ;

- La liberté environnementale (absence d'inconfort) ;

- La libertiné sanitaire (absence de maladies et de blessures) ;

- La libeté comportementale (droit à l'expression d'un comportement animal normal) ;

- La liberté psychologique (absence de peur et d'anxiété).

...

Télécharger au format  txt (3.3 Kb)   pdf (25 Kb)   docx (7.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com