DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Organisation Politique En France

Rapports de Stage : Organisation Politique En France. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 5

nnaie )

Quelques symboles : noms de rues, fêtes nationales, hymne national, drapeau, spécialités culinaires

La langue : et un élément d’unification

*c) les 4 fonctions de l’ETAT

GOUvERNER, LEGIFERER (faire des lois), ADMINISTRER ? JUGER

*d) Ce qui FRAGILISE les etats ou les RENFORCE

-un pourvoir SUPRANATIONAL : l’EUROPE

-la mondialisation économique

-Nouvelles technologies de communication : Internet

-La Decentralisation : Région, agglo.. Dans la France d’aujourdh’ui, 23 régions à gauche et Président + parlement à droite

L’état NATION est aujourdh’ui contesté par la MONDIALISATION mais a su se transformer grace à ses régions.

2- LES NIVEAUX DE POUVOIRS

a) Centralisation, décentralisation, déconcentration

EN France, historiquement, le pouvoir est CENTRALISE dans la capitale.

La DECONCENTRATION transfère des pouvoirs à des administrations en Province.(ex : la DRAC (direction affaires culturelles) a un service déconcentré dans chaque région- Drac Languedoc Roussillon, rectorat pour l’éducation nationale, préfecture pour le Ministère de L’intérieur). Seules les ADMINISTRATIONS Sont déconcentrées.

LA DECENTRALISATION (1982) permet de transférer des pouvoirs de décision (ex : les transports scolaires, la culture, le social) à des collectivités locales (Région, conseil général..). La décentralisation est inscrite dans la constitution en 2003.

Ex Région : investit pour les lycées

Département : investit pour les collèges

La déconcentration et décentralisation est justifiée par une plus grande efficacité dûe à une proximité des citoyens = principe de subsidiarité

Mais problème d’ingalités, conflits, cumuls des mandats…et surtout de financements, les collectivités devant gérer de plus en plus de social (RSA, APA…) sans avoir reçu suffisamment de moyens financiers de l’ETAT

b) Les différents niveaux de pouvoirs politiques

Les Maires, les députés sont élus et représentent un pouvoir local

Le Préfet est NOMMé par le gouvernement..

c) Le pouvoir supranational

Il existe un partage des pouvoirs entre les Etats et l’Union Européenne selon le principe de subsidiarité (partage des taches).. assez complexe

L’union européenne (27 membres) s’appuie sur un pouvoir SUPRANATIONAL (BCE, Cour de Justice, Commission…) et un pouvoir intergouvernemental ( le Conseil Européen.)

LE conseil européen : chefs d’Etat membre. Définit les orientations politiques

LA commission européenne : 27 commissaires désignés pour 5 ans (budget de l’union, lois)

Le conseil de l’union européenne : les ministres des Etats membres, s’occupe de la politique étrangère

Parlement européen (Strasbourg) : 736 députés élus au suffrage universel direct pour 5 ans

Le traité constitutionnel pour l’union européenne (2004) a conduit à une révision de la Constitution Nationale ‘Février 2005)

d) Le traité de Lisbonne (2007) signé par les 27 états

Le président du Conseil Européen est élu par les dirigeants des Etats pour 2 ans et demi ( plus stable)

Création d’un poste de Haut représentant de l’UE pour la politique étrangère et la sécurité

Les pouvoirs des parlements sont accrus, les prises de décisions sont facilitées (droit de veto limité), charte des droits fondamentaux, nouvelles politiques communes (réchauffement climatique, clause sociale) clause de sortie (possibilité pour un pays de quitter l’UE après négociations)

3- La CITOYENNETE

*a) Citoyenneté et contrat social

Un citoyen : membre d’un état DEMOCRATIQUE avec des droits civils et politiques (liberté parole, religion, égalité, droit de vote, droit au logement, éducation gratuite,) et des devoirs (journee d’appel, impots, éducation, solidarité..)

*b) démocratie participative et démocratie représentative

En France La démo est représentative: les citoyens expriment leur volonté par l'intermédiaire d’ élus à qui ils délèguent leurs pouvoirs. Ces élus, qui représentent la volonté générale, votent la loi et contrôlent éventuellement le gouvernement.

Les limites de la démocratie représentative :

• parlement non représentatif de la diversité de la société,

• La composition socioprofessionnelle des élus est souvent très éloignée de celle du corps électoral (revenus, instruction, classes sociales, origine culturelle, sexe...). Jeunes ouvriers femmes sous représentées..

• Intérêts des élus ne coïncidant pas nécessairement avec ceux des électeurs.

• Concentration des pouvoirs qui favorise la corruption.

• Quasi-impossibilité d'être élu si l'on n'est pas candidat au nom d'un parti. L'élu agit alors en conformité avec la ligne politique de son parti et non en fonction de ses convictions propres.

• Risque d'absentéisme.

• Tendance à la concentration des forces politiques et souvent

...

Télécharger au format  txt (8.4 Kb)   pdf (90.4 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com