DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Les Animaux malades de la peste - Jean de La Fontaine, lecture analytique

Fiche de lecture : Les Animaux malades de la peste - Jean de La Fontaine, lecture analytique. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  12 Février 2020  •  Fiche de lecture  •  929 Mots (4 Pages)  •  84 Vues

Page 1 sur 4

Les Animaux malades de la peste – Jean de La Fontaine

Introduction

  1. Présentation de l’œuvre, Epoque, Auteur et mouvement littéraire
  • Nous allons étudier une des fables extraites de La Fontaine connues à cette époque pour leur manque de transparence et pour leur dénonciation de la société pleine de corruption
  • Jean de La Fontaine né en 1621 et mort en 1695, est un fabuliste français très connus à son époque, il écrit deux recueils de fables qui sont divisés en livres. Il s’inspire beaucoup d’Esope
  • Jean de La Fontaine illustre grâce à ses fables les principales valeurs du classicisme. Par La fable il personnifie à des animaux les qualités et les défauts de l’homme afin de dénoncer la société du 17ème siècle et la cour de Louis XIV. Cela lui permet d’éviter la censure. La Fontaine peint l’homme de façon pessimiste et critique le roi et sa cour.
  • Il est connu pour sa devise qui est : « Plaire pour instruire », il cherche par ses poèmes divertir sa communauté afin de leurs transmettre des vertus de manière plaisante

  1. Description de l’Object d’étude, contextualisation de l’Extrait
  • Ce passage est dans un mélange entre L’écriture poétique et l’Argumentation car les fables sont un genre privilégié de l’argumentation
  • Le passage que nous allons étudier se situe dans le livre 7
  • Dans cet extrait on retrouve le lion qui essaye de trouver une solution à la peste tandis que les renards, animaux rusés, représentent les courtisans et l'âne, l’individu du bas rang, sans défense ni sociale ni psychologique.

Lecture analytique

Quels dysfonctionnements politiques et sociaux sont mis à jour par La Fontaine ?

Je vais diviser mon argumentation en 3 parties…

  • 1ere Partie : DRAMATISATION DE LA PESTE

La fable est divisée en plusieurs parties

Les vers sont principalement soit des Alexandrins soit des Octosyllabes à part le V.29 qui est composé de 3 syllabes

Le fabuliste nous propose les ravages de la peste

La peste est considérée comme une punition divine

V.1.15

Allitération de la lettre « r » qui est une lettre très prononce qui rappelle la violence

« R »

Allusion à Œdipe de Sophocle (mauvais comportement des Hommes qui entraîne des châtiments avec la nécessité d’une victime expiatoire)

« Un mal qui répand la terreur » V.1

Les premiers vers de la Fable mettent en place une situation tragique. On retrouve le champ lexical du mal mis en valeur par une accumulation. Mots qui riment très forts qui traduisent une forte destruction.

« Terreur, Fureur, Crime » V.1/2/3

 

Allégorie 🡪 Représentations de la mort par la peste qui devient quelque chose de concret

« P » este V.4

Reference la puissance de cette maladie et la religion

« Capable d’enrichir en un jour l’Achéron » V.5

Mot très fort

« Guerre » V.6

L'utilisation de l’imparfait, signifie que cette situation n'est pas éphémère, qu'elle dure dans le temps.

« Faisait aux animaux la guerre » V.6

On peut remarquer un grand nombre de négations associées au champ lexical de l'absence du plaisir (« plus d'amour »).

« Nul » V.10

« Ni » V.11

  • 2eme partie : LA STRATEGIE DES PLUS FORTS

Le lion 🡪 fait l’intermédiaire entre dieu et les animaux et propose une analyse de conscience mais en vérité c’est un Bouc émissaire

« Que le plus coupable de nous » V.18

Le lion fait le savant, il dit qu’il a trouvé la solution, est manipulateur et emploie le champ lexical de la religion pour manipuler les esprits

« Pèche », « Sacrifice », « céleste courroux » V.19

Il avoue très facilement ses crimes et il donne beaucoup de détails

🡪 Très habile, il emploi « quelquefois » ce qui signifie que l'évènement n'est pas souvent arrivé

V.25/33

« Même il m'est arrivé quelquefois de manger »

On comprend qu’il ne sera pas lui le plus coupable malgré ce qu’il vient d’avouer

« Le plus coupable » V.33

-Le renard (Animal fourbe) 🡪 Le courtisan justifie les fautes du Lion, il est de son côté car comme lui il est carnivore

V.35/43

La mort du berger n'est pas plus importante car les humains sont les ennemis des animaux

« Berger » qui a cette époque fait partie des paysans donc il mérite tout

« Et quand au berger, l'on peut dire Qu'il était digne de tous maux » V.40

Il emploi « Animaux » qui contraste avec « canaille », il classe ici très habilement les classes sociales

 Étant de ces gens-là qui sur les animaux Se font un chimérique empire.

Tous les animaux carnivores se dénoncent un a un

Leurs avoue tiennent en 5 vers ce qui montre la vitesse

V.44/48

Hypocrisie 🡪 le discours du renard fonctionne, les autres applaudissent car ils ont peur

« Ainsi dit le Renard, et flatteurs d'applaudir » V.43

...

Télécharger au format  txt (5.8 Kb)   pdf (91.7 Kb)   docx (14.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com