DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Business Plan

Dissertations Gratuits : Business Plan. Rechercher de 49 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 40

ss-plan ? Quelle forme pour mon business-plan ? Mythes et réalités du business-plan Ceux qui vont lire votre business-plan Que mettre dans votre business-plan ? L’executive summary Les erreurs classiques à éviter

11 14 18 21 77 81

3

© www.guilhembertholet.com

C’est quoi, un business-plan ?

Il existe peut-être autant de définitions du business-plan qu’il existe d’entrepreneurs. Même si la littérature est abondante, la plupart du temps on réduit ça à un exercice ennuyeux, formel, chiffré, … et pourtant le business-plan est dans la plupart des cas l’un des meilleurs amis de l’entrepreneur. En effet, le plan d’affaires (son petit nom en langue française), c’est avant tout un outil permettant au créateur de rassembler en un seul et même endroit l’état de sa réflexion, sur tous les axes qui constituent le projet. Certes, il existe quelques règles en matière de business-plan, je vais tâcher de vous les expliquer dans les pages suivantes. Mais vraiment, mettez-vous cela en tête, le business-plan est un gros mot signifiant (soyez prêts, ça va vite) :

« Description écrite de mon projet de création d’entreprise »

Côté contenu, pas de pièges non plus.

Vous allez retrouver

tous les éléments dont vous discuteriez à la fin d’un repas si vous présentiez votre projet à des amis : comment vous est venue l’idée, qui sont les clients, comment vous gagnez votre vie, comment vous allez

© www.guilhembertholet.com

4

vous faire connaître, qui va faire quoi dans la future structure, quelles seront les grandes étapes… D’ailleurs, vous avez déjà fait des business-plans sans le savoir : en préparant un voyage, pour agrandir une maison, avant votre mariage, pour une association… Cette fois-ci, ce sera peut-être un peu plus complexe, mais en aucun cas insurmontable !

5

© www.guilhembertholet.com

Pourquoi perdre son temps à écrire un business-plan ?

Écrire un business-plan est souvent une des étapes sur laquelle la plupart des entrepreneurs traîne des pieds. Déjà, il faut passer par l’écrit tout un tas de choses que l’on sait déjà et que l’on a formalisées par petits bouts, mais en plus il faut s’imposer une réelle rigueur pour que le résultat ne soit pas qu’un ramassis de copier-coller de ce que vous avez réussi à accumuler dans votre dossier “c:/Mes Documents/mon projet”… Avant de se lancer dans la bataille, cela vaut donc le coup de se poser quelques questions (et d’en avoir les réponses)… Par exemple : pourquoi écrire un plan d’affaires ? Pour qui ? Avec quels objectifs ? A quoi le business-plan ne va pas servir ?

Vous écrivez votre business-plan avant tout pour vous. Lorsque l’on est à la barre de son entreprise, ou du moins de son projet, on baigne toute la journée dans les chiffres, les analyses, les informations sur les concurrents, … et on a une liste de « choses à faire » longue comme le bras (mais un grand bras, hein). On court donc un peu de tous les côtés et il est parfois difficile d’avoir une vision synthétique de son projet. C’est pourtant quelque chose de nécessaire et rédiger un business-plan peut vous donner une vraie méthode, en vous montrant les endroits où vous manquez de visibilité. Le plan d’affaires est donc à la fois une fin, mais surtout un moyen pour vous pour vous assurer d’avancer sur tous les aspects importants du projet.

© www.guilhembertholet.com

6

Pour convaincre banquiers et investisseurs. Presque tous les projets ont un jour besoin d’un peu d’argent frais, pour financer le lancement ou la croissance de l’activité. Passer par un banquier ou séduire un businessangel (voire un venture-capitalist), est donc essentiel, et tous vous demanderont un plan d’affaires. S’il est vrai qu’ils ont besoin d’une compréhension globale du projet, ils jugeront aussi la qualité du document comme reflétant directement votre capacité de travail, d’analyse, d’effort, de souci du détail. Le business-plan doit donc montrer les qualités du projet tout autant que les vôtres. Pour aligner les objectifs de l’équipe. Lorsque l’on crée tout seul, c’est assez facile de se mettre d’accord avec soi-même. Dès qu’on est deux, en revanche, c’est plus compliqué et il existe toujours (oui, toujours) des malentendus, des incompréhensions, des non-dits. Plus les phases sont opérationnelles, moins les associés ont le temps de parler et de s’aligner, alors que c’est pourtant ce qui garantit la bonne marche d’une équipe à moyen et long terme. Écrire le business-plan, c’est aussi travailler ensemble à formaliser les objectifs de l’entreprise et les moyens qui seront utilisés. C’est finalement une sorte de contrat autour duquel vont s’unir toutes les forces vives. Pour voir plus loin et anticiper, prévoir les grandes étapes du développement de l’entreprise. Une des qualités de l’entrepreneur, c’est de passer de la page blanche à une entreprise qui vit et se développe. Impossible donc de se limiter à l’opérationnel court terme, il est nécessaire d’avoir une vision, une stratégie et des plans B, C, D… C’est ainsi qu’il lui est possible d’anticiper les différentes phases de croissance et de prévoir des levées de fonds, des embauches, des développements et des investissements.

7

© www.guilhembertholet.com

Pour prendre du recul de temps en temps et contrôler votre capacité à mettre en œuvre ce que vous avez dit précédemment. Sortez le nez du guidon, et relisez les versions précédentes et ce que vous aviez prévu. Comment cela s’est-il passé en réalité ? Pourquoi ? Tirez des conclusions et adaptez-vous. Revenir tous les 3 ou 6 mois sur les versions de businessplan est un très bon exercice, et vous permet de les mettre à jour. Pour recruter des associés ou des collaborateurs de “haut niveau”. Lorsque l’on est une petite entreprise, peu connue et sans moyens, c’est parfois difficile de donner suffisamment confiance pour donner envie aux meilleurs talents de vous rejoindre. Le business-plan peut les convaincre en leur montrant comment vous voyez les choses et pourquoi leur présence est nécessaire. Cela est également une marque de confiance puisque vous leur montrez des choses qui peuvent être confidentielles. Enfin, c’est aussi un bon exercice pour vous, puisque vous allez avoir du feedback sur votre projet, de la part de personnes que vous estimez être crédibles. Pour se forcer à se plonger dans les chiffres. Tout le monde n’est pas complètement matheux ou financier, et certains repoussent (tous les jours) à demain leur plan financier, leurs calculs de trésorerie, … Rédiger son business-plan est un bon moyen pour se jeter vraiment dans la partie chiffrée, qui révèle beaucoup de choses sur son projet et permet de prendre de bonnes décisions.

© www.guilhembertholet.com

8

Parce qu’on n’a pas vraiment le choix. En effet, un entrepreneur sans business-plan est soit très fort, soit il ne sort pas de chez lui ! Dès que vous voudrez participer à un concours, effectuer une demande de prêt ou de subventions… on vous en demandera un. Soyez donc prêt !

En revanche, voici quelques raisons pour lesquelles un business-plan ne vous sera d’aucun secours : Trouver des clients : le business-plan est un document à garder dans un petit cercle, celui de l’équipe dirigeante, des investisseurs et des aides potentielles (concours, incubateurs, …). Pour la partie commerciale, ne comptez pas sur ces informations. Assurer la viabilité de votre entreprise : le business-plan n’est qu’une version écrite de votre vision, ce que vous mettez dedans n’influe pas sur la réalité des choses. Soyez donc extrêmement franc (même si on a toujours tendance à être trop positif - même si l’on pense “avoir pris des hypothèses très pessimistes”) Tester votre idée : le business-plan est, au pire, VOTRE vision des choses, et au mieux, la vision que vous avez de celle que les autres ont de vous. Pour valider votre idée, un business-plan ne suffit donc pas, la meilleure preuve est un engagement commercial. Pas besoin de businessplan d’ailleurs pour aller rencontrer des clients ou partenaires potentiels ! Communiquer : le business-plan n’est ni une plaquette commerciale, ni un dossier de presse, nous l’avons déjà dit. Séparez donc bien, surtout pour le reste de votre équipe, les informations “publiques” de celles qui doivent rester confidentielles !

9

© www.guilhembertholet.com

Quelle forme pour mon businessplan ?

Vous voilà plutôt convaincu(e) de l’intérêt d’écrire un business-plan… d’autant plus que vous avez déjà un grand nombre d’informations disponibles, que ce soit en papier, sous forme de documents informatiques ou encore dans votre tête. Mais avant de rentrer dans le contenu,

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (430.9 Kb)   docx (36.2 Kb)  
Voir 39 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com