DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Pensez Vous Plus Efficace De Parler Des Sujets Graves Su Un Ton Léger Et Humoristique Ou Sur Un Ton Sérieux Appuyez Votre Réponse Su Vos Lectures Personnels

Mémoires Gratuits : Pensez Vous Plus Efficace De Parler Des Sujets Graves Su Un Ton Léger Et Humoristique Ou Sur Un Ton Sérieux Appuyez Votre Réponse Su Vos Lectures Personnels. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

des vices. Ainsi par exemple dans la fable du « Corbeau et Le Renard », « Maitre Renard » représente l’arriviste beau parleur qui profite des gens ; de la même façon, dans « La Cigale et La Fourmis », « la fourmi », caractérise un personnage avare qui ne veut pas partager ses réserves avec la cigale. Nous pouvons remarquer que La Fontaine n’est pas l’unique auteur habitué à utiliser un ton léger pour évoquer des sujets particulièrement sensibles et sérieux. Entre autre, nous pouvons citer Molière qui est en effet célèbre pour ses comédies, dans lesquelles il peint une satire de son époque. L’Avare, nous présente par exemple un homme particulièrement ridicule par son avarice ; de même le Bourgeois Gentil Homme met en scène une moquerie particulièrement virulente envers les bourgeois qui veulent se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas.

Ainsi nous avons pu constater que de nombreux auteurs utilisent un ton badin pour évoquer des sujets particulièrement graves et même souvent polémiques. Il nous faut maintenant nous demander quelle est la pertinence de cette utilisation d’un ton léger pour des sujets importants.

L’on peut tout d’abord remarquer que le ton badin permet d’attirer l’attention des lecteurs et de les faire réagir. Ainsi, Montesquieu, en décrivant de manière inattendu les rues de Paris aux travers des regards étranges de Rica et d’Usbek réveillent l’attention de son lecteur et insiste de manière originale sur les désagréments issus des mœurs immodérées de la société. Par exemple, lors de leur voyage à Venise, Rica critique la tenu vestimentaire des Parisiens ; mais ce qui est en réalité critiqué correspond au système monarchique français mis en cause par Usbek comme « arme fatale ». Voltaire fait également partis des nombreux auteurs qui se servent de l’amusement et de l’étonnement provoqués par un ton badin pour critiquer implicitement des grandes idées de son époque. En effet dans un de ses comtes philosophiques Candide, Voltaire se moque en particulier de Leibniz qui est un philosophe allemand du XVII et en fait la caricature à travers Pangloss avec des exemples inversés « pierres formées pour être taillées ». Il parle pour ne rien dire. Mais le ton léger est aussi utiliser pour persuader, agir sur les sentiments et donc permettre de manipuler une grande quantité de personne mais avec un risque, car cela ne permet pas de rentrer dans le sujet et on reste donc en surface….

Conclusion : Ainsi, si l’on observe qu’un grand nombre d’auteurs utilise le ton sérieux pour convaincre, il s’avère néanmoins que d’autres écrivains préfèrent le ton badin pour parler de sujet grave. De cette observation, il résulte qu’en faite l’emploi de ces deux tons ne vise pas au même objectif. Car, le ton sérieux, permet de convaincre de la manière la plus rigoureuse et la pus objective possible, une ou deux personnes ; le ton badin, en revanche, tend à persuader un auditoire nombreux en jouant sur les affects, c’est pourquoi, l’on peut conclure que les auteurs utiliseront un ton plus ou moins attrayant, d’une

...

Télécharger au format  txt (5.3 Kb)   pdf (66.4 Kb)   docx (6.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com