DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Recherche détaillée sur George Gilbert Scott

Cours : Recherche détaillée sur George Gilbert Scott. Rechercher de 50 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  31 Juillet 2022  •  Cours  •  1 135 Mots (5 Pages)  •  33 Vues

Page 1 sur 5
  1. Recherche détaillée sur George Gilbert Scott

Durant sa carrière d’architecte, George Gilbert Scott aurait contribué à plus de 800 designs de bâtiments tels que des églises, des cathédrales, des abbatiales et des édifices pour des collèges et des universités. La plupart de ses œuvres étaient des édifices religieux, seulement quelques dizaines étaient des édifices scolaires. Scott est né le 13 juillet 1811 à Gawcott, près de Buckingham et il est décédé le 27 mars 1878 à Londres. Quand il commença sa carrière d’architecte, James Esmeston le prit sous son aile pour pouvoir ainsi le guider dans ce domaine. Scott ira ensuite travailler dans les bureaux d’Henry Roberts et ensuite dans ceux de Sampson Kempthorne. Scott puisera la plus grande partie de ses recherches et études dans les livres de l’architecte Augustus Pugin. Au début, Scott ne sera pas un architecte très connu et même que le style dont il s’inspirait, le néo-gothique, n’était pas très populaire chez certains. En revanche, il gagnera le concours pour l’église Saint-Nicolas de Hambourg, en Allemagne. Ce dessin gagnant fera lancer sa carrière en tant qu’architecte et il sera connu mondialement. Deux de ses réalisations les plus importantes, situées à Londres, sont l'Albert Memorial et le Midland Grand Hotel de la gare de Saint-Pancras, aussi connu sous le nom d’hôtel Saint-Pancras.   [pic 1][pic 2]

[pic 3]

Un des plus importants bâtiments réalisés par George Gilbert Scott qui démontrent admirablement le style architectural néo-gothique est l’église Saint-Nicolas de Hambourg, en Allemagne.  En effet, comme mentionné plus haut, Scott a pu mettre son nom sur les plans de restauration de cette église en gagnant un concours avec ses magnifiques dessins. La construction de celle-ci commença en 1846 et en partie terminé le 27 septembre 1863. Elle fut achevée onze ans plus tard, après que la flèche de 147,30 m fut finalisée. Ce bâtiment religieux exista dans son entièreté jusqu’au milieu du XIXe siècle. Effectivement, la tour de ce monument, construite en 1517, fut ruinée par les flammes d’un incendie en 1589. La tour qui avait été construite pour la remplacer s’effondra en 1644. Un autre incendie qui ravagea non seulement l’église, mais aussi une grande partie d’Hambourg en 1842. L’église Saint-Nicolas fut le premier bâtiment à être détruit dans cette catastrophe. C’est après cet incendie qu’un concours fut lancé, concours que George Gilbert Scott gagna, pour rebâtir l’église. Scott s’inspira en grande partie des styles architecturaux néo-gothiques français ainsi qu’anglais. Seulement la flèche en pointe était d’un style typiquement germanique. Après que la construction des dessins de Scott fut achevée, ce monument était le bâtiment le plus haut du monde. De nos jours (en 2009), elle est le deuxième plus haut d’Hambourg, juste derrière la tour de télévision. Malheureusement, durant la Seconde Guerre mondiale, l’église fut le point de repère pour les pilotes des forces alliées qui bombardaient Hambourg lors des raids aériens. Le 28 juillet 1943, après avoir reçu plusieurs explosifs, le toit s’écroula et l’intérieur de la nef fut sévèrement endommagé. Seulement la flèche et les murs, qui comportaient plusieurs fissures, resteront en place.  Ce qui était trop endommagé a été détruit. Quand la Guerre fut terminée, l’église aurait pu être rebâtie au complet, mais une différente décision fut prise. En effet, on décida de démolir l’entièreté de l’église, excepté la flèche ainsi que quelques murs qui avaient résisté aux bombes. Cette décision fut regrettée quelques années plus tard, mais la priorité de la ville après la Guerre était dans la reconstruction des lieux d’habitations, des marchés, etc. Cette église n’était pas considérée comme un monument important, contrairement à l’église Saint-Michel. En revanche, quand Hambourg fut remis sur pied, une autre église Saint-Nicolas fut construite, mais cette fois à Harvestehude. Comme mentionné plus haut, seulement quelques parties de murs et la flèche furent conservées, mais ils ont été laissés, pour plusieurs décennies, sans entretien. Ce n’est qu’en 1987 qu’une fondation prise en charge l’église et la transforma en musée et en « place de rencontre ». Les restants de l’église retrouveront leur beauté d’avant, comme constatée dans la photo ci-jointe.  [pic 4][pic 5][pic 6]

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (336.6 Kb)   docx (585.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com