DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Doit-On Apprendre à Devenir Soi-Même?

Dissertation : Doit-On Apprendre à Devenir Soi-Même?. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 5

t la substance pensante (son esprit). Selon la thèse du conscientalisme, la vie psychique de l’homme se résume à sa conscience réflexive, sa capacité de représentation de lui-même. L’homme connaît donc toutes ses pensées et comme il se définit par sa pensée, il se connaît lui-même.

Nous avons donc vu qu’en théorie, on est par essence soi-même.

Pourtant, en pratique, on se rend compte que l’on n’est pas toujours soi-même.

L’homme est en fait divisé entre le moi, le ça et le surmoi. Selon Freud, il existe dans la vie psychique de l’homme une partie consciente, le moi, et une partie inconsciente, le ça (les pulsions) et le surmoi (les normes et les valeurs que l’on nous a inculquées). Ainsi «le moi n’est pas maître dans sa propre maison» car «ça pense en moi», l’homme n’est donc pas entièrement lui-même.

D’une part, il est sujet à diverses pulsions comme par exemple les pulsions sexuelles, l’homme peut agir à l’encontre de sa raison, il peut être attiré par quelqu’un qu’il n’aime pas, il y a un dualisme entre son âme et son corps. Lorsqu’il n’y a pas corrélation entre les volontés de son âme et les pulsions de son corps, cela nous montre que l’homme a du mal à être lui-même, il devra donc apprendre à le devenir.

D’autre part, à travers le concept du surmoi, on peut penser que l’homme est déterminé par son environnement social et plus généralement par la société. En effet, selon Pierre Bourdieu, il y a reproduction sociale, ce qui veut dire que l’homme n’a pas choisi d’être qui il est et il devra connaître les caractéristiques de ses déterminismes sociaux pour apprendre à se forger son identité individuelle et par-delà devenir soi-même. De plus, la société actuelle tend à uniformiser les individus, il est donc difficile de s’affirmer en tant qu’individu différencié d’une certaine masse. Nous subissons des contraintes établies par des normes sociales, c’est-à-dire des règles que l’on doit respecter si l’on veut être intégré à la société. En outre, on peut aussi parler de l’effet de masse traité dans Psychologie des foules écrit par Gustave Lebon : lorsqu’un individu se trouve dans une foule, il peut agir différemment que s’il n’avait pas été entouré. Dans cette situation, il n’est donc pas lui-même, il devra là aussi faire des efforts sur lui pour y parvenir.

Nous avons vu dans cette deuxième partie que l’homme n’est pas toujours lui-même, c’est pourquoi l’on comprend que cela nécessite un travail d’apprentissage. L’homme n’est pas lui-même, c’est à lui de le devenir.

Dans ce dernier temps de la réflexion, nous allons donc voir comment se connaître soi-même et quel apprentissage cela nécessite pour le devenir.

Tout d’abord, si nous avons émis une vision négative de la société puisqu’elle nous influencerait, nous devons observer le rôle d’autrui dans la construction de notre identité et l’affirmation de soi. En effet, quand autrui nous regarde, nous prenons conscience de nous-même, c’est ce que Sartre développe dans le concept de honte dans l’Être et le Néant : grâce à autrui nous apprenons à nous connaître nous-même. Par ailleurs, la présence d’autrui entraîne une lutte pour la reconnaissance, ce que nous montre Hegel dans sa Phénoménologie de l’Esprit. Si nous cherchons à être reconnu, c’est que nous cherchons à nous affirmer pour devenir nous-même.

Ensuite, pour apprendre à devenir soi-même on peut faire appel à un psychanalyste pour réaliser une cure psychanalytique et ainsi nous aider à interpréter certaines de nos pensées ou de nos actions réalisées inconsciemment et nous réconcilier avec nous-même. En outre, l’acte d’écriture peut aussi permettre de clarifier nos pensées et par-delà, ce qui compose notre individualité. Quand Rousseau écrit son autobiographie Les confessions, il fait preuve de sincérité, il est en corrélation avec lui-même.

Nous avons vu jusqu’à présent que pour être soi-même, on doit apprendre à le devenir par différents moyens, c’est une condition mais au-delà de ça, nous devons voir pourquoi apprendre à devenir soi-même est un devoir existentiel. Chercher à devenir soi-même, c’est s’opposer à la «mauvaise foi» de l’homme qui consiste à dire que nous ne sommes pas nous-même car

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (76.6 Kb)   docx (7.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com