DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Histoire Des Arts Guernica

Documents Gratuits : Histoire Des Arts Guernica. Rechercher de 50 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 7

, il y rencontre sa première femme Fernande Olivier. Les thèmes abordés restent mélancoliques et dominés par les sentiments, Pablo Picasso travailla pendant cette période surtout sur le travaille du trait et le dessin et non aux couleurs. De 1906 à 1914 Pablo Picasso et George Braque travaille sur un nouvelle art le cubiste. Après sa période du cubisme, il revient au figuratif pour ensuite se tourner dans le surréaliste en 1920 Les corps représentés sont difformes, disloqués, monstrueux. Après le bombardement en 1937 de Guernica pendant la guerre civil espagnole, Picasso décide de peindre cette toile surement son plus beau chef-d’œuvre où il veut montrer les horreurs de la guerre et à la mort des victimes innocentes. Puis il peint la colombe de la paix en 1940 pour montrer son opposition à la guerre. Il essaya à de multiple tentative de ce naturalisé français.

Le cubisme

Le cubisme est un mouvement artistique d'avant-garde du 20e siècle, lancé par Pablo Picasso et Georges Braque, qui a révolutionné la peinture et la sculpture européenne, en plus d'inspirer les mouvements liés à la musique et à la littérature.

Dans les œuvres d'art cubistes, les objets sont fragmentés, analysés et rassemblés dans une forme abstraite au lieu d'un objet représenté

D’un seul point de vue.

L'artiste montre l'objet d'une multitude de points de vue pour représenter le sujet dans un contexte plus large. Souvent, les surfaces se croisent au hasard, enlevant à l'ensemble son sens cohérent de la profondeur. Le contexte et l'objet pénètrent l’un dans l'autre pour créer un espace ambigu, une caractéristique distincte du cubisme.

Picasso, Les Demoiselles d’Avignon, 1907

Contexte historique

Après le succès du Front populaire républicain aux élections de 1936, le général Franco tente un coup d'état déclenchant la guerre civile espagnole (18 juillet 1936). Elle oppose les nationalistes franquistes (droite et extrême-droite) aux républicains (gauche).

Dans les années 1930, les pays d'Europe sont en majorité dirigés par des dictateurs.

Ainsi, l'Allemagne d'Hitler et l'Italie de Mussolini aident les franquistes.

A bien des égards, l'Espagne sert de terrain d'entraînement, et de préparation à l'armée allemande. C'est une étape essentielle de la marche à la guerre

Le camp nationaliste de Franco se rallie immédiatement les garnisons d'Andalousie, de Galice, des Asturies, de la Navarre, et de la vieille Castille. Par contre, Madrid et Barcelone constituent tout de suite le cœur de la résistance républicaine. Le pays Basque forme le front nord d'opposition aux franquistes.

L'aviation allemande de la légion Condor soutient les troupes au sol, espagnoles et italiennes. Guernica est une petite ville d'Espagne, de la province basque de Biscaye.

Le jour du bombardement, le 26 avril 1937, Guernica est particulièrement peuplé : de nombreux réfugiés des environs sont venus dans l'espoir de pouvoir fuir en train ; par ailleurs, c'est jour de marché.

Les premières bombes explosent à 16 H 30. Les derniers avions quittent le ciel de Guernica vers 19 h Les 50 appareils de la légion Condor ont lâché 50 tonnes de bombes incendiaires, et fait plus de 1800 morts sur 6000 personnes alors présentes.

Le retentissement international de l’événement est immense. Franco tente alors de faire croire que la destruction de Guernica est due aux Basques républicains qui auraient dynamité le village à des fins de propagande.

Du point de vue stratégique, les nazis expérimentent à Guernica un nouveau type de bombardement, terrorisant les populations, le bombardement en piqué.

43 appareils allemands ont participé à l'opération, des Junker 52, des Heinkel 51 et des Messerschmitt BF 109.

Analyse de l’œuvre

Description :

Il s’agit d’un tableau composé de couleurs monochromes (blanc, gris, noir) qui représente une scène intérieure où l’on voit différents animaux et personnages aux traits déformés .La toile est découpée en plans triangulaires :Le centre est occupé par une lampe en forme d’un °il, et qui domine toute la scène. Au-dessous, la silhouette d’un cheval, dont les violentes contorsions traduisent une immense frayeur. Au sol, gît le corps écartelé d’un soldat : au bout du bras, détaché du corps, la main étreint encore une épée et une fleur .A gauche, sous la tête menaçante d’un taureau, une femme crie désespérément en serrant dans ses bras le petit corps inerte d’un enfant .A droite, une femme-fantôme semble faire irruption dans le tableau, brandissant une bougie. Une autre femme, en bas à droite, se lance en avant, toute tendue en diagonale, dans un mouvement de panique.

Analyse/interprétation :

Picasso exprime sa révolte et veut montrer l’ampleur du massacre en utilisant des moyens propres à son art :

Pour montrer la souffrance: Il allonge les membres, déforme les visages et les corps

...

Télécharger au format  txt (8.6 Kb)   pdf (88.9 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com