DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Peut-Il Être Juste De Désobéir ?

Mémoires Gratuits : Peut-Il Être Juste De Désobéir ?. Rechercher de 50 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 7

aleur de protection, de sécurité, de canalisation de l'individu ? Morale et politique qui ont une base commune ne divergent-elles pas sur cette justice ?

Mais , à contrario, un ordre, qui a pour vocation d'être effectué, est-il juste à la base ? Est-il plus juste que la désobéissance elle-même ?

Pour répondre à ces questions, nous allons voir dans une première partie, que la désobéissance peut avoir une valeur morale, sous-entendu une notion d'honneur que l'individu pense être en accord avec la justice, puis dans une seconde et dernière partie, nous verrons que s'il y a désobéissance, cela remet en question l'État mais aussi la société qui se veut encadrer les hommes: le juste n'est qu'illusoire, seule l'étique compte ...

Un ordre peut s'apparenter à différents critères : action, morale, conseil, volonté, lois... et dans différents secteurs : parents à enfants, patrons à employés, militaires, école, religion, etc...

Quelque soit la forme voulu, un ordre à pour but d'être exécuté et appliqué à la lettre. En aucun cas, il ne doit être réfuté, contredis. " C'est un ordre ! " Cela doit être réalisé systématiquement, sans aucune réflexion; il faut le faire !

Qui dit " ordre ", dit nécessairement l'implication de personnes mais également la marque d'une infériorité entre des individus : l'un exécutant l'ordre sans renfrogner, l'autre l'exclamant. La notion d'autorité apparait alors et s'il y a autorité, il y a forcément punition pour maintenir cette autorité et pour faire proscrire l'ordre.

Or, ces ordres qui se veulent être bons et universels, le sont-ils vraiment ? L'exemple le plus marquant et pourtant le plus concret pour illustrer cette pensée, c'est le génocide juif durant la Seconde Guerre Mondiale.

Il y a eu ordre d'éliminer les juifs, d'éliminer un peuple entier, chose qui a malheureusement été pratiquement réalisé, les ordres étant les ordres, il n'a pas été remis en cause. Cela a été réalisé au péril de millions de vies....

C'est à ce moment là qu'intervient l'idée de juste. Est-il juste que des personnes meurent ?

La justice ne se traduit plus par la justice au sens politique : "est-ce que c'est en respect des lois ?" mais bel et bien en justice éthique : "est-il moralement bien de faire çà, ou est-il humainement possible de réaliser cette chose ?"

La morale prend le dessus, l'éthique par la même occasion. Cela est injuste !

L'ordre se veut néfaste, il faut réagir, d'où désobéissance.

Exemple, le film de Steven Spielberg, La Liste de Schindler, film réalisé en 1993, relatant la véritable histoire d'un nazi Oskar Schindler ( interprété par Liam Neeson dans le film ), un industriel allemand ayant protégé des juis en les recrutant dans son usine, après avoir vu les horreurs. Ne pensant tout d'abord qu'à son profit, employant une main d'œuvre juive bon marché dans son usine, Oskar Schindler ne se rendra véritablement compte de l'horreur et la folie nazie qu'en assistant à la liquidation du Ghetto de Cracovie par le commandant SS Amon Göth (Ralph Fiennes), et particulièrement en voyant une petite fille au manteau rouge perdue dans le massacre. Dès lors, il tentera, aidé de son comptable Itzhak Stern (Ben Kingsley), de sauver le plus de vies possibles.

Alors que le camp dirigé par Amon Göth reçoit l'ordre de fermer et que des milliers de Juifs doivent alors être transférés à Auschwitz, Schindler décide d'acheter 1 100 de ces hommes pour les « abriter » en les embauchant dans la nouvelle usine d'armes qu'il a ouverte. Il rédige alors la liste contenant les noms de ceux qui seront sauvés. Mais un train de femmes destinées à partir à son usine est détourné vers Auschwitz. Elles échappent de peu à la mort et vont enfin à l'usine de Schindler. Dans cette usine, il interdit aux gardiens tout méfait sur les employés et ira même jusqu'à saboter sa propre marchandise pour qu'elle ne puisse être tirée par les canons.

Il y a bel et bien désobéissance, que l'on pourrait qualifié de surcroit de traitrise, il était nazi, et a remis en cause les idées de ce partit et pourtant, il l'a fait, car selon lui il était injuste que ces pauvres personnes meurent. La seule notion de justice qu'il avait en tête était de sauver ces vies.

D'ailleurs, il recevra une magnifique récompense, une bague portant la maxime tirée du Talmud : " Celui qui sauve une vie sauve l'humanité toute entière ".

C'est grâce a sa morale qu'il s'est vu récompensé, une certaine justice apparait : " les bons sont récompensés, les méchants punis ".

Dans un contexte actuel et pourtant très vieux ( cf durant la guerre froide avec les décolonisations ), le peuple désobéit aux lois, au gouvernement, en se révoltant, en reversant le pouvoir, car selon eux, il est injuste qu'il fasse les frais des despots, le peuple mérité de vivre, il est juste qu'il vive d'ou appelle à une certaine justice mais morale. La politique étant dans ce cas-là néfaste.

Il y a bel et bien désobéissance mais selon eux justifié.

Dans un registre littéraire, Sophocle montre dans son œuvre Antigone, un passage ou une jeune fille décide de désobéir au chef de la cité et donc de braver les lois pour enterrer son frère. Pour elle, les lois divines et l'obligation morale, le devoir familial passent avant les lois humaines et la morale avant la politique...

Mais la désobéissance qui s'oppose à obéissance, s'oppose forcément à l'ordre et la sécurité qui se veut

...

Télécharger au format  txt (9 Kb)   pdf (92.4 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com