DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Ses Dans Quelle Mesure La Demande Est-Elle Un Déterminant De l'Investissement ?

Note de Recherches : Ses Dans Quelle Mesure La Demande Est-Elle Un Déterminant De l'Investissement ?. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 5

investissement suit la tendance de celui de la consommation mais les reprise ou les ralentissements voire les baisses sont plus fort que ceux de la consommation : La croissance de la consommation se traduit par une croissance plus forte de l’investissement. C’est ici la marque de l’effet accélérateur.

b) Une relation confirmée par les faits.

La hausse de la consommation se répercute sur l’investissement comme nous pouvons le voir dans le graphique du document 2 : par exemple, sur la période 1997-2000 nous observons une hausse du taux de la dépense de consommation qui passe de 1% en 1997 à 4% en 1998 et le suivit de cette hausse par la FBCF, c’est-à-dire l’investissement qui passe d’un taux de 1% en 1997 à 8% en 1999.

Les variations de l’investissement sont plus amples que celles de la consommation confirmant l’effet accélérateur et entraînant l’effet multiplicateur. Mais la relation est plus complexe et la demande semble n’être qu’une des composantes de l’investissement.

II/ Les autres déterminants de l’investissement.

a) Les déterminants financiers

Plusieurs déterminants de l’investissement sont des déterminants financiers, d’abord il y a le rôle des profits et la répartition de la valeur ajoutée. Si les profits sont élevés et que la répartition de la valeur ajoutée se fait en faveur des entreprises, l’investissement est favorisé. Dans le document 6 nous pouvons voir une évolution du taux de marge et du taux d’investissement de 1978 à 2005. A partir de 1982 le partage de la valeur ajoutée se fait au bénéfice du profit donc le taux de marge augmente. L’investissement n’augmente pas proportionnellement.

Puis il y a le coût financier de l’investissement, c’est le taux d’intérêt qui détermine l’investissement. Si les taux d’intérêt réels sont bas, cela favorise l’investissement. Par contre si les taux d’intérêt sont élevés, la profitabilité peut se révéler inferieure à la rentabilité financière, danse ce cas ce sont les placements financiers qui sont préférés aux investissements productifs.

Enfin, les capacités financières de l’entreprise et son taux d’endettement sont aussi déterminants de l’investissement. En effet, une entreprise peut financer sont investissement par un financement interne : c’est l’autofinancement, ou par un financement externe : sous forme d’emprunt ou de marché de capitaux. Si l’entreprise a une capacité d’autofinancement élevée elle aura plus de facilité pour investir : de même un taux d’endettement réduit permet d’augmenter sa capacité d’emprunt. Cela en est de même en raisonnement inverse si la capacité d’autofinancement est faible et le taux d’endettement élevé l’entreprise sera en difficulté pour investir. Le taux d’endettement se calcule en divisant CA PAR CA.

b) Les autres déterminants.

Parmi les autres déterminants de l’investissement, il y le niveau des capacités de production. Si celui-ci est élevé, on peu investir, autrement il y a utilisation des capacités excédentaires.

Les interventions de l’Etat ne sont pas un facteur a négligé : selon les politiques fiscales et budgétaire il y a une hausse ou baisse des impôts et des prestations sociales ce qui joue un rôle dans l’investissement.

Le coût relatif du travail et du capital est aussi un facteur important. Si le travail coûte moins cher que le capital, il n’y a pas d’incitation à investir mais un effet de substitution, c’est-à-dire que l’on utilise plus de travail que de capital ; mais le coût de capital renchérit le coût de production unitaire, donc les prix augmentent et réduisent la demande c’est l’effet de profitabilité : une hausse des prix augmente le profit de l’entreprise dans un premier temps, le temps que les demandeurs se rendent comptent de la hausse des prix et qu’ils baissent ensuite leur demande. Il en est de même pour la demande de travail puisque la demande globale baisse.

Le dernier facteur déterminant l’investissement est le fait même que tous ces déterminants sont interdépendants.

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (76.1 Kb)   docx (7.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com