DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Dans quelle mesure argumenter c’est raisonner ou raisonner, c’est argumenter ?

Dissertation : Dans quelle mesure argumenter c’est raisonner ou raisonner, c’est argumenter ?. Rechercher de 50 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  22 Juillet 2022  •  Dissertation  •  778 Mots (4 Pages)  •  32 Vues

Page 1 sur 4

Sujet 3: « Dans quelle mesure argumenter c’est raisonner ou raisonner, c’est argumenter

Une argumentation est un ensemble d’arguments interreliés, structurés et organisés (Raisonnement et pensée critique : argumentation critique, Slide 2) et un raisonnement, c’est le fait de raisonner en vue de parvenir à une conclusion (dictionnaire LeRobert). Ces deux éléments sont toujours liés mais ne vont pas toujours dans le même sens. Donc, à quel moment pouvons-nous discerner un argument qui implique un raisonnement ou qu’un raisonnement est une argumentation.  Dans un premier temps, nous allons expliquer comment une argumentation parvient à devenir un raisonnement. Et, dans un deuxième temps, nous expliquerons d’un autre côté comment un raisonnement est un ensemble d’argument.

Pour commencer, L’argumentation devient raisonnement dans la mesure où cet ensemble d’argument ont des objectifs bien précises à atteindre. On peut avoir recoure à une argumentation dans le but d’être orienté dans notre décision. Quand il existe un doute à la suite de notre raisonnement, il est parfois nécessaire d’impliquer l’avis d’autrui, cela nous permet de déterminer en commun ce que l’on doit penser et ce que l’on doit faire. Dans ce cas, on se retrouve plus rassurer et plus confiance par la suite. Par exemple « il me semble que les gens religieux sont tolérants. Ma grand-mère est très religieuse et elle est intolérante. Qu’en pense tu? » (Blackburn, p25), à travers cette question il essaye de démontrer un fait en vue de son expérience mais semble ne pas être assez informé sur la religion pour affirmer ses dires d’où l’intervention d’autrui par rapport à son raisonnement afin de trouver des points   qui emmèneront à des arguments satisfaisants. De plus, on peut également argumenter dans le but de convaincre.  Convaincre ramène à changer les croyances ou point de vue d’autrui à travers des arguments solides et convaincants c’est à dire des « idées que l’on défend ou que l’on est prêt à défendre, ou encore que l’on désire évaluer » (Blackburn, p. 26).  Quand on le fait avec confiance et sureté la personne adhère plus facilement à votre opinion et cela parvient à changer ses croyances pour adopter celle du point défendu, c’est qui se passe quand une personne change d’une religion a une autre car sa décision a été influencée, ce qui signifie qu’elle a été convaincue de changer de voie. Nous argumentons dans différentes sortes de situation, parmi elles, certaines font partis de notre quotidien et ceux toujours dans un but bien défini c’est ce qui fait d’eux des raisonnements mais il est également possible qu’un raisonnement soit une argumentation.

En effet, un raisonnement peut être une mise en scène d’un ensemble d’arguments, en d’autres termes c’est la mise en place de la raison en termes de logique et de cohérence sans forcément avoir un but précis. Le raisonnement est une opération intellectuelle c’est à dire une activité de l’intelligence humaine (Raisonnement et pensée critique : raisonnement, slide 9). Ça fait partie de la nature humaine d’être raisonnable, c’est ce qui justifie ce qu’il est. On peut émettre un raisonnement en fonction de différente situation dans laquelle on se trouve par exemple « la météo a annoncé une forte pluie vers midi, je vais sortir plutôt ce matin. » A travers cette phrase nous pouvons voir que la raison nous fait comprendre que, pour éviter de se mouiller, il faudra sortir plutôt c’est logique du point de vue général ce qui rend sa décision compréhensible. De plus, Un raisonnement peut également être une opération mentale (slide 10). C’est un raisonnement dans lequel à partir de plusieurs argument ou proposition qui s’enchaine nous pouvons créer une autre proposition ce qui peut aussi s’expliquer par une suite d’information ou de situation conduisant à une conclusion. Par exemple. « L’argent sur la table a disparu, Steve était seul à la maison aujourd’hui avec la clé, donc c’est Steve qui a volé l’argent. » Par suite des différentes informations qui nous ont été donné, cette phrase qui enchaine différente proposition nous a permis d’émettre un raisonnement selon laquelle le voleur serait Steve. C’est dans ce sens que raisonner serait argumenter, car nous devons avoir un raisonnement asses solide et cohérent pour qu’elle soit logique et si possible vrai d’où l’intervention de l’argumentation.

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (57.2 Kb)   docx (8.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com