DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

La Guerre Froide, l'Évolution Des Tensions

Recherche de Documents : La Guerre Froide, l'Évolution Des Tensions. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 6

l’Europe occidentale aboutit à une alliance politique, l’Alliance Atlantique et une alliance militaire, l’OTAN. Mais les États-Unis ne s'arrêtent pas là, ils établissent des accords avec d’autres pays comme en Asie (création de l’OTASE, organisation du traité de l’Asie Sud-Est) toujours dans le but d’endiguer l’expression de l’URSS. En réponse, les soviétiques créent en 1947 le Kominform, le bureau du parti politique communiste. Ce bureau d’information est le cerveau du réseau communiste il envoie de Moscou aux différents partis du monde entiers les directives à suivre. L’URSS poursuit en créant le CAEM (conseil d’aide économique mutuelle), suivi en 1955 du pacte de Varsovie (organisation militaire). Le but de toutes ces alliances est de créer un bloc communiste. De 1947 à 1955, les pactes fructifient, les deux blocs s’entourent d'alliés. Ce phénomène est appelé la pactomanie.

L’affrontement des ces deux superpuissances et leurs alliés se réalise par conflits interposés de pays. Cette confrontation s’étend à l’échelle planétaire.

Les deux blocs s’affrontent tout d’abord en Europe puis la Guerre froide s’étend en Asie, révélatrice de l’opposition idéologique de ces deux superpuissances.

En effet l’un des premier face à face se déroule en Allemagne. En 1948, les pays du bloc occidental se mettent d’accord pour instaurer une nouvelle monnaie afin d’enrayer l’inflation monétaire de fin de guerre sans consulter Staline. Staline froissé, instaure un blocus autour de Berlin, empêchant tout ravitaillement et liens économiques. Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni mettent en place des ponts aériens de manière à ravitailler la population retenue à Berlin. Staline perd cette bataille diplomatique et lève le blocus en juin 1949. Les ÉtatsUnis sortent grandis et apparaissent comme une puissance libératrce. Cette crise aboutit à la mise en place du Deutschmark ainsi qu’à la création de deux nouveaux pays : la RFA (république fédérale d’Allemagne) constituée des territoires américains, français et anglais et la RDA (république démocratique allemande) constituée du territoire soviétique. Par conséquent, il y a deux Europe et deux Allemagne.

La Corée (ancienne possession japonaise) est divisée en deux : au nord une Corée pro-soviétique et au sud une Corée pro-américaine. Les coréens du nord soutenus par la Chine et l’URSS envahissent la partie sud. L’ONU intervient avec les casques bleus (composé à 90% de soldats américains) afin de ramener l’ordre. Les coréens du nord sont repoussés, l’URSS et les États-Unis décident donc d’une nouvelle frontière géographique. Pour un partage équitable, ils utilisent le 38ème parallèle et décident de se retirer en même temps. Après trois de conflit et un million de morts, le traité de Pan Mun Jom marque la fin de la guerre en Corée. Cette armistice définit deux Corée.

Ces affrontements entre les Deux Grands blocs se déclinent parfois en conflits périphériques, mais trouvent toujours une issue favorable.

Le 5 mars 1953, Staline décède. Il est remplacé par Nikita Khrouchtchev, sa volonté est de détendre l’atmosphère car les deux superpuissances possèdent la bombe atomique et si une guerre éclate cela aurait des conséquences désastreuses. Khrouchtchev en convient donc que les États-Unis et l’URSS peuvent cohabiter, il propose dons la coexistence pacifique qui est en réalité une tactique afin de rattraper le retard technologique avec les États-Unis. Khrouchtchev va à l’encontre de l’idéologie stalinienne : il supprime le goulag, le Kominform et va jusqu’à rebaptiser les noms de rues à la gloire de Staline. En 1959, il se rend au États-Unis pour serrer la main à Eisenhower (nouveau Président) et l’année suivante Eisenhower se rend à Moscou. C’est la période du dégel. En 1956, les démocraties populaires connaissent une lueur d’espoir, s’attendent à des jours meilleurs et plus de liberté.

Mais en Hongrie, la population descend massivement dans la rue et réclame une pluralité politique. Khrouchtchev riposte violemment, il ordonne à l’armée rouge de tirer sur les manifestants. On déplorera vingt milles morts. Mais les occidentaux ne sont pas dupes : les américains envoient des U-2 (avions espions). Cependant les soviétique s’en aperçoivent et réussissent à en abattre un. L’URSS a la preuve du double discours Eisenhower. Khrouchtchev joue la victime et rappelle que lui aussi possède la bombe atomique. Ce met alors en place l’équilibre de la terreur.

Deux graves crises vont venir ponctuer l’histoire. En 1961, Khrouchtchev érige un mur séparant Berlin Est de Berlin Ouest. On observe un flux migratoire considérable de la RDA vers la RFA. Le simple mur devient double avec un no man’s land , on y ajoute des barbelés et des miradors. Les quelques points de passages se durcissent et deviennent infranchissables. Ce mur crée une point de tension de tension extrême entre les deux superpuissances. En 1962 a lieu la crise de Cuba. Fidel Castro renverse le dictateur Batista en 1959 qui était soutenu pas les États-Unis par intérêts économiques (plantation de cannes

...

Télécharger au format  txt (8.7 Kb)   pdf (90.6 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com