DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

La Scène Du Bris De La Viole Peut-Être Être Considérée (Dans Le Roman Et Dans Le Film) Comme Un Moment Clé De l'Oeuvre?

Note de Recherches : La Scène Du Bris De La Viole Peut-Être Être Considérée (Dans Le Roman Et Dans Le Film) Comme Un Moment Clé De l'Oeuvre?. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 6

ousse à s'emparer de la viole et a la briser. Puis lorsqu'il se rend enfin compte de ses actes, il éprouve tellement de tristesse que c'en est pour lui douloureux, l'empêchant de gémir. Puis il se résigne et part après avoir expliqué à Marin Marais pourquoi il a agit ainsi.

Madeleine, quand à elle, à l'air de vivre cette scène avec beaucoup de douleurs. D'abord lorsqu'elle voit que son père s'emporte, elle à peur et assiste au bris de la viole de Marin Marais avec impuissance, en tordant son tablier avec ses mains alors que sa soeur, Toinette, cour après son père pour l'empêcher de casser l'instrument. Vient ensuite la douleur qui lui arrache des pleurs et qui la met à genoux alors que Toinette étreint son père par les épaules pour le calmer. Les deux soeurs sont alors en totale opposition. L'une pleure avec son père pendant que l'autre, Madeleine pleure pour son amant. Mais dans les deux cas, les sentiments qu'elles éprouvent sont quasiment les mêmes et témoignent pour chacune l'importance de la musique dans leur vie.

Suite à cela, Marin Marais, s'en va et est rattrapé par Madeleine qui lui promet de lui apprendre tout ce que son père lui a appris. C'est alors qu'ils s'embrassent et que commence leur histoire. Une histoire qui ne va finalement leur apporter que des malheurs puisque Madeleine fini par se donner la mort, renforçant la tristesse de son père et plongeant Marin Marais dans un second deuil, après celui de sa voix d'enfant.

C'est en tout cela qu'on peut voir que la scène du bris de la viole à une grande importance dans l'oeuvre en son entier puisqu'elle a beaucoup d'importance dans la vie des trois personnages principaux et que de cette scène découlent beaucoup de chose. Mais ce n'est pas tout.

Cette scène est également un moment clé de l'oeuvre puisqu'alors que Marin Marais est devenu très estimé à la cours du roi, quelques années plus tard, il se souvient de tout ce que Sainte Colombe lui a enseigné. Et c'est à la fin du film que l'on comprends que son maître a eu beaucoup de place dans sa vie. Plus qu'on ne le pensait alors. Et la scène du bris de la viole lui a fait comprendre, tard peut-être, que la musique est bien plus important que n'importe quel apparat royal. C'est pourquoi il raconte cette histoire à la cour. Son histoire dans laquelle, finalement, la scène du bris de la viole est mise en avant par le contraste qu'elle crée avec le reste du film et par le fait qu'à la fin du film, on le voit discuter avec Sainte Colombe dans sa cabane après que Marin Marais lui ait dit qu'il «fuit les palais et recherche la musique». Sainte Colombe comprend directement de qui il s'agit et l'accueil avec un air étonné et en même temps soulagé, content de voir que son élève à enfin compris ce qu'il lui a enseigné des années au paravant. C'est alors que Sainte Colombe propose à Marin Marais une première leçon et qu'il jouent ensemble le tombeau des regrets après que l'élève ait compris que la musique sert à exprimer les pleurs et les regrets, les douleurs et à laisser une place aux morts dans la vie.

La scène du bris de la viole a alors beaucoup d'importance puisqu'elle à permit à Marin Marais de comprendre ce qu'est la véritable musique.

La scène du bris de la viole par monsieur de Sainte Colombe est un moment clé de l'histoire, que ce soit dans le film comme dans le livre. C'est une scène forte, violente et qui, encore plus pour un musicien, est difficile à supporter. Elle donne l'impression que lorsque Sainte Colombe brise la viole sur le manteau de cheminée, il commet un sacrilège. Et l'impression est renforcée par le hurlement de Marin Marais et par les pleurs de Madeleine. Cette scène est forte car elle est pleine de colère et d'exaspération de la part de monsieur de Sainte Colombe face à un Marin Marais qui ne l'écoute pas. Elle donne également du poids à ce que dira Sainte Colombe par la suite: “un instrument n'est pas la musique“. Il veut alors montrer au jeune homme que l'instrument n'est pas le plus important pour un musicien. Qu'il n'est que le moyen d'exprimer la musique qui l'habite et que c'est cette musique qui est ce qu'il y a de plus important. Mais sur le coup, le jeune homme ne voit en ce geste que de la méchanceté, de la folie et de l'ingratitude.

C'est aussi cette scène qui, par les émotions qu'elle fait naitre, renforce le lien qui existe entre Madeleine et Marin Marais. Lorsque Sainte Colombe

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (77 Kb)   docx (7.5 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com