DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Qu'Est Ce Qui Distingue Une Œuvre d'Art d'Un Objet Quelconque ?

Note de Recherches : Qu'Est Ce Qui Distingue Une Œuvre d'Art d'Un Objet Quelconque ?. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 5

iste. C’est là qu’est la source de la production créatrice. ». L’artisan veut amener une fonction utilitaire à l’objet, ainsi qu’une fonction esthétique. L’artiste essaie de donner une vision de l’objet, c’est-à-dire comment il le perçoit, le ressent.

De plus, l’œuvre d’art à un caractère unique, car chaque pièce de l’artiste est différente, alors que l’objet quelconque peut être reproduit à l’infini. En effet, le second but de l’artisanat, après la fonction utilitaire de l’objet, est sa reproduction. Il doit pouvoir être reproduit en masse afin que tout le monde y ai accès.

L’objet quelconque est produit dans un but pratique, alors que l’œuvre d’art est produite par une recherche du beau, dans un but uniquement esthétique, et qui est achetée également dans un but esthétique. Même si, parfois, les artistes font des œuvres sur commandes, la finalité première de leur œuvre d’art est de donner leur vision du monde en travaillant sur un sujet précis, et en aucun cas de faire du profit sur leur art. Théophile Gautier dans Mademoiselle de Maupin a dit « Il n’y a rien de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien. », et de même dans le Rire, Bergson a dit « L’art n’a d’autre objet que d’écarter les symboles pratiquement utiles…enfin tout ce qui nous masque la réalité, pour nous mettre face à face avec la réalité même. », tous deux montrent que la fonction utilitaire dans l’œuvre d’art n’existe pas, en effet seule la fonction esthétique est présente. De la même façon, les acheteurs d’œuvres d’art n’achètent pas pour la fonction utilitaire mais pour la fonction esthétique, contemplative. L’œuvre d’art cherche à susciter le beau. Par exemple, dans les musées, des œuvres d’art sont regroupées et exposées, pas dans un but de profit, mais afin de les montrer aux gens, de leur permettre de découvrir le beau suscité et la vision du monde que les artistes peuvent avoir.

L’œuvre d’art se distingue de l’objet quelconque par sa création, son esthétique, son unicité, mais aussi par sa finalité. Cependant, cette représentation de l’œuvre d’art tend à évoluer, et, de la même façon, le statut de l’objet quelconque est remis en question. Qu’est ce qui fait qu’un objet quelconque est en passe de devenir œuvre d’art ?

Les frontières entre l’œuvre d’art et l’objet quelconque sont en train de disparaître.

Lorsqu’un objet est placé dans un endroit différent, dans l’imaginaire du spectateur, la vision que l’on a de celui-ci est modifiée. En effet, le lieu de la culture ou du quotidien transforme l’objet. Prenons l’exemple d’une poubelle. Dans la rue, elle est considérée comme un objet quelconque, utile. Cependant, si l’on place une poubelle dans un musée, elle prendra alors une nouvelle dimension et sera considérée comme une œuvre d’art. Nous pouvons aussi citer le travail de Marcel Duchamp qui sort de leur contexte des objets du quotidien, et en fait des œuvres d’art en les mettant dans un contexte de musée ou de galerie d’art : ces œuvres avec un bidet, une roue de vélo (Roue de bicyclette), …

L’art devient en outre un objet de consommation, donc, par conséquent, il devient un objet quelconque avec une fin utilitaire puisqu’elle est financière : celle-ci est dû au marché de l’art qui a fait apparaître dans le domaine artistique cette notion de consommation. Tout comme l’objet technique, quelconque, l’œuvre d’art se vend et se négocie. C’est parfois le prix d’un tableau qui en donne parfois sa valeur esthétique. Désormais, il y a des œuvres d’art qui se vendent à des prix exorbitants parce que ce n’est plus leurs valeurs esthétique et artistique, ni le beau que les acheteurs recherchent mais le nom, la célébrité, la valeur marchande de la personne. (On peut notée que ceci est lié aux spéculations qu’a introduit l’art contemporain). L’œuvre d’art tend a devenir un objet d’art, un objet de luxe, mais il reste tout de même un objet qui est inclus dans la société de consommation.

Nous remarquons enfin que la distance entre l’œuvre d’art et l’objet quelconque disparaît sous l’impulsion des artistes eux-mêmes qui transforment l’objet quotidien en œuvre d’art. Par exemple, l’artiste César faisait des œuvres d’art à partir de ferrailles de voiture, de déchets qu’il compressait. Par conséquent, des objets du quotidien devenaient œuvre d’art. De plus, Andy Warhol a, lui aussi, transformé des objets quelconques en œuvre d’art.

...

Télécharger au format  txt (7.5 Kb)   pdf (78.1 Kb)   docx (7.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com