DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Rhinocéros d'Ionesco

Dissertation : Rhinocéros d'Ionesco. Rechercher de 50 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  10 Mai 2022  •  Dissertation  •  772 Mots (4 Pages)  •  16 Vues

Page 1 sur 4

Les régimes totalitaires ont une montée exceptionnelle accompagnée d’un endoctrinement de l’être humain, ce qui fait des atrocités sur celui-ci. Les auteurs de cette époque ont des questionnements sur ces atrocités, car ils se demandent s’il a une raison valable pour tout cela. C’est pourquoi l’auteur, Eugène Ionesco, est décrit comme un grand représentant du théâtre absurde. Parmi toutes les pièces qu’il a publiées, Rhinocéros, une pièce célèbre de l’absurde. Il traite du menaçant phénomène de massification dans une ville où les résidents se transforment en rhinocéros. Dans le texte qui suit, nous étudierons la symbolique du monstre de cette pièce au travers des personnages endoctrinés et de Bérenger, qui incarne un personnage en crise identitaire.

Pour la première partie, la symbolique du monstre est visible au travers des acteurs endoctrinés. L’auteur utilise les éléments de conformisme et du dogmatisme. Par le biais de Jean, dès le premier acte. Quand Bérenger parle à propos de Jean : « Il ne supporte pas la contradiction. La moindre objection le fait écumer ». (p.52) Cette citation démontre que Jean est un citadin dangereux. La force de son caractère et du fait qu’il soit déterminé du bienfondé de ses idées en est des causes. Il risque d’imposer ceux-ci aux autres personnages. L’individu de Jean a des valeurs, mais il les met dans une idéologie rigide, ce qui fait de son personnage un doctrinaire. Pour continuer, Ionesco essaie de démontrer que le comique prend plus de place que le tragique. À cette attention, il se sert du comique pour aborder la dégénérescence des doctrinaires à travers la contradiction absurde et le comique chez Botard : « Ce n’est pas parce que je méprise les religions qu’on peut dire que je ne les estime pas ». (p.65) Ensuite, Jean réplique qu’il préfère ses principes à l’amitié : « je ne déteste pas les hommes, ils me font indifférent, ou bien ils me dégoutent, mais qu’ils ne se mettent pas en travers de ma route, je les écraserais ». (p.100) Par ici, autant Botard, nous faits rire, également Jean nous inspire la peur. Le tragique et le comique amènent une réflexion sur le danger d’accéder inconsciemment à des doctrines en passant du comique au tragique. En résumé, la symbolique de monstre est affichée au travers des personnages qui sont endoctrinés, et une fois convertis en « rhinocéros » adoptent des comportements inhumains plus facilement.

Pour la deuxième partie, la symbolique du monstre est décrite par le biais de Bérenger qui est en pleine crise d’identité. Du premier côté, l’auteur veut montrer que son personnage est frappé de plein fouet par le fait qu’il ne s’aime pas. Il le présente par la peur d’être différent des autres. Quand la ville complète est transformée en rhinocéros, Bérenger ne se sent pas bien. Il est tellement différent que c’est lui le monstre puisque les autres sont transformés : « Comme j’ai une mauvaise conscience, j’aurais dû les suivre à temps. Trop tard maintenant ! Hélas, je suis un monstre, je suis un monstre. Je ne peux plus changer (…) Je ne peux plus me voir. J’ai trop honte ! Comme je suis laid ! ». Ionesco utilise une anaphore en reprenant souvent le pronom « je », il veut démontrer que Bérenger se sent monstrueux. De l’autre part, Ionesco met l’accent sur le décor ce qui permet de voir la crise identitaire de Bérenger. Vers la fin du troisième acte, l’auteur emploie les objets du milieu qui ont un rôle symbolique : « il se précipite de nouveau vers le placard d’où il sort deux ou trois tableaux (…), les jette par terre avec fureur, il va vers la glace (…), il se tourne face au mur au fond où sont fixées les têtes de rhinocéros ». (p.161-162) Les comportements indiquent que Bérenger interagit avec les objets, par exemple avec les tableaux et les têtes de rhinocéros. Pour finir, nous pouvons voir la symbolique du monstre par Bérenger qui traverse une crise d’identité.

...

Télécharger au format  txt (4.7 Kb)   pdf (35.8 Kb)   docx (8.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com