DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Contrôle De Gestion Logistique

Documents Gratuits : Contrôle De Gestion Logistique. Rechercher de 51 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 45

part parce qu'il est proche de l'industrie par sa complexité des flux et des systèmes, mais aussi du service, puisqu'il se situe finalement au plus près du client du moins dans sa relation qualité et délai.

Ce nouveau métier appelle donc de nouvelles compétences principalement orientées vers la satisfaction du client et vers l'optimisation des ressources.

Satisfaction client d'abord qui représente la valeur que le client peut se faire du produit à travers les prestations logistiques. En effet, la particularité de la logistique provient qu'elle est justement le l'élément final voir définitif de la satisfaction client.

C'est d'ailleurs cette dimension qui a justifié l'attention récente des dirigeants envers la logistique. Cette prise de conscience a entraîné une augmentation significative des ressources et une revalorisation des managers logistiques. En apportant la sécurité, l'efficacité et la personnalisation des livraisons, la logistique est devenue une véritable fonction dédiée à la création de valeur pour le client.

La dimension habituelle du contrôle de gestion s'articulant atour des données purement comptables, on peut s'interroger sur la façon de mesurer cette qualité et d'établir une relation avec les performances financières. Cette nouvelle donne, suscite des interrogations sur la façon de piloter l'activité et surtout sur la façon de connaître la performance des décisions et des organisations. C'est à cette problématique essentielle que nous essayerons de répondre. La littérature sur ce type de contrôle de gestion n'est pas dense et on peut réfléchir sur le contenu spécifiquement adapté à l'activité logistique, mais aussi s'interroger sur le bien fondé d'une méthodologie particulière à la logistique dans un groupe industriel ou commercial.

I. FONDEMENTS THEORIQUES ET CONCEPTUELS

1. Définition de la logistique

La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d'une organisation, mettant ainsi à disposition des ressources correspondant aux besoins, aux conditions économiques et pour une qualité de service déterminée, dans des conditions de sécurité et de sûreté satisfaisantes.

La logistique représente donc l'ensemble des activités qui permettent de mettre à disposition la bonne quantité de produits à moindre coût au moment et à l'endroit où une demande existe.

La fonction logistique est une fonction de management. Elle gère les flux physiques et doit par conséquent évaluer les flux d'informations associés qui sont immatériels. La logistique cherche à améliorer les synergies et la flexibilité par l'organisation des ressources et donc la réactivité industrielle. La fonction logistique entretient donc des liens très forts avec le service responsable du système d'information de l'entreprise. Ces liens sont si forts, que de nombreux concepts relatifs à l'analyse du système d'information peuvent être repris par la logistique. Il reste que la logistique traite de flux physiques et par conséquent des moyens pour les évaluer et les améliorer au niveau quantitatif comme qualitatif (par la gestion de la qualité). La logistique est au centre et aux extrémités de la production co-responsable auprès de tous les services de la qualité des flux physiques.

La logistique a pour objet de satisfaire la demande de flux physiques (matières, transport, emballage, stock…), et en accord avec le responsable de l'urbanisation du système d'information, des flux d'informations associés (notion de traçabilité). Elle est co-responsable de la gestion de la chaîne logistique des moyens qui permettent d'atteindre cet objectif (matériels, machines…) et mobilise avec l'aide des autres services des ressources (humaines et financières) pour y parvenir. En effet, la logistique au sens large peut être considérée comme l'outil permettant de réaliser la production initiée par le service marketing/vente et est par conséquent au centre des négociations du processus métier. La logistique est gérée par les logisticiens. Par extension, un logisticien peut être une personne morale, le prestataire en logistique. Plus que de logisticien, on parle de plus en plus de supply chain manager. Cet anglicisme regroupe les métiers de gestion de la chaine d'approvisionnement : prévisionniste, planificateur, responsable des transports, déployeur... La fonction logistique gère directement les flux matières et indirectement les flux associés immatériels : flux d'informations et flux financiers. Les flux matières sont souvent subdivisés arbitrairement comme : "amonts" (de la production à l'entrepôt) ; "avals" (de l'entrepôt à la consommation) ; "retours" le flux retours (reverse logistics) (du consommateur au recycleur ou destructeur ou bien du consommateur au producteur).

2. Les enjeux d’une logistique moderne

➢ Evolution de la fonction logistique

La logistique ne correspond pas à une activité mais à une fonction d'organisation de l'entreprise dont la définition peut varier fortement suivant les pays et les cultures.

Il y a dix ans, elle était sans doute la fonction la plus méconnue et la moins développée de l'entreprise. Aujourd'hui, elle est celle qui a le plus évolué, s'est le plus enrichie et étendue. On a généralement mis en place dans tous les pays une fonction logistique prise dans le sens de gestion, d'organisation et de synchronisation des flux (physiques ou informationnels pour les données associées à ces flux physiques) avec un mode d'organisation fondé sur le Supply Chain Management qui repose sur la vision globale des flux, des fournisseurs initiaux jusqu'aux clients finaux. Cette Supply chain a effectivement été un formidable facteur de transformation et de décloisonnement de l'entreprise.

La logistique occupe aujourd'hui une place stratégique dans la mesure où elle est située à l'interface des relations avec la clientèle et offre un levier très important pour améliorer les processus d'approvisionnement, pour poursuivre une politique de réduction de coûts, d'amélioration des délais et de la qualité et pour mettre en place un suivi fiable des marchandises afin d'en suivre la trace.

On l'aura compris : la logistique n'est plus une simple fonction d'exécution, car en devenant l'un des premiers vecteurs de performance de l'entreprise, son rôle est désormais central. Du pilotage des flux physiques à court terme, en passant par la fonction tactique de planification à moyen terme, jusqu'à sa dimension stratégique d'intégration et d'optimisation des flux, la logistique révolutionne l'organisation de l'entreprise.

➢ Les facteurs économiques et sociaux

En réalité, la logistique a pris une place stratégique prépondérante pour plusieurs raisons :

← Des clients devenus exigeants et impatients

Pour se rendre contre de la mutation, il suffit de revenir quelques décennies en arrière. En effet, les entreprises étaient plus préoccupées par la production et le volume des ventes n'était finalement déterminé que par les capacités de production, la qualité et le délai étant relégués au second plan par des clients patients n'ayant de toutes façons qu'un choix limité.

Aujourd'hui, le produit n'est plus tout à fait à la même place, et c'est pour cela que la notion de service a été placée au centre des préoccupations des entreprises qui ont su évoluer en respectant les engagements pris avec les clients.

← Des clients infidèles

Le monde bouge plus vite, plus fort et les clients mieux informés sont devenus adeptes du « zapping » et suivent les tendances de près. La durée de vie des produits a été radicalement diminuée avec des conséquences évidentes sur les choix de gestion et la politique de stockage.

← Un désir d'exclusivité

Paradoxalement, les clients veulent suivre la mode, mais aussi garder une certaine originalité dans leur consommation. Cette personnalisation entraîne bien entendu des modifications importantes dans les flux d'échanges.

← Des cycles de vie de produit raccourcis

Nul besoin d'être un observateur aguerri pour constater la formidable réactivité de certaines industries (électronique, automobiles, etc. ) dans ce domaine. Dans ce cas la gestion logistique peut devenir un des principaux enjeux de la profitabilité.

3. La logistique, élément clé de la stratégie

Trop souvent négligée, la logistique a un double impact sur la performance des entreprises.

Au niveau des coûts, il s'agit d'un élément dont l'importance va en croissant. De façon plus qualitative, la politique logistique, si elle est cohérente avec la stratégie

...

Télécharger au format  txt (56 Kb)   pdf (448.4 Kb)   docx (30.1 Kb)  
Voir 44 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com