DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Après Avoir Rappelé Les Étapes De La Création De L'Ue, Vous Expliquerez Les Moyens De L'Ue Pour Se Protéger Des Crises...

Recherche de Documents : Après Avoir Rappelé Les Étapes De La Création De L'Ue, Vous Expliquerez Les Moyens De L'Ue Pour Se Protéger Des Crises.... Rechercher de 49 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 8

re des deux guerres mondiales et la menace communiste pour que les Européens s'attellent réellement à la tâche de construire une Europe unie. Jusqu'en 1989, cette construction ne concerne que l'Europe occidentale, c'est-à-dire la petite partie du vieux continent qui connaît encore la démocratie.

C’est donc au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale que l’Europe cherche à consolider la paix si chèrement acquise. Dès le 19 Septembre 1946, Winston Churchill (1874-1965), homme politique britannique surtout connu pour avoir dirigé le Royaume Uni pendant la Seconde guerre mondiale en tant que Premier Ministre de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955, propose la création des Etats-Unis d’Europe.

Le 17 mars 1948, la Belgique, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Royaume Uni signent à Bruxelles le Traité d’Union occidentale qui pose le principe d’une Europe unie en prévoyant une collaboration en matière économique, sociale, culturelle et de légitime défense collective. Cette idée de collaboration va devenir effective grâce à Robert Schuman, ministre d’Etat français des affaires étrangères, dans son discours du 9 mai 1950 où il propose de mettre les ressources en charbon et en acier sous une Haute Autorité commune à la France et à la République Fédérale d’Allemagne, et à tout autre pays désirant y adhérer.

Ces deux secteurs économiques étant étroitement liés à l’industrie de l’armement, cette proposition est une garantie de paix. Elle s’est concrétisée par le 18 avril 1951 par le Traité de Paris instituant la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). Ce traité, qui peut être considéré comme un premier pas vers l’Union européenne, est signé par les 6 pays fondateurs : France, République fédérale d’Allemagne, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et Italie.

2- LA CONSTRUCTION DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE EUROPEENNE (CEE) :

Malgré le rejet du projet de Communauté européenne de défense par la France en 1954, la construction d’une Union européenne se poursuit.

Avec le Traité de Rome, signé le 25 Mars 1957 par les ’’six’’, deux communautés sont créées : la Communauté économique européenne (CEE) et la Communauté européenne de l’énergie atomique (CEEA) ou EURATOM. L’objectif de ce traité est d’aboutir à un ‘’Marché commun’’ permettant la libre circulation des personnes, des marchandises et des capitaux.

Dès 1958, la CEE, la CEEA et la CECA disposent d’une Assemblée parlementaire et d’une Cour de justice commune. Par la suite, le traité signé à Bruxelles en 1965 fusionnera les trois communautés européennes et leurs organes exécutifs (par la Commission européenne et du Conseil européen).

Le 1er Janvier 1973, la CEE s’élargit au Danemark, à l’Irlande et au Royaume Uni. Ces pays seront suivis par la Grèce le 1er Janvier 1981, puis l’Espagne et le Portugal le 1er Janvier 1986.

3- DE LA CEE à l’UNION EUROPEENNE :

En février 1986, la signature de l’Acte unique européen modifie le traité de Rome et élargit les compétences de la CEE aux domaines de la recherche, du développement technologique, de l’environnement et de la politique sociale. Il est signé à Luxembourg le 17 Février 1986 par 9 Etats membres, suivis par le Danemark, l’Italie et la Grèce, le 28 Février 1986 et entre en vigueur le 1er Juillet 1987.

Ce traité inaugure une démarche commune en matière de politique étrangère et une coopération en matière de sécurité (sans porter atteinte ni à l’Union de l’Europe occidentale ni à l’OTAN (Organisation de traité de l’Atlantique Nord).

Le Traité de Maastricht, signé le 7 Février 1992 et entré en vigueur le 1er Novembre 1993, est l’acte de naissance de l’Union Européenne. L’UE remplace la CEE et le traité prévoit l’union économique et monétaire, grâce à une monnaie unique européenne qui sera ultérieurement appelée l’Euro.

Une nouvelle étape est franchie dans le processus d’union des pays d’Europe : coopération en matière de politique étrangère et de sécurité commune, voire de défense commune, coopération policière et judiciaire en matière pénale. Le Traité de Maastricht crée également la citoyenneté européenne.

Le 1er Janvier 1995, l’Autriche, la Suède et la Finlande entrent dans l’Union : on parle d’Europe des 15. Le 1er Janvier 1999, l’euro devient la monnaie unique de 11 pays (Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Finlande, Irlande, Pays Bas, Italie, Luxembourg et Portugal). Il est mis en circulation dans les pays de la zone Euro à partir du 1er Janvier 2002.

Le 1er Mai 2004, l’UE passe de 15 à 25 membres, avec l’adhésion de l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République Tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, la Slovénie, Malte et Chypre. Dès le 1er Janvier 2007, la Roumanie et la Bulgarie ont porté à 27 le nombre des pays membres.

Au 1er Janvier 2011, L’UE compte donc 27 pays membres dont 17 font partis de la zone Euro. Mais quelles sont les institutions et les moyens mis en œuvre par l’Union Européenne pour se prémunir des crises ?

II- LES MOYENS DE L’UE POUR SE PROTEGER DES CRISES :

L’Union économique et monétaire de l’UE a été lancée par le Traité de Maastricht en 1992. Elle repose sur deux volets : la création d’une monnaie unique, l’euro, et la coordination des politiques économiques et budgétaires des Etats membres en vue de contribuer à la réalisation des objectifs de l’Union européenne parmi lesquels la croissance et l’emploi. Depuis le 1 er Janvier 2011, 17 Etats ont adopté la monnaie unique et font donc partie de la zone euro.

Conçus à l’échelon national, ou régional dans le cas européen, les systèmes de régulation financière peinent à s’organiser au niveau international. La crise de 2008-2009 les a conduits à mieux coopérer, mais l’architecture reste complexe…

1- LES SYSTEMES DE REGULATIONS FINANCIERS EUROPEENS :

Le serpent monétaire, crée en 1972, dispositifs économiques limitant les fluctuations de taux de change entre les pays membres de la CEE, il est le prédécesseur du SME (Système monétaire européen).

Le SME, entré en application en 1979, est un système de change fixe.

La Banque centrale européenne (BCE) est la banque centrale de l’Union européenne. Elle est chargée d'émettre l'euro comme monnaie commune et unique, de définir les grandes orientations de politique monétaire de la zone euro et de prendre les décisions nécessaires à sa mise en œuvre : c'est-à-dire de maintenir le pouvoir d'achat de l'euro et donc la stabilité des prix dans la zone euro. Cette zone comprend actuellement les 17 pays de l'Union européenne qui ont introduit l'euro depuis 1999. La BCE a été créée le 1er juin 19981 et son siège est à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne.

2- LA GESTION DE LA CRISE DE 2008

Au printemps 2008, la crise n’a pas encore touché de plein fouet le Vieux Continent. Malgré tout, les banques européennes ont déjà subi quelques pertes, et les bourses ont même été plus affectées que Wall Street. L’Europe connaît ses propres bulles immobilières, et plusieurs Etats membres ont, comme les Américains, développé des prêts subprime : l'Espagne, le Royaume-Uni, l'Irlande et la Suède en particulier. Les défauts de paiement ont d’ailleurs très fortement augmenté au Royaume-Uni.

A cette époque,

...

Télécharger au format  txt (12.1 Kb)   pdf (112.4 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com