DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Revue De Presse Récente

Mémoires Gratuits : Revue De Presse Récente. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 15

ormes plus strictes que celles de l'OMC. De plus, les Etats-Unis comme les pays européens renâclent à céder plus de pouvoirs aux grands pays émergents au sein du Fonds monétaire international.

Mais les demandes de la Chine sont de plus en plus difficilement contestables par les pays européens qui se tournent vers Pékin pour financer leur dette, ou par les Etats-Unis, dont la Chine est le premier créancier obligataire étranger.

Les Européens rejettent les conditions de l'aide chinoise

David Gray

[pic]

Les négociations entre l'Europe et la Chine pour une participation de Pékin à l'aide à la zone euro sont dans une impasse après le refus opposé par des responsables européens à d'accepter au moins une des conditions posées par la Chine, a-t-on appris vendredi de deux sources différentes.

En l'échange de son aide, Pékin réclamait qu'on lui reconnaisse davantage de poids au Fonds monétaire international (FMI), un statut d'économie de marché à l'Organisation mondiale du commerce ou la levée de l'embargo européen sur les armes, ont dit les sources.

La plus simple des solutions aurait été que l'Union cède sur la question du FMI ce que les Européens ont refusé de faire lorsqu'ils ont compris que la Chine ne leur viendrait en aide qu'en l'échange d'une influence plus forte dans la prise de décision au FMI et une accélération de l'inclusion du yuan dans le panier des DTS.

Reconnaître à la Chine un poids plus important au FMI se serait fait au détriment des Européens, voire en diluant l'influence des Etats-Unis.

"Nous sommes prêts à aider, mais nous ne sommes pas une association caritative", a dit l'une des sources, résumant la pensée des dirigeants chinois.

"Les Etats-Unis et le FMI posent eux aussi leurs conditions(en l'échange de leur aide), il n'est donc pas déraisonnable que la Chine en fasse autant."

Les espoirs nourris par Pékin de voir le yuan entrer dans le panier de référence du FMI ont été douchés jeudi lorsque sa directrice générale Christine Lagarde a déclaré que l'heure de le faire n'était pas encore venue.

Certains dirigeants européens reprochent aux Chinois une forme d'opportunisme en profitant de la crise de la dette pour accroître leur influence.

"Je n'aime pas toutes ces discussions sur l'idée selon laquelle l'Europe fait la manche en Chine, parce que l'Europe a les moyens de s'en sortir d'elle même si elle trouve les ressources nécessaires", a dit cette semaine un haut responsable européen qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat.

Les mesures de rigueur budgétaire

Tour d'horizon des plans anti-déficit annoncés par François Fillon le 24 août puis le 7 novembre.

[pic]

En moins de trois mois, le gouvernement a annoncé deux vastes programmes de rigueur budgétaire. L’objectif est de permettre à la France de respecter ses engagements de réduction des déficits publics malgré le ralentissement économique. Et envoyer des signaux de bonne gestion à l'Europe et aux marchés financiers suite aux menaces de l'agence Moody's de mettre en cause la notation triple A dont bénéficie le pays. Retour sur les deux plans anti-déficit et suivi des mesures phares.

Le plan de retour à l'équilibre des finances publiques du 7 novembre

Elaboré afin de compenser une révision de la croissance de 1,75 % à 1 % pour l'an prochain, le nouveau plan anti-déficit représente un gain de 18,6 milliards d'euros pour les finances publiques en 2012 et 2013. Il est marqué par l'accélération de la réforme des retraites et par des hausses générales d'impôts. L'objectif est de sauver le triple A de la France et de faire de la rigueur une arme dans la bataille de la présidentielle.

LES MESURES DU PLAN DE RETOUR A L’EQUILIBRE DESFINANCES PUBLIQUES

Afin de consolider notre trajectoire de finances publiques et d’atteindre nos objectifs de réduction des déficits, dans un contexte de ralentissement de la croissance mondiale, leGouvernement a pris une série de décisions.

Au total, c’est un effort supplémentaire de 17,4 milliards d’euros dont 7 milliardsd’euros dès 2012 qui sera mis en œuvre. Ce plan permet d’éviter près de 65milliards d’euros de dette d’ici 2016.Le Gouvernement accélère les réformes en cours

0,5 milliard d’euros supplémentaires seront économisés en 2012 sur le Budgetde l’Etat, ce qui porte l’effort à 1,5 milliard d’économies supplémentaires parrapport au projet de loi de finances initial.

Cet effort sera poursuivi : à partir de2013, les dépenses de l’Etat diminueront en valeur d’un milliard d’euros par an.

0,7 milliard d’euros

supplémentaires seront également économisés en 2012 au titrede la maîtrise des dépenses de Sécurité Sociale.

La progression de l’ONDAM 2012,initialement fixée à 2,8 % dans le projet de loi de financement de la sécuritésociale (PLFSS) pour 2012, sera ramenée à 2,5%

, ce qui représente 500 millionsd’euros d’économies supplémentaires. Cet effort sera poursuivi jusqu’en 2016. Parailleurs, un effort d’économies supplémentaire de 120 millions d’euros sur lesdépenses de gestion des caisses de Sécurité Sociale et de 100 millions d’euros sur lesfonds de la protection sociale sera réalisé en 2012.

L’objectif de réduction des surfaces occupées par les administrations sera porté à 5%pour les 3 prochaines années et le

programme de cessions immobilières seraaccéléré

pour atteindre 500 millions d’euros par an.

Les niches fiscales seront à nouveau réduites de 2,6 milliards d’euros

d’ici 2016,avec en particulier l’augmentation du rabot transversal, la suppression en 2013 dudispositif Scellier, le recentrage du PTZ+ (Prêt à taux zéro +) sur le neuf avec un coûtpar génération ramené à 800 M€ et une diminution du Crédit d’impôt développementdurable (CIDD).

La réforme des retraites

de 2010 prévoit de porter progressivement l’âge légal à 62ans en 2018. Afin de réduire plus rapidement le déficit des régimes d’assurancevieillesse et de sécuriser ainsi les pensions de retraite, la phase transitoire seraraccourcie d’un an, la cible de 62 ans étant atteinte dès 2017 permettant d’économiser1,3 milliard d’euros en 2016 et de réduire l’endettement de 4,4 milliards d’euros d’ici2016.

[pic]

Le parlement italien adopte la loi de stabilité financière

Après le Sénat vendredi, la Chambre des députés italienne a adopté samedi en fin d'après-midi la loi de stabilité financière, étape qui ouvre la voie à une démission rapide de Silvio Berlusconi et à la formation d'un nouveau gouvernement.

Berlusconi, qui n'a pu obtenir une majorité absolue mardi, a promis de démissionner une fois que le parlement italien aurait entériné la loi de stabilité financière, réclamée par les partenaires européens de Rome pour rétablir la confiance des marchés dans les finances publiques de la Péninsule.

Le "Cavaliere" devrait remettre dans les heures qui viennent sa démission au président Giorgio Napolitano, à l'issue d'un dernier conseil des ministres.

Le chef de l'Etat devrait charger l'ancien commissaire européen à la Concurrence Mario Monti de former le prochain gouvernement.

Celui-ci devrait former un cabinet restreint composé de techniciens, afin de tirer l'Italie hors de la crise de la dette souveraine.

Monti a été nommé mercredi dernier sénateur à vie par le président de la République, un décret inattendu qui a préparé le terrain à sa désignation à la tête du gouvernement. Samedi matin, il a eu des consultations avec Mario Draghi, le nouveau président - italien - de la Banque centrale européenne.

Selon certains politologues, son gouvernement pourrait être annoncé dès dimanche soir, avant l'ouverture des marchés.

QUELLE MAJORITE POUR MONTI?

Les prochaines législatives n'étant pas prévues avant 2013, un gouvernement technique pourrait disposer d'un an et demi pour faire adopter des réformes économiques douloureuses, mais il aura pour cela besoin du soutien d'une majorité parlementaire et risque de

...

Télécharger au format  txt (23.1 Kb)   pdf (181 Kb)   docx (16.4 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com