DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Analyse De Prière d'Un Petit Enfant Nègre

Mémoire : Analyse De Prière d'Un Petit Enfant Nègre. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

e assez haut pour aller à «leur école». Nous pouvons noter que «leur» sert à créer la disparité entre les Noirs et les Européens et cela révèle également le refus de l'assimilation. L'emploi de l'hyperbole d'une prière, qui est un acte spirituel et religieux à une divinité, efficacement met l'accent sur la gravité de l'assimilation que les Noirs cherchent à rejeter. «Seigneur» est répété plusieurs fois pour souligner cette gravité ainsi que plusieurs anaphores comme «je ne veux plus», «Je vous en prie», «Je veux» et «Je préfère» qui renforcent ce que veut le petit enfant nègre et ce qu'il ne veut pas donnant aussi au poème une sorte de rime à l'intérieur. «Leur école» cherche à faire qu'un petit enfant nègre «devienne pareil aux messieurs de de la ville, aux messieurs comme il faut...»(ligne 22-24), mais c'est telle assimilation que rejette le petit enfant nègre lorsqu'il dit «Mais moi, je ne veux pas devenir comme ils disent...» (ligne 25-26). «Ils» ne se réfère pas précisément aux enseignants mais plutôt aux colonisateurs, les Européens. Alors, nous pouvons être d'accords que ce poème de la négritude aborde le refus de l'assimilation européenne qui est renforcé par la répétition de la phrase «Seigneur je ne veux plus aller à l'école» (ligne 57).

Ensuite, nous pouvons reconnaître dans ce poème de la négritude, l'amour pour la culture traditionnelle. Nous pouvons prendre comme exemple la strophe où le petit enfant nègre dit «Je préfère vers l'heure où la lune amoureuse parle bas à l'oreille des cocotiers penchés écouter ce que dit la voix casée d'un vieux qui raconte en fumant les histoires de Zamba et de compère Lapin et bien d'autres choses encore qui ne sont pas dans leur livre» (lignes 33-43). Ici, le petit enfant nègre identifie un aspect de sa culture: raconter des histoires, et son amour pour ceci est bien montré par le langage figuré qu'il utilise. Premièrement, nous pouvons noter qu'il utilise une personnification pour dépeindre cet aspect de sa culture d'une manière merveilleuse. Il personnifie «la lune» en utilisant l'adjectif «amoureuse» et le verbe «parle»et «des cocotiers» en utilisant le substantif «oreille» et le verbe «écouter». Touts ces mots donnent des qualités humaines à la lune et aux cocotiers pour créer une ambiance d'amour. Le fait que le petit enfant nègre mentionne «et bien d'autre choses encore qui ne sont pas dans leur livre» montre la raison pour laquelle il adore sa culture traditionnelle par opposition à celle des Européens qui est distingué implicitement par «leur livre», un symbole pour la culture européenne.

En fin, le poème aborde l'affirmation de l'identité des Noirs d'une façon qui montre la fierté. La manière dont le mot «nègre» est utilisé montre que l'enfant est fier d'être nègre. Il dit par exemple «ancrée sur l'océan des cannes vomit dans la campagne son équipage nègre» (lignes 17-18). Ici, «équipage nègre» est utilisé comme une euphémisme qui se réfère aux esclaves. Cela affirme l'identité des Noirs comme travailleurs qui a une connotation différente de «esclaves». Également, le petit enfant dit «Je préfère flâner le long de sucreries où sont les sac

...

Télécharger au format  txt (5.4 Kb)   pdf (66.7 Kb)   docx (6.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com