DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

La Stratégie De Diversification Est-Elle La Seule Solution Pour Les Entreprises Souhaitant Se Développer ?

Dissertation : La Stratégie De Diversification Est-Elle La Seule Solution Pour Les Entreprises Souhaitant Se Développer ?. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 5

veloppe vers de nouvelles activités en lien avec les anciennes par la clientèle, la technologie, la distribution. Il y a effet de complémentarité.

3. Diversification conglomérale

Les nouvelles activités de l’entreprise n’ont aucun lien avec les anciennes. La logique de diversification est ici purement financière.

C. Avantages et limites de la diversification

1. Avantages de ce choix stratégique

L’entreprise peut acquérir une amélioration de sa rentabilité grâce à l’exploitation de nouveaux marchés ou produits porteurs. Elle peut aussi bénéficier d’une meilleure répartition des risques et d’une limitation des dangers liés à la conjoncture et aux cycles d’activité.

2. Limites de ce choix stratégique

En s’orientant vers une stratégie de diversification, l’entreprise s’expose à des risques financiers du fait des investissements coûteux, mais aussi à un risque de dispersion des efforts, des compétences ainsi que des pertes de cohérence dans la stratégie . De plus la maîtrise d’un nouveau métier reste toujours difficile à acquérir.

II. Les autres orientations stratégiques pour assurer le développement de son activité

A. Stratégie de spécialisation

La spécialisation est une stratégie qui consiste à limiter l’activité de l’entreprise à un métier spécifique qu’elle maîtrise parfaitement.

1. Avantages

La spécialisation permet à l’entreprise une simplification de gestion, une réduction des coûts liés aux économies d’échelles et une bonne image obtenue du fait de la maîtrise du métier.

2. Limites

Cependant un danger persiste, en effet il est risqué de ne dépendre que d’une activité en cas de retournement de marché ou de conjoncture défavorable.

B. Stratégie de croissance

1. Croissance interne

L’entreprise se développe par ses seuls moyens sans s’associer avec d’autres entreprises.

a. Avantages

L’intérêt d’une croissance interne est de permettre à l’entreprise d’augmenter ses capacités de production et de distribution, ce qui lui permet d’augmenter ses parts de marché et de faire jouer l’effet d’expérience.

b. Limites

En revanche, le développement est long à mener (délais de mise en œuvre des investissements, de la formation). De plus, la maîtrise de nouvelles compétences reste difficile. La croissance interne pousse l’entreprise à la spécialisation, source de vunérabilité.

2. Croissance externe

L’entreprise se développe par le biais des fusions acquisitions.

a. Avantages

La croissance externe permet une augmentation de la taille de l’entreprise (économie d’échelle). Elle permet également une réalisation d’effets de synergie liés à la complémentarité des entreprises qui se regroupent (économie de coûts). Elle donne un pouvoir accru à l’entreprise sur son marché, et lui permet de financer des investissements coûteux et risqués.

b. Limites

Cependant le coût des acquisitions reste élevé. Les effets de synergie non réalisés aboutissent à une perte de flexibilité. Des problèmes économiques et sociaux apparaissent dû aux restructurations, chocs culturels… Et on peut constater une résistance au changement du personnel.

Ce mode de croissance est surtout le fait des grandes entreprises qui veulent prendre rapidement position sur des marchés en forte expansion.

C. Stratégie d’internationalisation

L’internationalisation se fait par l’exportation et l’implantation d’une entreprise française à l’étranger. Il s’agit dans un premier temps de vendre une partie de la production à l’étranger, puis de s’implanter par IDE (investissement direct à l’étranger).

1. Avantages

L’internationalisation permet d’atténuer les inconvénients liés au marché de base (saturation, concurrence trop élevée) et contourner les barrières protectionnistes. De plus elle est nécessaire pour conserver une position concurrentielle significative.

L’internationalisation aboutie à une réduction des coûts de main d’œuvre pour les entreprises qui délocalisent leur production dans des pays à bas coûts salariaux et sociaux, et dont les produits sont ensuite réimportés dans les pays industrialisés. Cette stratégie permet d’augmenter les parts de marché et les volumes et donc de bénéficier d’économies d’échelle.

2. Limites

L’internationalisation comporte des risques au niveau de l’exportation, de la délocalisation et de l’externalisation.

Lorsque

...

Télécharger au format  txt (7.8 Kb)   pdf (78.7 Kb)   docx (8.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com