DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Dans quelle mesure pouvons-nous opposer la foi religieuse et la raison, la religion et la science ?

Cours : Dans quelle mesure pouvons-nous opposer la foi religieuse et la raison, la religion et la science ?. Rechercher de 51 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  22 Janvier 2023  •  Cours  •  1 754 Mots (8 Pages)  •  45 Vues

Page 1 sur 8

PARTIE 1 : L’opposition de la raison et de la foi

Idée générale : Dans quelle mesure pouvons-nous opposer la foi religieuse et la raison, la religion et la science ?

A/ Argument 1 : Nous pouvons distinguer deux grands types de vérités.

        Comme nous l’avons vu, il y a des vérités qui s’appuient sur la raison comme la démonstration (mathématiques), ainsi que des faits comme dans le raisonnement expérimental (comme en physique ou en biologie).

        Mais on peut aussi évoquer des vérités qui relèvent de la révélation religieuse. Nous pouvons les appeler des dogmes. Ces derniers sont des « vérités » que l’on demande/ordonne aux fidèles de croire sans preuve et dont l’autorité dépend d’un texte considéré comme sacré (Bible, Coran…).

        Exemple 1 : A titre d’exemple nous pourrions évoquer le dogme de l’Immaculée Conception. Ainsi Marie, mère de Jésus Christ, tombe enceinte sans avoir de rapport sexuel avec Joseph. Ici le dogme s’oppose radicalement aux lois fondamentales de la science biologique.

        Nous avons de nombreux autres exemples : Jésus qui marche sur l’eau, qui multiplie les pains ou qui ressuscite… Tous ces dogmes ont pour caractère d’être des miracles. Un miracle est un phénomène qui échappe à la causalité ou plutôt qui a une cause surnaturelle.

Référence philosophique : Selon le philosophe Français du 17ème siècle Blaise Pascal dans les Pensées, la raison et la foi religieuse s’oppose. Ce qui est intéressant c’est que Pascal est un grand scientifique : il a inventé le calcul des probabilités, la première calculatrice ; il va aussi prouver l’existence du vide. Mais c’est aussi un théologien qui entend défendre la religion chrétienne.

Il distingue l’ordre de la raison et l’ordre du cœur : « Le cœur a ses raisons que la raison ignore. »

Ainsi Dieu est-il un objet d’amour pour le croyant et non un objet de connaissance rationnelle. Dieu est incompréhensible du point de vue de la raison. Car le cœur est au-dessus de la raison. Aussi y-a-t-il une supériorité de la foi religieuse sur la raison.

Argument 2 : Nous allons radicaliser l’opposition. Il pourrait y avoir un affrontement voire une guerre entre la foi et la raison. Historiquement, la religion a empêché ou freiné les découvertes de la recherche scientifique. Dans quelle mesure la foi constitue-t-elle un obstacle à la recherche rationnelle de la vérité ? Comment la foi fait-elle taire la raison ?

Exemple 2 :

  1. La religion a longtemps interdit la dissection des cadavres empêchant la recherche biologique et médicale. Et cette interdiction a duré jusqu’au 19ème siècle.
  2.  Le créationnisme. Aux États Unis il y a eu un débat très virulent parmi les professeurs de biologie des lycées . Certains d’entre eux ont refusé d’enseigner à leurs élèves la théorie évolutionniste de Charles Darwin et souhaitaient réintroduire l’enseignement de la Bible pour expliquer l’apparition du genre humain.

Référence philosophique 2 : Galilée est un physicien italien né à Florence. Il est l’inventeur de la physique moderne dans la mesure où il est le premier à mathématiser une loi physique et donc lui donne un très grand degré de précision et de prévision. Il est aussi le premier à utiliser la lunette astronomique qui va lui permettre d’observer la lune, Jupiter et de comprendre que notre univers est beaucoup plus grand que ce que l’on croyait à son époque.

Il va en outre publier des Dialogues où Galilée défend une théorie héliocentriste ce qui signifie que c’est le soleil qui est au centre de notre système solaire. Or cette théorie est révolutionnaire et s’oppose au géocentrisme défendu par l’Église catholique. Galilée est arrêté par l’Inquisition (tribunal ecclésiastique) et va avoir lieu un procès. Le tribunal le condamne à la prison et surtout à se rétracter publiquement. Il faudra attendre 1992 pour que l’Église catholique reconnaisse la vérité de la théorie physique de Galilée.

Argument 3 : La raison fait taire la foi. En effet, les progrès de la science et de la philosophie à partir du 18 ème siècle vont remettre en question les vérités de la religion. On peut distinguer trois attitudes critiques :

  • Le déisme (Voltaire) critique les grands monothéismes et surtout le fanatisme religieux qui génère de la violence sociale.
  • L’agnosticisme n’affirme pas ni ne nie l’existence de Dieu.
  • L’athéisme est la doctrine scientifique et philosophique qui affirme que Dieu n’existe pas.

Exemple 3 : En 2005, le philosophe français Michel Onfray publie un Traité d’athéologie. Il y fait un critique virulente des trois monothéismes. Ce qui lui vaudra de nombreuses menaces de mort…

        Certains États vont chercher à éradiquer la religion de la société. On parle d’athéisme politique comme en URSS.

Les références philosophiques :

        Nous avons de nombreuses références. Dès l’Antiquité des philosophes critiquent la foi religieuse, son irrationalisme. On les appelle des philosophes matérialistes. Selon eux, les êtres ne sont constitués que de matière. Il n’y a pas de place pour le « spirituel ».

        Épicure est un philosophe grec du 3ème siècle av JC. Il a un disciple romain Lucrèce qui a écrit De la Nature dans lequel il se livre à une critique de la superstition religieuse. Selon lui, on ne peut se libérer de l’illusion religieuse que par le savoir et la science physique c’est-à-dire la connaissance de la nature.

        

        Cette libération par le savoir sera reprise pendant la philosophie des Lumières. L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert réunit tous les savoirs et les connaissances techniques de l’époque. L’autre objectif est éducatif : il s’agit de diffuser le plus largement possible la connaissance dans la société pour lutter efficacement contre les illusions de la religion.

        Puis au 18ème, le baron D’HOLBACH dans un ouvrage Le système de la nature fonde l’athéisme. Il souhaite opérer une double libération : psychologique et politique.

        A sa suite, on peut évoquer Karl Marx qui a eu cette phrase célèbre : « La religion c’est l’opium du peuple. »

        Autre référence : Auguste Comte fonde le positivisme qui est une théorie qui affirme la supériorité de la science sur la religion et la métaphysique. Voir son Discours sur l’esprit positif (1844) où il distingue trois âges de la raison : théologique, métaphysique, positif.

        Ensuite Friedrich Nietzsche.

        Au 20 ème siècle, Sigmund Freud, fondateur d’une nouvelle science qui s’appelle la psychanalyse, publie un ouvrage, l’avenir d’une illusion. L’illusion concerne celle de la religion et il va donner des raisons psychologiques à la foi religieuse.

...

Télécharger au format  txt (10.7 Kb)   pdf (112.5 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com