DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

En Quel Sens Peut-On Dire Qu'Il n'Est Pas Un Être Naturel ?

Mémoire : En Quel Sens Peut-On Dire Qu'Il n'Est Pas Un Être Naturel ?. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

’homme est donc un être culturel et non naturel. Mais est-il juste de séparer si nettement ces 2 termes ? La culture n’est-elle possible grâce à la nature ?

Au sens étroit, la nature s’oppose à la culture, à tout ce qui relève de l’homme, à tout ce qui est artificiel. Il est assez facile de distinguer le naturel du culturel. Lorsqu’on se promène dans la nature, on repère très facilement un tas de cailloux qui a été fait par l’homme, ou une figure géométrique tracée dans le sable. Nous devinons instinctivement que nous avons affaire à un produit culturel. Lévi-Strauss a donné une réponse très nette à la question de la distinction entre nature et culture. Cet anthropologue avait précisément pour but d’étudier l’homme, de découvrir la nature humaine. Mais contrairement au philosophe, qui croit pouvoir atteindre ce but par la seule analyse logique, la méthode de l’anthropologue consiste à étudier les hommes concrets, car, comme disait Rousseau, il faut d’abord connaître les différences pour pouvoir découvrir les similitudes et donc ce qui relève de l’universelle nature humaine : « Quand on veut étudier les hommes, il faut regarder près de soi ; mais pour étudier l’homme, il faut apprendre a porter sa vue au loin ; il faut d’abord observer les différences pour découvrir les propriétés. » (Rousseau, Essai sur l’origine des langues). Il y a pourtant certain acte qui se prête a la fois a la nature et a la culture, il y a pour exemple la prohibition de l’inceste qui est un phénomène universel. Habituellement, les phénomènes culturels sont relatifs à une société donnée, tandis que ce qui est naturel est universel. D’où le paradoxe de la prohibition de l’inceste, qui est une institution culturelle mais qui est pourtant universelle. Les règles des différents clan ou différentes institutions diffèrent, mais à chaque fois il est strictement interdit d’épouser un membre de ce clan. De très rares sociétés tolèrent l’inceste, mais elle est alors réservée aux chefs et elle est clairement présentée comme une exception. Le fait qu’elle constitue une exception montre donc bien que la règle s’applique habituellement dans ces sociétés : « l’exception confirme la règle ». Lévi-Strauss déduit de ce constat que l’interdiction de l’inceste est la coupure par laquelle l’homme institue une culture qui le sépare de la nature. L’inceste, selon Lévi-Strauss, est donc le point de départ de toute société humaine et de toute culture. Ceci explique sa paradoxale universalité : elle est universelle car la culture elle-même est un phénomène universel parmi les hommes.

Puisque l’homme ne part jamais d’une « nature » première, mais toujours d’un monde culturel, la seule question qui se pose à lui est au fond de savoir comment faire évoluer sa culture, comment devenir ce qu’il est – ou ce qu’il n’est pas mais veut être.

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (69.5 Kb)   docx (6.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com