DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Facteurs favorisant l’apparition des cancers

TD : Facteurs favorisant l’apparition des cancers. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  5 Mai 2020  •  TD  •  1 660 Mots (7 Pages)  •  66 Vues

Page 1 sur 7

Partie C- facteurs favorisant l’apparition des cancers

  1. Le rôle de l’environnement chimique

  1. Aujourd’hui nous retrouvons de nombreux panneaux qui nous alertent et nous sensibilisent sur les risque de la cigarette, « fumer provoque le cancer », « augmente le risque de cancer ». Mais qu’en est-il vraiment, comment la cigarette peut-elle favoriser l’apparition du cancer du poumon ?

Nous verrons dans une première partie le facteur de la consommation de cigarette et dans une deuxième partie les propriétés chimiques de la cigarette et leurs conséquences au niveau microscopique.

Le document 1 est un graphique représentant la relation entre le nombre de cigarettes fumées quotidiennement et le risque relatif d’apparition d’un cancer du poumon. Nous remarquons que plus le nombre de cigarettes fumées par jour est important ; plus le risque relatif de l’apparition d’un cancer du poumon augmente, c’est une relation de proportionnalité. En effet, les non-fumeur ont un risque relatif de 1 ; les individus fumant moins de 10 cigarettes quotidiennement ont un risque élevé de 20, quand à ceux qui fument plus de 40 cigarettes quotidiennement ont un risque relatif de 90. Ce qui démontre, l’influence du nombre de cigarettes fumées quotidiennement sur le risque relatif d’apparition d’un cancer du poumon.

Le document 2 est un graphique représentant le pourcentage de souris présentant une tumeur dans le poumon après 4 mois d’exposition à des doses croissantes de benzopyrène, un composée de la fumée du tabac. Nous remarquons qu’entre une dose de 10-4 mg à 5x10-2 mg le pourcentage de souris présentant une tumeur est nul. Cependant il augmente fortement entre 10-1 mg avec un pourcentage d’environ 10 % de souris présentant une tumeur à 10 mg avec un pourcentage de 100 % de souris présentant une tumeur. En outre à partir de 5 mg toutes les souris présentent une tumeur. Or on sait que le BDFE dérivée du benzopyrène a la propriété de se lier au guanine de l’ADN et s’associe aux adénine. Par conséquent, il modifie la séquence de nucléotide, un composé de l’ADN et formera par divisions cellulaires des mutations. Soit on en déduit une relation de cause à effet entre l’exposition à une trop forte dose quotidienne de benzopyrène, un composé de la fumée du tabac, et la formation d’une tumeur.

 

En conclusion, une consommation excessive de cigarettes engendre l’apparition de modifications de l’ADN dû à l’environnement chimique (ici la présence excessive de benzopyrène), ce qui cause une augmentation de la présence de tumeur et donc l’apparition d’un cancer.

  1. Le rôle des agents infectieux

  1. Le cancer du col utérin est un cancer qui se développe à partir de l’épithélium du col de l’utérus. Les agents infectieux sont des agents biologiques responsable d’une maladie infectieuse ; tel que le papillomavirus humain ou HPV/ VHP est impliqué dans le cancer du col de l’utérus. Entre 75% et 80 % des femmes rencontre un HPV qui se transmet dès le début de la vie sexuelle. Dans 90 % des cas le système immunitaire élimine le virus en 1 à 2 ans et la guérison est spontanée. Quel est le rôle d’un agent infectieux dans l’apparition d’un cancer de l’utérus ?

Nous verrons dans une première partie les différentes étapes de cancérisation du papillomavirus et dans une deuxième partie l’implication du HPV dans le développement d’un cancer du col de l’utérus.

Le document 3 est un schéma représentant les différentes étapes de la formation du cancer du col de l’utérus à partir d’une infection du HPV. L’évolution vers un cancer est induite par un changement dans le génome viral, sous forme d’une molécule d’ADN circulaire, lors d’une infection banale, il s’intègre dans le génome de la cellule hôte. Suite à cela, comme nous montre le document 4, qui est un schéma du mode d’action du HPV d’après l’Inserm, il y a une modification de l’expression du génome viral avec une surexpression de la protéine E6 qui dégrade les protéines codées par les gènes suppresseurs de tumeurs p53.

La concentration des protéines p53, devient faibles dans les cellules, ce qui facilite l’accumulation d’anomalies génétiques transformant les cellules et conduisant à une multiplication cellulaire non régulée, et par conséquent l’apparition d’une tumeur.

Le document 5 est un graphique représentant l’implication du HPV dans le développement d’un cancer du col de l’utérus, à la suite d’une étude menée aux Etats-Unis sur deux groupes de femmes. Un groupe « témoin » et l’autre constitué de femmes touchée d’un cancer du col de l’utérus. On remarque que dans le groupe « témoin » la majorité des femmes ne sont infectée par le VPH, ici 80 %, à contrario, on remarque que dans le groupe constitué de femmes touchée par ce cancer, la majorité sont infectées par le VPH, ici 80 %. On peut en déduire que lorsqu’une femme est touchée par un cancer du col de l’utérus, statistiquement la cause la plus probable est souvent le VPH.

En conclusion, les agents infectieux modifient l’expression du génome et s’attaquent aux protéines suppresseurs de tumeurs tel que la protéine p53. Ce qui augmente le risque de développer un cancer.

  1. La cancérisation par HPV mettant une quinzaine d’années à se produire, il est possible de détecter précocement les lésions précancéreuse et cancéreuse du col utérin.

 Quelle est l’importance du dépistage et de la prévention du cancer du col utérin ?

Nous verrons dans une première partie l’importance du dépistage et dans une seconde partie l’importance de la prévention.

Le dépistage de la vaccination anti-HPV se présente sous la forme d’un frottis cervico-utérin qui est un examen de dépistage précoce du cancer du col de l’utérus ou du vagin. Il permet de trouver la modification des cellules avant que celle-ci ne deviennent cancéreuses et de proposer un traitement préventif.

Le document 6 est une observation de frottis cervico-utérin chez une femme témoin et une femme présentant des lésions précancéreuses d’après belin 2019. Des cellules normales et des cellules précancéreuses sont prélevées puis observées au microscope. On remarque que les cellules précancéreuses se distinguent par leur forme arrondie et leur noyau anormalement développé. Or, nous savons que cette déformation du noyau est dû à l’accumulation des mutations survenus lors des divisions cellulaires. Le dépistage permet la protection partielle de la vaccination anti-HPV.

...

Télécharger au format  txt (10.4 Kb)   pdf (57.2 Kb)   docx (16.3 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com