DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Le langage déforme-t-il la pensée ?

Dissertation : Le langage déforme-t-il la pensée ?. Rechercher de 53 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  8 Juillet 2024  •  Dissertation  •  502 Mots (3 Pages)  •  34 Vues

Page 1 sur 3

Philosophie : Entraînement : Langage :

Question : Le langage déforme-t-il la pensée ?

Non

Arguments/Exemples :

- Le langage, au sens large, désigne la capacité à exprimer des idées par son corps (voix, gestes). Il sert alors uniquement d’intermédiaire entre nos pensées et les autres. Ainsi, il est construit dans l’objectif de permettre la communication des pensées de la manière la plus efficace possible en déformant le moins possible nos pensées.

Référence philosophique :

Thomas Hobbes, Le Léviathan

Penser se résume à parler avec soi-même, en effet, les pensées que nous avons et qui ne sont pas des mots ne durent pas longtemps et sont floues, c’est grâce aux mots que nous pouvons les fixer et s’en souvenir. Le langage est alors la condition nécessaire à la pensée, et il ne peut exister de pensée claire et durable sans langage. Le langage ne peut alors pas déformer la pensée, car il est lui-même cette pensée.

Mais

Arguments/Exemples :

- Chaque réalité est unique, par exemple, si nous voyons à un instant donné, depuis un endroit précis une voiture, cette vision est nécessairement unique et personne d’autre que nous ne la vivra. Par conséquent, désigner celle-ci par voiture, permet certes de faire comprendre à nos interlocuteurs la situation, mais cela au prix d’une approximation qui déforme la pensée précise de ce souvenir.

Référence philosophique :

Henri Bergson, Conférence de Madrid de 1916.

Dans cette conférence, Bergson explique que les mots, désignent des réalités banales et impersonnelles, et par conséquent ne peuvent pas coller avec exactitude aux sentiments uniques et personnels de l’individu. Par exemple, une personne peut utiliser la phrase banale « je t’aime » pour exprimer son amour, alors même que l’amour qu’il souhaite montrer est unique, ce qu’il a souhaité a alors été déformé par le langage. L’expression de notre pensée personnelle est alors déformée par le langage qui ne peut représenter à la perfection celle-ci.

Oui

Arguments/Exemples :

- La maîtrise de plusieurs langues peut permettre à l’individu de maîtriser plusieurs manières de penser. Ceci se voit particulièrement dans l’apprentissage de la langue que sont les mathématiques. En effet, à partir d’un certain niveau, les mathématiques apprises ne serviront plus directement à l’individu, mais maîtriser cette langue lui permettra d’améliorer sa capacité de démonstration et donc une partie de sa capacité à penser.

Référence philosophique :

Émile Benveniste, Problèmes de linguistique générale

Dans ce livre, Benveniste explique que la langue n’est pas seulement un ensemble de mots représentants le réel, mais un système de pensée. En effet, une langue ne recouvre pas toutes les réalités existantes, sinon elles auraient toutes le même nombre de mots. Il est donc très difficile avec une seule langue de parler de certaines réalités, par exemple certaines langues nordiques possèdent plus de mots que le français pour désigner la neige, il peut alors être compliqué, sans maîtriser cette langue de discuter efficacement des différents types de neige. Le langage déforme alors la pensée et influence celle-ci, car il devient difficile pour une personne de penser certaines réalités, pour réduire cet effet apprendre d’autres langues peut aussi lui permettre d’apprendre d’autres manières de penser.

...

Télécharger au format  txt (3.4 Kb)   pdf (33.1 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com