DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Le Dernier Jour d'Un Condamné - Fiche De Lecture

Recherche de Documents : Le Dernier Jour d'Un Condamné - Fiche De Lecture. Rechercher de 46 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 3

n’a jamais aimé voir tuer un condamné à mort. Il aime sa fillette Marie et est très préoccupé pour son futur.

C'est un personnage intéressant car il est le personnage principal du roman. On l'observe mourir à petit feu, attendant la mort. « Ne sont-ce pas les mêmes convulsions, que le sang s'épuise goutte à goutte, ou que l'intelligence s'éteigne pensée à pensée ? »

La foule : C’est la société de Paris qui veut voir tuer cet homme. Elle est très nombreuse. Elle est souvent comparée à une horde déchainée et assoiffée de sang. Cette image répugnante qui assimile la populace à des charognards se disputant un cadavre est développée dans plusieurs chapitres. La foule est importante car elle suivra la condamné partout. Au début, lors de son procès, dans ses pensées, jusqu'à la dernière heure.

Centre d'intérêt du livre :

Ce n'est pas le personnage en lui même qui est le centre d'intérêt mais bel est bien la peine de mort. Le droit d'enlever la vie à quelqu'un, peut être de s'en délecter comme nous le montre les descriptions des foules avides du spectacle de la mort.

Victor Hugo condamne une telle décision, un tel jugement.

Pages 65-66-67 :

Pour moi, ces pages font parti des plus intéressantes du livre.Elles relatent les événements passés le jour de la condamnation à mort.

Séduit par les lumières, par les couleurs, par les bruits, le narrateur chante la vie à travers ses sensations et ses impressions dans une ambiance totalement contradictoire. Alors qu’il semble apprécier la vie dans toutes ses dimensions, les jurés le condamnent à mort et brisent son espoir. Tout redevient noir et triste à ses yeux.

Lorsque Victor-Hugo écrit « tout ce peuple se rua sur mes pas avec le fracas d'un édifice que l'on démolit », il y a une valeur doublement symbolique. Cet écroulement n'est pas seulement une notation visuelle en même temps qu'auditive. Il décrit aussi l’effondrement intérieur du condamné.

Victor Hugo s'est longuement expliqué sur l'anonymat de son personnage. Il ne voulait pas qu'on puisse s'attacher à l'homme, en faire un cas particulier, dire « celui-là ne méritait pas de mourir mais d'autres peut-être.... » Il devait représenter tous les accusés possibles, innocents ou coupables car selon Victor Hugo, la peine de mort est une abomination pour tous les condamnés.

...

Télécharger au format  txt (4.3 Kb)   pdf (60 Kb)   docx (6.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com