DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

« En Quoi l'Évocation d'Un Monde Éloigné Du Sien Permet-Elle De Réfléchir Sur La Réalité Qui l'Entoure ? »

Recherche de Documents : « En Quoi l'Évocation d'Un Monde Éloigné Du Sien Permet-Elle De Réfléchir Sur La Réalité Qui l'Entoure ? ». Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

t, dénonçant ses faiblesses ou ses torts, même s'ils n'espèrent pas une mise en place de leur utopie dans la réalité. Par exemple, Fénélon dans Les Aventures de Télémaque montre son goût pour la vie naturelle et critique la société du roi Louis XIV, qui en tant que roi, devrait s'occuper de ses sujets avant de chercher une vie raffinée ; Voltaire dans Zadig critique lui la religion occidentale en faisant intervenir des religieux orientaux ; ou Jean de la Fontaine qui dans ses fables, grâce à leur morale, critique également la société, par exemple dans Le Loup et l'Agneau dénonçant la « loi du plus fort ».

En outre, les auteurs, grâce à leurs utopies, espèrent peut-être améliorer le monde réel en montrant du doigt ses défauts et en proposant leur modèle parfait. Ainsi, Aldous Huxley dans Le Meilleur du monde, par l'intermédiaire d'une contre-utopie, fait part de ses craintes vis-à-vis d'une société élitiste et artificielle divisée en castes supérieurs et inférieures, peuplées d'humains crées en laboratoire ; ou Bernard Werber dans Les Fourmis qui nous présente son modèle de société parfaite, par le biais de la société fourmi, exempte de « chômage » par exemple.

Enfin, son dépaysement, grâce à un monde éloigné différent, en bien ou en mal, oblige implicitement le lecteur à comparer ce monde à celui dans lequel il vit. Le personnage étranger, auquel le lecteur peut s'identifier facilement, fait cette même comparaison : ainsi, l'auteur, par l'intermédiaire de son personnage peut réussir à faire passer son propre message.

III/ Les raisons et les limites de cette méthode

En le séduisant, par l'intermédiaire d'un monde parfait ou d'un monde cauchemardesque décrit de manière à ce que le lecteur se laisse prendre, l'auteur parvient à obtenir plus facilement de la part du lecteur une réflexion, également plus profonde, sur le monde, qu'avec un essai argumentatif.

De plus, en ne lui révélant que d'une façon ambigüe ce qu'il veut lui faire passer, l'auteur incite le lecteur à participer, lui soumettant une énigme, un exercice dont il faudrait trouver la solution. Ainsi le lecteur prend plaisir à lire le roman, et encore plus à réfléchir autour, à l'image d'une enquête policière dont le lecteur se complairait à trouver la solution de l'enquête avant l'inspecteur.

Enfin, en lisant une critique virulente sur la société dans un livre, le lecteur aurait l'impression de lire quelque chose qui serait passé au travers des mailles du filet de la censure, et ainsi prendrait plaisir à lire un interdit, comme un fugitif prendrait plaisir à vivre dans le danger.

Cependant, cette méthode a des limites ; elle exige un lecteur plus « intelligent » que la « moyenne ». En effet, le lecteur peu attentif pourrait se laisser dépayser par l'histoire mais ne pas en retenir l'essentiel et le message que voulait faire passer l'auteur, trop implicite pour être compris par lui.

Note obtenue : 16/20

...

Télécharger au format  txt (4.9 Kb)   pdf (64.6 Kb)   docx (6.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com