DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

La Perception De l'Espace Chez l'Enfant

Note de Recherches : La Perception De l'Espace Chez l'Enfant. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 3

est loin d’être une simple copie du réel, se construit lentement grâce aux acquis sur le plan perceptif avant l’accès à la fonction symbolique avant de la transposer sur le plan représentatif. L’enfant va devoir, pour construire cet espace, être capable de se décentrer par rapport à la transformation de l’objet mais aussi par rapport au point de vue propre et d’autrui. Pour étudier cette élaboration de l’espace représenté on se réfère aux études faites sur les dessins enfantins (Travaux de LUQUET)

3 étapes importantes : 1) Incapacité synthétique : Jusqu’à 4 ans : gribouillage (découverte en cours de réalisation) Entre 4 et 7 ans : le dessin évolue / tentative de représenter une réalité observée. Echec dû à la maladresse du geste et à la capacité attentionnelle de l’enfant (dessin peu conforme). (Entre 4 et 7 ans l’enfant néglige les rapports projectifs (coordination des points de vue de l’objet) et euclidiens (constance des dimensions attribuées à l’objet)) 2) Réalisme intellectuel : A partir de 7 ans : l’enfant dessine ce qu’il voit de l’objet et sa situation mais aussi ce qu’il en sait. Ex : quand un enfant dessine une dame, il dessine les jambes à travers la robe, la maison est dessinée par transparence. Le toit coiffe la maison mais il représente l’escalier et les étages. Les rapports projectifs commencent à apparaître. L’enfant admet le caractère déformable des objets et la possibilité que ces objets soient vus selon des points de vue différents. Par contre il placera encore sur un visage des éléments vus de face et de profil. Dans les rapports euclidiens on note l’apparition de droites, de tracés à la règle et la construction de figures géométriques (sans mesures ni proportions entre les éléments). 3) Réalisme visuel : Vers 8-9 ans : 2 nouveautés :  l’enfant représente ce qui est visible d’un point de vue perceptif particulier : o ex : le visage de profil ne possède plus les parties de face  les parties cachées des objets ne sont plus représentées (on verra le sommet d’un arbre derrière une maison et non l’arbre entier)  les objets d’arrière plan sont plus petits graduellement par rapport à ceux de premier plan. (proportions métriques). Le dessin devient plus ou moins conforme au réel. L’enfant peut concevoir la forme de l’objet en changeant d’orientation. La notion de perspective est construite.

Conclusion :

Au cours de la petite enfance et de l’enfance, l’enfant construit le réel qui le conduit d’une part :  à se situer et à se représenter comme un objet particulier parmi l’ensemble de tous les autres.  A situer et représenter l’ensemble de ces objets dans un univers spatial objectif, ordonné et cohérent dans lequel il évolue.

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (69.9 Kb)   docx (6.7 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com