DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Poemes Villes

Documents Gratuits : Poemes Villes. Rechercher de 51 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 6

(Jean Tardieu)

Je marche sans arrêt

Dans cette énorme ville

Où gronde le murmure

Immense de la mer

Où l'on perçoit à peine

Le signe d'une étoile,

Le galop d'un cheval

Dans la rue, le matin,

L'agile des oiseaux

Sur les arbres de neige,

Le cri vert des bateaux

Dans les vagues de marbre.

Je marche sans arrêt

Perclus de solitude

Dans ces déserts mortels

Tout luisants de regards.

J'entends autour de moi

Des plaintes éttouffées

Des soupirs de bonheur

Fragiles roses mortes.

Heureusement ma lampe,

Phare de mes automnes

Brille là-bas au loin

Dans le fond de mon cœur

Et mattire, invincible,

Tout gluant de ténèbres.

Je monte un escalier

Dans cette énorme ville

Où gronde le murmure

Immense du malheur ;

Ô chat, lampe, famille,

Bonne humaine chaleur,

Sauvez-moi tous les soirs

Du naufrage intérieur,

De l'éternel naufrage !

Maurice Fombeure

Aller en ville un jour de pluie

On piétine la boue

en attendant le car

le car est en retard

la colère qui bout

enfin voici le car

il fait gicler la boue

on voyage debout

le car est en retard

ça sent le drap mouillé

la sueur qui s'évapore

sur les vitres la buée

Ce moyen de transport

nous amène à la ville

on s'y fait insulter

des agents peu civils

nous y mépriseraient

si farauds du terroir

on leur un peu marchait

sur leurs vastes panards

en allant au marché

les garçons de café

nous servent peu aimables

ils n'ont pas de respect

pour la terre labourable

la journée est finie

on rentre par le car

la boue toujours jaillit

pressée par les chauffards

voici notre village

voici notre maison

il pleut il pleut bergère

rentre tes bleus moutons

Ville

Trams, autos, autobus,

Un palais en jaune pâli,

De beaux souliers vernis,

De grands magasins, tant et plus.

Des cafés et des restaurants

Où s'entassent des gens.

Des casques brillent, blancs:

Des agents, encor des agents.

Passage dangereux. Feu rouge,

Feu orange, feu vert.

Et brusquement tout bouge.

On entend haleter les pierres.

Je marche, emporté par la foule,

Vague qui houle,

Revient, repart, écume

Et roule encore, roule.

Nul ne sait ce qu'un autre pense

Dans l'inhumaine indifférence.

On va, on vient, on est muet,

On ne sait plus bien qui l'on est

Dans la ville qui bout, immense soupe au lait.

Maurice CARÊME

On peut pas vraiment dire qu'on choisit son lieu de naissance

Ce que vont découvrir petit à p'tit les 5 sens

Un jour mes parents ont posé leurs valises alors voilà,

Ce sont ces trottoirs qu'ont vu mes premiers pas

J'viens de là où les mecs traînent en bande pour tromper l'ennui

J'viens de là où en bas ça joue au foot au milieu de la nuit

J'viens de là où on fait attention à la marque de ses textiles

Et même si on les achète au marché on plaisante pas avec le style

J'viens de là où le langage est en permanente évolution

Verlan, rebeu, argot, gros processus de création

Chez nous les chercheurs, les linguistes viennent prendre des rendez-vous

On a pas tout le temps le même dictionnaire mais on a plus de mots que vous

J'viens de là où les jeunes ont tous une maîtrise de vannes

Un DEA de chambrettes, une répartie jamais en panne

Intelligence de la rue, de la démerde ou du quotidien

Appelle-ça comme tu veux mais pour nous carotter tiens-toi bien

On jure sur la tête de sa mère à l'âge de 9 ans

On a l'insulte facile mais un vocabulaire innovant

J'viens de là où dans les premières soirées ça danse déjà le Break

J'viens de là où nos premiers rendez-vous s'passent autour d'un Grec

J'viens de là où on aime le Rap, cette musique qui transpire,

qui sent le vrai, qui transmet, qui témoigne, qui respire,

J'viens de là où y a du gros son et pas mal de rimes ameres

J'viens de là où ça choque personne qu'un groupe s'appelle Nique Ta Mère

J'viens de là et j'kiffe ça malgré tout ce qu'on en pense

A chacun son territoire, à chacun sa France

Si j'rends hommage à ces lieux à chaque expiration

C'est que c'est ici que j'ai puisé toute mon inspiration

J'viens de là où dès 12 ans la tentation te fait des appels

Du business illicite et des magouilles à la pelle

J'viens de là où il est trop facile de prendre la mauvaise route

et pour choisir son chemin faut écarter pas mal de doutes

J'viens de là où la violence est une voisine bien familière

Un mec qui saigne dans la cour d'école c'est une image hebdomadaire

J'viens de là où trop souvent un paquet de sales gamins

Trouvent leur argent de poche en arrachant des sacs à main

J'viens de là où on devient sportif, artiste, chanteur

Mais aussi avocat, fonctionnaire ou cadre supérieur

Surtout te trompe pas, j'ai encore plein de métiers sur ma liste

Evite les idées toutes faites et les clichés de journalistes

J'viens de là où

...

Télécharger au format  txt (8.1 Kb)   pdf (85.8 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com