DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Lutte contre l'échec scolaire (Solution globale)

Compte Rendu : Lutte contre l'échec scolaire (Solution globale). Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

ont à cœur d’être des modèles. Alors, leur recrutement doit être mûrement réfléchi et les épreuves d’entrée dans les lycèes normaux devront combiner culture générale et tests psycho-techniques dûment élaborés par des psychologues chévronnés et permettre de déceler des aptitutes, des inclinations à l’enseignement. Ce sera seulement après leur admission à ce concours hautement sélectif, que les futurs enseignants entreront dans les Cafop où, ils recevront les rudiments de la pédagogie et de la psychologie. Et pour leur profil de carrière, l’Etat devra prévoir des structures ou des plates-formes de formation continue ou de renforcement de capacités. Il ne devra plus se contenter d’évaluer des enseignants déjà en service à partir des bulletins fantaisistes, superficiels, souvent complaisants des conseillers pédagogiques et d’inspecteurs qui ne réflètent pas toujours les performances des enseignants.

Que doivent faire les parents d’élèves ?

Les parents d’élèves en Côte d’Ivoire, au stade actuel de notre société, sont pour la plupart issus du milieu rural et donc, analphabètes ou semi-lettrés. Il est évident que l’on ne les enverra pas à l’école pour leur apprendre ou pour leur expliquer leurs devoirs vis-à-vis de leurs enfants apprenants. Il appartient encore à l’Etat et à la Société civile de les leur apprendre. Cela sera d’autant plus facile que les mass média se prêtent aisément à l’accomplissement de cette tâche. L’Etat devra assurément exiger, pour l’instant, des radios de proximité, qu’elles introduisent dans leurs programmes quotidiens, des plages qui, à force de répétitions inlassables, tant en français que dans toutes les ehnies ivoiriennes, des conseils pratiques, qui éveilleront la conscience collective et amorcera une véritable reconversion des mentalités. C’est une gageure, certes. Les Ghanéens l’ont réussie quelque part. C’est une exaltante aventure qui mérite d’être tentée pour faire barrage au flot d’échecs qui fait tanguer notre système éducatif.

Que doivent faire les enseignants ?

Il est évident que l’enseignant qui a choisi son métier par vocation, cherchera à y exceller. Dès lors, son souci majeur sera de surclasser ses collègues. Comment ? Dans l’optique de gravir les différents échelons et grades de son corps, de se faire positivement distinguer, pour lui-même et par lui-même, il aspire et travaille au rélèvement de son niveau. Il poursuit donc sa culture générale. Par ses lectures, par ses recherches personnelles, il maîtrisera définitivement toutes les règles de grammaire, d’orthographe grammaticale et de conjugaison. Toujours à partir de ses lectures, il maîtrisera également l’orthographe d’usage et améliorera sensiblement et en permanence, son lexique sémantique. Autrement dit, son vocabulaire passif (Il sait beaucoup de mots qu’il n’emploie pas habituellement). Il devra s’astreindre à les employer à bon escient, tant en famille que dans le cercle de ses amis, aussi bien qu’en compagnie de ses collègues. Au plan professionnel, il tâchera en tout temps et en tout lieu d’établir une corrélation entre les différents supports écrits et audio-visuels et sa profession, de sorte que tout son environnement participe peu ou prou au perfectionnement, à l’amélioration de son rendement professionnel. Tout autour de lui, devra l’aider à préparer mentalement ses cours. Grâce cette préparation lointaine ajoutée à la préparation immédiate de ses cours, celle qu’il fait à la veille même desdits cours, il peut se dire suffisament outillé pour accomplir aisément sa tâche quotidienne. L’enseignant, dans son foyer comme parmi ses

...

Télécharger au format  txt (6.2 Kb)   pdf (69 Kb)   docx (7.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com