DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Rapport De La Cour Des Comptes Sur La Tva

Recherche de Documents : Rapport De La Cour Des Comptes Sur La Tva. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 59

onomiques . 29

D - Un partage des compétences entre DGDDI et DGFIP issu d’un choix circonstanciel ........................................................................................... 30

III - Un impact significatif sur le rendement, mais aussi sur la gestion et le contrôle de la TVA .................................................................................. 32

A - Des moindres recettes pour l’Etat ...................................................... 32

B - Une neutralité économique toute relative ........................................... 34

C - Une gestion et un contrôle rendus plus difficiles ............................... 40

CHAPITRE II COUTS DE GESTION : DES MARGES DE PROGRES SIGNIFICATIVES ........................................ 45

I - Des simplifications bénéficiant à la fois aux redevables et à l’administration........................................................................................... 45

A - Un développement des téléprocédures qui sécurise la recette fiscale 46

B - Des facilités douanières étendues ....................................................... 47

C - La consolidation du paiement par la société tête de groupe ............... 48

II - Une connaissance imparfaite des coûts globaux ............................... 48

A - Un taux d’intervention qui n’est pas pertinent pour apprécier la performance de l’administration .............................................................. 49

B - Un coût global inconnu pour la TVA ................................................. 50

III - Des coûts de gestion stables à la DGFIP........................................... 51

A - Des coûts qui s’expliquent d’abord par les caractéristiques mêmes de l’impôt ...................................................................................................... 51

B - Des réformes passées qui ont eu peu d’impact sur les coûts de gestion

.................................................................................................................. 52

C - Une inertie des coûts .......................................................................... 52

IV - D’importants gains d’efficience possibles ........................................ 53

A - Les effets attendus de la généralisation des télé-procédures .............. 53

B - La réforme nécessaire du régime simplifié d’imposition ................... 54

C - La rationalisation de la fonction de recouvrement ............................. 56

CHAPITRE III FRAUDE : UN PHENOMENE

IMPORTANT, A MIEUX MESURER ET ANALYSER .... 61

I - Une fraude élevée, dont la structure est mal connue.......................... 61

A - Des évaluations quantitatives convergentes ....................................... 61

B - Une dégradation de la position française entre 2000 et 2006 ............. 63

C - Une connaissance qualitative de la fraude encore embryonnaire ....... 65

II - De nouveaux défis liés à l’évolution du tissu économique ................ 66

A - De nouveaux risques liés à la dématérialisation et à la globalisation de

l’économie................................................................................................ 66

B - Un exemple de fraude « dématérialisée » : la fraude aux quotas de

CO2 .......................................................................................................... 71

C - Une croissance des enjeux liés aux petites et moyennes entreprises .. 73

CHAPITRE IV RECHERCHE ET PROGRAMMATION DES CONTROLES : MIEUX ANTICIPER ET DECLOISONNER........................................................... 77

I - Une action « recherche » à renforcer à la DGFIP .............................. 77

A - Une insuffisante anticipation des nouveaux risques et des fraudes les

plus complexes ......................................................................................... 78

B - Des politiques de programmation qui s’adaptent diversement à la

fraude ....................................................................................................... 80

II - Une absence de programmation explicite de contrôle sur la TVA à la

DGDDI ......................................................................................................... 85

III - Une coopération à intensifier entre les administrations fiscales .... 86

A - Une imbrication des compétences de la DGFIP et de la DGDDI qui rend impérative la coopération entre les deux administrations ................ 86

B - Un cadre juridique d’échanges d’informations organisé .................... 88

C - Des échanges trop rares pour améliorer la programmation et le ciblage des contrôles............................................................................................. 89

CHAPITRE V CONTROLE FISCAL : DES RESULTATS DECEVANTS ................................................................. 97

I - Des résultats insuffisants au regard de l’ampleur de la TVA éludée 97

A - Un écart important entre les estimations de la fraude et les résultats du

contrôle fiscal ........................................................................................... 98

B - Des résultats qui ne sont pas proportionnés à l’enjeu de la fraude ..... 99

C - Un taux de recouvrement pour la TVA inférieur à celui de l’ensemble des impôts .............................................................................................. 100

II - Des redressements qui stagnent pour les différents types de vérification ................................................................................................. 102

A - Une diminution des résultats du contrôle sur pièces qui n’est pas

intégralement imputable aux effets du plan de relance .......................... 102

B - Les remboursements de crédits de TVA : une vigilance à maintenir sur le contrôle............................................................................................... 103

C - Un contrôle sur place qui doit être mieux centré .............................. 107

III - Des efforts à poursuivre dans le contrôle de la « TVA pétrole ».. 110

A - Une « sous-représentation » de la « TVA pétrole » dans les montants

redressés qui n’est pas en soi anormale .................................................. 110

B - Un dispositif de déduction qui appelle des ajustements ................... 111

IV - De nombreux outils à utiliser plus activement ............................... 114

A - Un ensemble d’outils juridiques complet mais insuffisamment exploité

................................................................................................................ 114

B - Les numéros de TVA : la nécessité d’une surveillance accrue ........ 116

C - Une assistance administrative internationale qui n’est pas encore à la hauteur des enjeux .................................................................................. 119

CONCLUSION GENERALE.........................................

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (391.1 Kb)   docx (34.4 Kb)  
Voir 58 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com