DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Rapport De Stage Dc2 Deavs

Mémoires Gratuits : Rapport De Stage Dc2 Deavs. Rechercher de 46 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 13

rsonnel est lavé et repassé par l'établissement ou la famille. Chaque vêtement doit être identifiable.

– Des animations sont proposées régulièrement, telles que les anniversaires du mois avec un accordéoniste, des ateliers « journaux », de la « gym douce ». Des sorties à thèmes à l'extérieur de la résidence sont proposées, dont certaines nécessitent une participation financière.

– Coiffeur et pédicure interviennent sur rendez-vous et aux frais du résident.

– Un lieu de culte offre une messe tous les mardi matin.

2. Plan

- Dans un premier temps, je vais vous présenter la personne que j’ai accompagnée tout au long de mon stage.

- Ensuite, je décrirai la situation d’accompagnement, en l’occurrence, la toilette.

- Enfin, je terminerai par la réflexion sur l’intervention et la conclusion.

I. DEVELOPPEMENT

1. Présentation de la personne

Mme X, née à Mulhouse, âgée de 83 ans, veuve depuis 2001, 2 enfants, 5 petits enfants.

C’est une dame aux cheveux courts noirs, yeux marron et au visage pâle. Plutôt grande, elle mesure 1m70 pour 73kg, porte 2 dentiers. Personne coquette, qui porte des vêtements chics et aime porter des bijoux et du parfum. Elle va chez le coiffeur tous les mardis matin.

Elle est arrivée en Moselle en 1953 pour suivre son époux venu travailler à la mine. Depuis son arrivée dans la région, Mme X a toujours habité à Yutz où elle a exercé le métier d’agent d’entretien auprès de familles. Suite au décès de son époux, elle fut hébergée par ses 2 enfants. Madame X réside aux Erables depuis le 9 mars 2008.

Tous les dimanches, elle reçoit la visite de ses enfants et petits enfants.

Mme X est capable de se tenir debout mais a du mal à se déplacer, faire les transferts seule. Elle s'aide parfois d'un déambulateur uniquement lorsqu'elle sort seul de sa chambre, par simple précaution. Elle ne peut pas s’habiller et se déshabiller seule, ni faire sa toilette ou très partiellement (visage, cou), d’où une prise en charge constante pour son hygiène, transferts et déplacements.

Elle n’a pas de problème spécifique pour s’alimenter et boire. Mme X est incontinente et souffre fréquemment d’infections urinaires. Souvent incohérente, c’est une personne qui a du mal à s’orienter dans le temps.

En 2000, elle a subi une Annexectomie bilatérale (ablation des trompes et des ovaires). Madame X est suivie par un kinésithérapeute qui l'accompagne à la marche sans aide d'un déambulateur.

C’est une personne qui a besoin de beaucoup de compagnie, d’écoute et de stimulation.

La situation que j’ai choisie de vous présenter est la prise en charge de Mme X de son lever à son habillage.

2. Mes objectifs d'intervention auprès de Mme X :

Mon objectif est de mettre en œuvre une stimulation de Madame X afin qu'elle conserve le plus possible son autonomie dans les gestes essentiels de la vie quotidienne, en l'occurrence pour la toilette et l'habillage, et essayer aussi de l'encourager à garder l'habitude des gestes ordinaires de la vie au quotidien

3. Agir, aide technique

• L'entrée dans la chambre :

Vers 07H30.

Je frappe, entre, allume la lumière, m'annonce et mets le signale de présence. Je ferme la porte. Souriante, je lui dis bonjour et lui demande si elle a passé une bonne nuit. Je la laisse se réveiller tranquillement et lui indique que je vais préparer le matériel pour la toilette. Vérifiant qu’elle est bien en sécurité, je me dirige vers la salle de bain, allume la lumière.

• Préparation du matériel :

Je me dirige vers l’armoire, je prends les vêtements que Madame X a choisis la veille avec les aides soignants, les chaussures et je les installe dans la salle de bain dans l’ordre du déroulement de la toilette. Je prépare un change, deux gants de toilette, deux serviettes, vérifie que le nécessaire de toilette est complet (savon, brosse à dents, dentifrice etc...)

J’organise l’espace, sécurise la salle de bain afin d’éviter les chutes, facilite l’accès, la mobilité. Je vérifie la température de la pièce (thermorégulation, confort).

J’installe une chaise en face du lavabo où je positionne une alèze pour le confort de Madame X. J’enfile une paire de gant vinyle. Je ferme la porte et rejoins Mme X.

• Le lever et transfert du lit à la salle de bain :

Je lui propose de se lever, place ses chaussons à côte du lit. Je la découvre en douceur, veillant que les draps ne trainent pas au sol et dégage l’environnement. Pour chaque geste, manutention à venir, je l’avertie, lui explique, demande son consentement, la stimule et la sécurise. Je lève le lit jusqu'à la hauteur de mon bassin et redresse la tète de lit jusqu'à ce que Madame X soit semi assise. Je baisse alors la barrière de sécurité. Je me positionne au niveau de son bassin, jambe semi écartée en bloquant mes lombaires. Je place ma main gauche sur le haut de son dos et l’autre autour de ses pieds.

Pour rassurer Madame X et coordonner mon effort au sien, je lui demande de compter jusqu'à trois avec moi et je la fais pivoter sur son bassin. Mme X est maintenant assise au bord du lit.

Je descends le lit en la sécurisant. Je lui mets ses chaussons en m'accroupissant.

Je me positionne en face d’elle, place ses jambes et lui demande d’attraper mes bras. Mes pieds placés parallèlement aux siens, je lui demande de m’aider et de compter jusqu'à trois, puis avec une impulsion en arrière Mme X est debout. Je l’informe qu’on va se diriger vers la salle de bain. Je l’aide en la sécurisant. Je place mon bras gauche sous son bras droit et j’ouvre la porte.

• Mise aux toilettes :

Je lui propose d'aller aux toilettes. Ayant pris soin de fermer la porte, je la guide. Devant les toilettes, je lui propose de se tenir à la poignée murale, le temps que j’enlève la protection que je jette à la corbeille où se trouve un sac à déchets. Je l'accompagne sur la mise aux toilettes, puis lui propose de rester seule en précisant que je serai dans la pièce à côté. Je sors et ferme la porte.

Par respect, intimité et pudeur, je lui demande si elle a fini. Lorsqu’elle me dit oui, j'entre, ferme la porte et lui propose de s’essuyer avec du papier toilette. Elle refuse. Alors, je le fais en essuyant de l’avant vers l’arrière pour éviter les infections.

• La toilette et l'habillage :

Je propose à Mme X de venir s’installer sur la chaise face au lavabo, elle se maintient à la poignée murale pour se lever des toilettes et viens s’installer.

Je remplis le lavabo d’eau tiède et demande l’avis à madame X sur la température.

Je prends le premier gant de toilette, le trempe dans l'eau claire et lui propose de se laver le visage. Elle accepte puis se sèche avec la première serviette.

Je lui explique que je vais enlever sa chemise de nuit. Je remonte la chemise de nuit par le dos, fais passer la tête et la laisse glisser le long des bras.

Je place la première serviette sur ses épaules, la chemise sur les cuisses (respect, pudeur, thermorégulation).

Je prends le premier gant de toilette, le trempe, le savonne en lui proposant de se laver le cou, les bras et le torse. Elle refuse. Je prends donc la relève. Je savonne les bras de l’épaule à la main en passant sous les aisselles de l’intérieur vers l’extérieur, puis la poitrine, le ventre. Je trempe à nouveau mon gant dans l’eau et rince Mme X sans oublier de vérifier l'état cutané des zones sensibles (replis, dessous des seins).

Je l'essuie en tapotant pour éviter toutes irritations, laisse la serviette sur ses seins. Je procède à la même opération pour le dos. Je reprends la serviette placée devant, lui essuie le dos et la repose sur le porte serviette.

Je lui propose d'enfiler les vêtements du haut (soutien-gorge, maillot de corps).

Je lui mets également le chemisier et le lui boutonne.

Je lui enlève ses chaussons. Je trempe et savonne mon premier gant. Accroupie, je lave les jambes l'une après l'autre, les pieds, entre les orteils en vérifiant l’état des ongles et du talon en prévention des escarres. Je rince et les essuie délicatement avec la deuxième serviette. Je mets alors la chemise de nuit dans le bac à linge.

Je lui enfile le change et le collant, les remonte au dessus des genoux puis lui enfile les chaussures. Je vide, rince et remplis le lavabo, toujours en demandant l’avis de Mme X sur la température.

...

Télécharger au format  txt (17.6 Kb)   pdf (144.8 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com