DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Pourquoi Le Conflit Entre Les Personnages Pourrait-Il Être Ce Que Vous Retenez Avant Tout De La Lecture Ou De La Représentation d'Une Pièce De Théâtre ?

Commentaires Composés : Pourquoi Le Conflit Entre Les Personnages Pourrait-Il Être Ce Que Vous Retenez Avant Tout De La Lecture Ou De La Représentation d'Une Pièce De Théâtre ?. Rechercher de 46 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 8

cène des Femmes savantes, deux sœurs posent le problème de l'éducation et du rôle des femmes ; Tirésias et Œdipe s'opposent violemment dans le premier épisode d'Œdipe Roi (tragédie).

À travers ces conflits, l'auteur expose au lecteur ou au spectateur les raisons de l'opposition entre les personnages et précise la nature de leur relation (La Reine morte) ou l'enjeu de l'action (L'Avare).

D'où la fréquence des conflits dans les scènes d'exposition au théâtre.

2. … il peut mettre en évidence un rapport de forces

Le conflit permet de faire comprendre et d'expliciter, d'éclairer les rapports de forces entre les divers personnages.

Exemples : supériorité morale et autorité de Ferrante sur Pedro ; égalité entre Van Buck (qui a l'argent) et Valentin (qui se permet l'ironie) et, somme toute, complicité implicite (Il ne faut jurer de rien) ; complicité entre Cléante et Élise, mais aussi crainte face à leur père (L'Avare) ; autres exemples hors corpus : complicité d'Almaviva et de Figaro dans la scène 2 de l'acte I du Barbier de Séville (comédie), mais supériorité tantôt du Comte, tantôt de Figaro dans diverses scènes du Mariage de Figaro de Beaumarchais ; emprise provisoire d'Agrippine sur Néron au début de l'acte IV de Britannicus (tragédie).

3. … il peut faire progresser l'action, il « met de l'action »

Le conflit permet aussi des révélations qui font progresser l'action.

Exemple : Cléante confronté à son père Harpagon qui lui révèle qu'il se destine à lui-même celle que le jeune homme aime ; celui-ci comprend la rivalité et la « guerre » est déclarée ; l'action prend un nouveau tour.

Le conflit porte à leur comble d'intensité les enjeux de la pièce.

Il « met de l'action », met de la vivacité. Fonction particulièrement évidente à la représentation, où le conflit peut se traduire par :

des injures (Le Médecin malgré lui de Molière) ;

des mouvements ou des coups (Les Fourberies de Scapin de Molière) : cela « bouge » sur scène et crée de l'animation ;

des joutes oratoires : défi entre Don Diègue et Don Gormas dans Le Cid de Corneille ; confrontation entre Bartholo et Figaro dans Le Barbier de Séville de Beaumarchais (acte II, scène 5)…

4. … il est l'occasion de faire jaillir la vérité, de baisser les masques

Exemples : dans la fin du Mariage de Figaro, le conflit entre Figaro et le Comte permet de dévoiler les supercheries, les tromperies, les hypocrisies… La tombée des masques dans le théâtre de Marivaux.

5. … il laisse présager sa résolution future ou la fin d'un malentendu

Le conflit porte en lui la possibilité de sa résolution et le retour à la paix : dans la comédie, mais aussi dans le drame, le conflit laisse attendre conciliation et réconciliation.

Exemples : L'Île aux esclaves, scène 9 : Arlequin, le valet, et Iphicrate, le maître, se réconcilient et le conflit entre maître et valet est heureusement résolu ; scènes de reconnaissance chez Molière ou Beaumarchais qui sont l'issue (heureuse) du conflit.

Dans tous les cas de figure, il crée la tension et permet l'alternance tension / détente, gage de l'efficacité dramatique d'une pièce.

II. L'importance du conflit pour éclairer la psychologie des personnages, jouer avec les émotions du spectateur et créer le registre de la pièce

1. Le conflit éclaire les personnages et crée l'émotion

Le conflit favorise l'expression des sentiments et éclaire la psychologie des personnages ; c'est un « ressort » psychologique.

D'où l'importance du confident dans la tragédie, du valet ou de la servante dans la comédie : par ses objections, ses questions, il / elle suscite la confidence et l'expression des sentiments.

Exemples : Phèdre et Œnone dans Phèdre.

Lorsqu'il y a conflit, émotions et sentiments n'en sont que plus fortement mis en évidence.

Exemples : le cas du conflit amoureux, le potentiel dramatique du « couple » de personnages (exemple rédigé).

Le conflit amoureux permet au dramaturge d'explorer toute la gamme des sentiments et toutes les facettes du comportement humain : de la jalousie à l'explosion de colère, de la duplicité à la noirceur (Néron dans Britannicus), de la ruse à l'euphorie de la victoire… Dans Le Misanthrope de Molière, Alceste, pourtant amoureux de Célimène, se dresse contre elle et sa jalousie le pousse à la quereller ; au cours de ces « scènes » (au sens sentimental du terme), Célimène parvient à maîtriser Alceste en le réduisant à l'obéissance. Cette lutte d'influence va d'une tension extrême à un apaisement final et fait passer le spectateur par diverses émotions totalement opposées.

Le conflit amoureux peut aussi prendre la forme de la rivalité et dresser l'un contre l'autre deux prétendants à un même « objet » de leur amour. Beaumarchais construit son Mariage de Figaro sur ce schéma : le Comte Almaviva a des visées sur Suzanne, promise – elle doit se marier quand le rideau s'ouvre – à Figaro obligé de défendre sa fiancée contre celui qui avait juré de la lui donner : « Non, Monsieur le Comte, vous ne l'aurez pas ! »

Ce type de rivalité sert de ressort tant à la comédie qu'à la tragédie.

2. Le conflit donne à la pièce son registre

Le conflit donne son registre à la pièce ou du moins peut l'intensifier.

Le potentiel comique de la confrontation

Le conflit engendre diverses sortes de comique : comique de contraste de deux personnages en opposition ; effets de symétrie entre deux personnages (L'Avare : scène où Élise et son père Harpagon se font des courbettes : acte I, scène 4).

Le potentiel pathétique du conflit

Le conflit peut mettre en évidence la situation pathétique d'un des personnages.

Exemple : dans La Reine morte, l'entretien conflictuel entre Ferrante et son fils suscite le pathétique (voir question 2) ; autres exemples hors corpus : dans Britannicus, l'empereur Néron, menaçant, force Junie à confronter son amant Britannicus et à feindre la froideur (Néron les épie, caché), sous peine de causer la mort de son amant torture morale de Junie.

Le conflit est aussi parfois intérieur : il est alors encore plus pathétique et donc efficace sur scène.

Exemples : dans Le Cid, Rodrigue est déchiré par un conflit intérieur entre des valeurs et des aspirations contradictoires : l'amour et la gloire (dilemme cornélien) ; il exprime ce conflit dans ses stances ; voir aussi le héros romantique (Hernani ou Ruy Blas de Hugo).

Tous ces conflits sont aussi mis en relief par le fait que l'œuvre théâtrale est relativement courte – par comparaison avec le roman –, donc plus condensée : l'intensité du conflit n'en prend que plus de force.

III. Le conflit permet de concrétiser et d'éclairer des idées, de faire passer un message

1. Le conflit social et politique : le jeu des contrastes comme ressort

Le personnage est souvent confronté sur scène à ceux qui le briment…

… socialement : le conflit de classe : conflits qui prennent une valeur sociale ; le personnage devient alors un « représentant » de son rang et transmet des idées.

Exemple

...

Télécharger au format  txt (11.9 Kb)   pdf (110.1 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com