DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Romain Gary cas

Thèse : Romain Gary cas. Rechercher de 46 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  21 Avril 2016  •  Thèse  •  1 921 Mots (8 Pages)  •  357 Vues

Page 1 sur 8

Dans La Promesse de l'aube, Romain Gary raconte sa vie, fortement influencée par la personne
de sa mère russe. Dans cet extrait, le narrateur âgé de vingt-cinq ans, est incorporé dans l'armée de l'air. Sa mère a pris un taxi depuis Nice pour venir le voir.

Je l'ai vue descendre du taxi, devant le café, la canne à la main et, sous le regard moqueur des soldats, elle m'ouvrit ses bras d'un geste théâtral, attendant que son fils s'y jetât.
J’allai vers elle avec désinvolture
1, roulant un peu les épaules, la casquette sur l’œil, les mains
dans les poches de cette veste de cuir qui avait tant fait pour le recrutement de jeunes gens
dans l’aviation, irrité et embarrassé par cette irruption
2 inadmissible d’une mère dans l’univers
viril où je jouissais d’une réputation péniblement acquise de « dur » et  de « vrai ».

         Je l’embrassai avec toute la froideur amusée dont j’étais capable et tentai en vain de la manœuvrer habilement derrière le taxi, afin de la dérober aux regards, mais elle fit simplement
un pas en arrière, pour mieux m’admirer et le visage radieux
3,les yeux émerveillés, une main
sur le cœur, aspirant bruyamment l’air par le nez, ce qui était toujours chez elle un signe
d’intense satisfaction, elle s’exclama, d’une voix que tout le monde entendit, et avec un fort
accent russe :

 ̶     Guynemer4! Tu seras un second Guynemer ! Tu verras, ta mère a toujours raison ! 

Je sentis le sang me brûler la figure, j’entendis les rires derrière mon dos, et déjà, avec un geste menaçant de la canne vers la soldatesque riante étalée devant le café, elle proclamait :
̶    Tu seras un héros, tu seras général, Gabriele d’Annunzio
5, Ambassadeur de France- tous ces voyous ne savent pas qui tu es !

Je crois que jamais un fils n’a haï sa mère autant que moi, à ce moment-là. Mais, alors que j’essayais de lui expliquer dans un murmure rageur qu’elle me compromettait6 
irrémédiablement aux yeux de l’armée de l’air, et que je faisais un nouvel effort pour la pousser derrière le taxi, son visage prit une expression désemparée
7, ses lèvres se mirent à trembler, et j’entendis une fois de plus la formule intolérable :

̶    Alors, tu as honte de ta vieille mère ?

D’un seul coup, tous les oripeaux8 de fausse virilité, de vanité, de dureté, dont je m’étais si laborieusement paré, tombèrent à mes pieds ; j’entourai ses épaules de mon bras.

Je n’entendais plus les rires, je ne voyais plus les regards moqueurs, j’entourais ses épaules de mon bras et je pensais à toutes les batailles que j’allais livrer pour elle, à la promesse que je m’étais faite, à l’aube de ma vie, de lui rendre justice et de donner un sens à son sacrifice.

Romain Gary, La Promesse de l'aube, chapitre 1,1960.

Lexique:

  1. manière d'agir avec aisance.                                         5.   écrivain italien célèbre.
  2. entrée soudaine et imprévue.                                      6.    mettre une réputation en péril.
  3. rayonnant, brillant.                                                        7.    troublée.
  4. aviateur français mort héroïquement.                       8.    habits qui sont de faux or.

  1. Questions : (12 points)
  1. A partir des éléments du paratexte, identifiez le genre du texte. (1 pt)
  2. Paragraphe 1 :
  1. Indiquez le lieu où se déroule la scène puis dites pourquoi il n'est pas favorable pour la rencontre entre la mère et son fils. (½ pt)
  2. Après avoir identifié les personnages de ce récit, précisez de quelle manière le narrateur les présente sur scène. (1 pt)
  3. Indiquez comment ils réagissent en justifiant votre réponse par des relevés du texte. (1½ pt)
  1. Paragraphes 2-3 :
  1. Donnez la valeur du futur simple et des exclamatives (l.13-16). (1 pt)
  2.   L'attitude de la mère, à la suite de la rencontre, contraste avec celle de son fils. Après avoir identifié les deux champs lexicaux relatifs à l'attitude de chacun d'eux, repérez-en les termes et expressions correspondantes. (2 pts)
  1. Paragraphes 4-5 :
  1. Précisez le sentiment de la mère quand elle se voit rejetée par son fils. Justifiez votre réponse en citant le texte. (1 pt)
  2. Indiquez  l'effet produit par l'interrogative (l.23) sur le narrateur. (½ pt)
  3. Donnez la valeur de la métaphore (l.24-25). (1 pt)
  1. Indiquez comment se termine la scène. (1 pt)
  2. a) « Je crois que jamais un fils... » (l.18) : dites si ce « je » est identique aux « je » employés tout le long du texte puis précisez  la valeur du présent. (1 pt)
  1. Précisez dans quel but R. Gary a écrit ce texte. (½ pt)

  1. Production écrite : (8points)

Sujet: Rédigez, en une vingtaine de lignes, le souvenir d'une personne aimée  ou détestée de votre petite enfance. Associez à ce souvenir un passage descriptif et évoquez vos sentiments liés à cette personne.

 Développez votre sujet en respectant la grille suivante:

Présentation                                                   (1pt)

Lisibilité et mise en page

Adéquation à la consigne                            (1pt)

Thème, type de texte et longueur.

Cohérence et cohésion  (enchaînement des idées)                                                              (3pts)

Introduction: circonstances.

Corps du sujet: récit du souvenir avec description du personnage et évocation des sentiments.

Conclusion: impressions et jugements.

Correction de la langue                               (3pts)

Lexique approprié et varié, emploi adéquat des temps verbaux, syntaxe et orthographe correctes.

1re                                                  Corrigé                                                       Janvier 2016  

...

Télécharger au format  txt (9.4 Kb)   pdf (160.5 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com