DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

ADM1002 TN3

Étude de cas : ADM1002 TN3. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  22 Juillet 2020  •  Étude de cas  •  1 907 Mots (8 Pages)  •  42 Vues

Page 1 sur 8

Question 1

Le cas nous présente plusieurs types de problématique. À travers la problématique de M. Brunet et de sa relation avec sa supérieure immédiate, Mme Morenz, le cas nous présente des problèmes de gestion des opérations et de la production, de gestion des ressources humaines, de gestion des relations de travail ainsi que de gestion des systèmes de communication.

L’environnement physique de travail n’est pas adapté à la clientèle ainsi qu’aux opérations. Il présente des dangers de sécurité et nuit à l’expérience client.

« Cependant, certains clients et fournisseurs ont rapporté à Pierre qu’à cause des équipements, des comptoirs et des étagères vétustes et insalubres ainsi qu’à l’aménagement hétéroclite et non ergonomique, l’expérience de magasinage chez Maynard est plutôt désagréable. »

Les relations de travail au sein de l’entreprise sont mauvaises et le climat dans lequel les employés évoluent est mauvais.

« Beaucoup d’employés sont insatisfaits du climat qui règne et du fait qu’il leur soit difficile d’apporter des changements dans leur poste de travail, mais n’en laisse rien paraître. »

« Quand les problèmes se présentent, tous et chacun attribuent la faute à quelqu’un d’autre. Il règne une atmosphère d’irresponsabilité généralisée, comme en témoigne cette répartie du responsable d’entrepôt : « Moi, je fais mon travail… qu’ils s’arrangent avec leurs problèmes ! Ça ne me regarde pas! » »

Monsieur Brunet vis une situation conflictuelle qui présente plusieurs caractéristiques de harcèlement et d’intimidation avec sa supérieure, madame Morenz. Celle-ci a n’accepte pas de déléguer des responsabilités au sein de son département d’exportation.

« Elle mit beaucoup d’énergie à monter le service pendant ces cinq ans, qu’elle définissait et chérissait comm SON bébé. Promue directirce des ventes depuis un an, Mme Morenz acceptait difficilement de diminuer son contrôle sur cette unité. »

Question 2

Les volet administratif présente plusieurs problèmes, dont les mauvaises relations de travail. Dans une premier temps, les employés administratifs sont localisés dans un édifice adjacent au magasin entrepôt, ce qui ne contribue en rien au rapprochement des opérations et de l’administration. La prise de besoin et les rétro-actions sont également limitées dues aux distances physiques. L’administration semble évolué dans un cercle de cause à effet. La haute direction est effacée et la confiance envers les employés est minimale. Il y a donc peu d’écoute aux suggestions de la part de la direction. D’un autre coté, les salaires sont bas, la formation déficiente et les compétences laissent à désirer. La considération pour les connaissances et l’expérience des employés est peu ou pas considéré, ce qui entraine un manque d’intérêt et d’implication de la part des employés. Les échanges ne sont donc pas dynamiques et ouverts, l’administration n’est pas tenu au courant des problèmes ou des solutions qui pourraient être apportées par les opérations. Cette situation est d’ordre administrative mais influe et cause des répercussions au niveau stratégique. D’ailleurs, le département de l’exportation éprouve des difficultés et toutes les solutions ou améliorations proposées par M. Brunet sont refusé et ridiculisées.

La situation dans laquelle se trouve Pierre Brunet est en partie causée par la culture de non-confiance présente chez Maynard. Un certains nombre de causes ont contribuées à la dégradation de cette situation. En premier lieux, Madame Morenz n’a pas mis en contact M. Brunet avec l’administration et l’a laissé se débrouiller seul sans support ou encadrement. M. Brunet a donc pris des initiatives qui ont alors déplues à M. Morenz. Madame Morenz a créé le département d’exportation et le considérait comme son bébé. Celle-ci n’a pas apprécié que M. Brunet remettte en question les pratiques qu’elle avait elle-même mis en place. Madame Morenz a de la difficulté à déléguer et s’oppose aux initiatives remetttant en question les décisions qu’elle a prise au sein du département d’exportation. Elle fait carrrément de l’intimidation auprès de M. Brunet. Madame Morenz lui crie après, l’empĉhe d’effectuer son travail correctement, dénigre son travail devant les autres. M. Brunet se fait volontairement isoler.

L’attitude négative de madame Morenz ne semble pas s’arrêter à M. Brunet, elle est dans une constante attitude de contestation. Celle-ci discrédite les employés devant tout le monde et dit à ses subalternes qu’ils sont incompétents. La DGA semble se faire grandement influencer par Mme Morenz puisqu’elle juge que les récriminations faites aux employés sont justifiées.

Du point de vue opérationnel, l’environnement physique du commerce laisse à désirer. L’immeuble est vétuste, non-ergonomique et les comptoirs et surfaces sont sales. Les perceptions négatives des clients ne semblent pas parvenir aux oreilles de la direction. L’entrepot a atteint sa capacité maximale. La construction d’un quai de chargement pourrait améliorer l’efficacité des opérations. Les propositions de solutions sont encore et toujours rejetées du revers de la main.

Causes

Conséquences

Localisation des employés administratifs dans un autre bâtiment que celui des opérations.

Mauvaises communications et relations de travail entre l’administration et les opérations.

Salaires bas

Formation déficiente

Compétences discutables

Haute direction effacée

Peu d’écoute de la part de la direction

Confiance envers les employés minimale

Considération pour les connaissances et l’expérience des employés est peu ou pas considéré

Manque d’intérêt  et de motivation de la part des employés

Madame Morenz n’a pas acceuillie M. Brunet adéquatement.

M. Brunet a pris des initiatives qui ont déplu à Mme Morenz

Mme Morenz n’accepte pas les initiatives remettant en question les pratiques déjà établies.

M. Brunet est incapable d’effectuer son travail adéquatement et celui-ci ne peut pas contribuer à l’amélioration de l’efficacité de l’entreprise.

Mme Morenz semble incapable de déléguer.

Madame Morenz fait de l’intimidation.

Madame Morenz ridiculise et isole M. Brunet

Discrédite ses employés.

DGA est influencée de façon non-objective par Mme Morenz.

DGA n’applique pas la politique contre le harcèlement

Environnement du commerce laisse à désirer

Expérience client négative.

Immeuble vétuste et environnement non-ergonomique.

Diminution de l’achalendage et perte nette de clientèle.

Comptoirs et surfaces sales.

Entrepot a atteint son niveau maximal

Question 3

L’administration de Maynard est actuellement uniquement faite par Mme Boisvert et Mme Morenz. Un encadrement supérieur est nécessaire. L’implication du Président, M. Laviolette serait requise afin de régulariser la situation et d’apporter un peu de contrôle dans une situation qui est pour le moins cahotique. Un meilleur respect de la structure est également requis. Actuellement, le directeur des ventes à main mise sur le service de l’exportation, cette situation est actuellement problématique mais la responsabilité de cette situation est attribuable à l’attitude de madame Morenz et non à la configuration de la structure. Un directeur ayant plus d’ouverture n’aurait sans doute pas laissé la situation se dégrader à ce point.

Tel que mentionné dans le cas; « L’axe décisionnel converge surtout entre la directrice générale adjointe, Mme Boisvert, qui est en liaison avec  la directrice des ventes, Mme Morenz. ». Le directeur des entrepôts ne semble pas être au courant de la situation du magasin et le processus décisionnel concernant ce volet des opérations est biaisé par l’influence de Mme Morenz. Celle-ci coupe les initiatives visant à améliorer les opérations. Le système actuel ne respecte pas la politique contre le harcèlement. Une entité discociée de l’administration devrait être en mesure de recevoir, traiter et rendre des recommandation à la haute direction concernant les plaintes de harcèlement. La mise en place d’un volet ressources humaines serait souhaitable pour l’amélioration des relations de travail.

...

Télécharger au format  txt (14.2 Kb)   pdf (91.6 Kb)   docx (16.8 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com