DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Analyse des pratiques professionnel en soins infirmier

Synthèse : Analyse des pratiques professionnel en soins infirmier. Rechercher de 53 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  27 Novembre 2022  •  Synthèse  •  1 343 Mots (6 Pages)  •  325 Vues

Page 1 sur 6

[pic 1]

                ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

[pic 2]

Thème : La communication

Promotion : 2020-2023

Nom et prénom de l’étudiant :  

Abstract :

Comment communiquer avec une personne très mal entendante ?

Mots clefs :

Surdité

Communication

Adaptation

Date de remise du travail : 31/01/2022

APP  N° 5

Semestre : 3

SOMMAIRE

INTRODUCTION________________________________________________3

PRESENTATION SUCCINTE DU SERVICE__________________________3

DESCRIPTION DETAILLE DE LA SITUATION ______________________3

ENNONCE DU PROBLEME_______________________________________4

PROBLEMATISATION ___________________________________________4

PROPOSITIONS DE SOLUTIONS, D’ACTION CORRECTIVES__________6

CONCLUSION___________________________________________________6

INTRODUCTION :

Au cours de mon stage plusieurs situations m’ont interpellées, notamment celle que je vais vous développer à propos de l’entrée d’une personne âgée dans le service. Cette patiente était atteinte de surdité, il était donc difficile de communiquer avec elle. Il a fallu trouver des solutions pour qu’elle puisse répondre à mes questions concernant son entrée dans le service.

PRESENTATION SUCCINTE DU SERVICE :

La clinique korian Montjoy est une clinique de Soin de Suite et Réadaptation à Briançon . Elle a pour objectif :

  • D’assurer des soins de suite médicaux et post-opératoires
  • De permettre la convalescence suite à une pathologie ou une opération
  • De proposer à des patients souffrant d’insuffisance respiratoire une rééducation fonctionnelle respiratoire
  • D’assurer des soins de gériatrie aux personnes âgées
  • De construire un projet thérapeutique de reprise d’autonomie

La structure compte 3 étages. Chaque étage possède 22 lits.

Le directeur est Mr Burnichon Christophe. En général, la journée l’équipe est constitué de la cadre de santé Mme Chiapponi Audrey, un médecin, une infirmière, une aide-soignante et une ASH à chaque étage. Il y a aussi un kinésithérapeute la semaine.

DESCRIPTION DETAILLE DE LA SITUATION :

Lorsque qu’un nouveau patient entre dans la structure nous devons lui faire un dossier d’entrée. Pour pouvoir faire ce dossier il faut que la patiente réponde à quelques questions afin de  savoir par exemple ce qu’elle mange au petit déjeuner, la personne à contacter en cas d’urgence, faire l’identitovigilance… Nous devons aussi la peser, la mesurer et lui faire un électrocardiogramme. Un après-midi j’ai voulu faire l’entrée d’une patiente accompagnée de l’infirmière. Après avoir préparé les papiers, le matériel pour la peser, la mesurer et faire son ECG pour son entrée, nous sommes allées la voir dans sa chambre. Je me suis présentée en parlant un peu fort car j’avais vue dans le dossier que le médecin avait transmis qu’elle avait des problèmes de surdité et je lui ai expliqué que j’allais lui poser quelques questions. Elle m’a répondu : « oui oui ». Au moment où je lui ai demandé son nom, prénom et date de naissance elle m’a encore répondu « oui oui ». J’ai donc répété la question une deuxième fois assez fort en essayant de bien articuler pour qu’elle comprenne mieux mais elle m’a répondu une seconde fois «oui oui ». J’ai donc regardé ses oreilles pour voir si elle portait des appareils auditifs, mais elle n’en avait pas. J’ai regardé dans ses affaires s’il y avait en une paire mais je n’en ai pas trouvé. A ce moment-là je me suis dit que cela allait être compliqué qu’elle réponde à mes questions. Je ne savais pas trop comment faire pour pouvoir faire son entrée correctement en ayant les bonnes réponses à mes questions. A ce moment-là l’infirmière a eu l’idée d’aller chercher une ardoise pour pouvoir lui écrire les questions. Je lui écris donc ma question sur l’ardoise, je lui montre mais la patiente n’arrivait pas à lire ce que j’avais écrit, j’ai donc compris qu’elle était mal voyante également. J’ai cherché si elle avait des lunettes de vue dans ses affaires et j’en ai trouvé une paire, je lui ai donc mis sur le nez. Ensuite, je lui ai remontré l’ardoise avec ma question écrite dessus mais elle n’arrivait toujours pas à lire. J’ai donc tout effacé et je lui ai écrit deux mots en gros sur l’ardoise en rapport avec ma question pour qu’elle comprenne ce que je voulais lui demander en espérant qu’elle arrive à lire étant donné que l’écriture était plus grosse. Je lui montre donc l’ardoise et elle réussit à lire et à comprendre que je lui demandai son prénom, elle m’a donc répondu et j’ai ensuite fait la suite de mes questions de cette façon, en écrivant des mots ou des phrases très courtes en gros sur l’ardoise.

ENONCE DU PROBLEME :

Après avoir compris que cette patiente avait des problèmes de surdité et n’entendait vraiment pas ce que je lui disais, je me suis demandé comment j’allais pouvoir avoir les réponses à mes questions. D’autant plus que même après avoir trouvé l’idée de l’ardoise la patiente n’arrivait pas à lire mes questions. Après avoir réfléchi j’ai pu trouver une solution qui était d’écrire des phrases courtes et simples en gros caractère. Si après cela la patiente n’avait pas su répondre aux questions je ne sais pas comment j’aurais fait pour pouvoir faire son entrée correctement. Je me demande quelles solutions pouvons- nous trouver pour pouvoir communiquer du mieux possible avec un patient mal entendant atteint de surdité, muet ou les deux.

...

Télécharger au format  txt (9.4 Kb)   pdf (99.8 Kb)   docx (16.9 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com