DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

À partir de cette mise en situation et du texte de Platon, dites si vous êtes d’accord avec Socrate qui affirme dans le Criton qu’il faut toujours obéir aux lois, même si elles semblent injustes

Dissertation : À partir de cette mise en situation et du texte de Platon, dites si vous êtes d’accord avec Socrate qui affirme dans le Criton qu’il faut toujours obéir aux lois, même si elles semblent injustes. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  8 Mai 2021  •  Dissertation  •  317 Mots (2 Pages)  •  21 Vues

Page 1 sur 2

Je suis d’accord avec Socrate qui affirme dans Criton que l’on doit se soumettre aux lois même si elle semble injuste. Malgré l’imposition du couvre-feu pour les moins de 18 ans dans cette petite ville de banlieue. Le maire a en quelque sorte généralisé le vandalisme fait dans sa ville pour punir tous les jeunes.

Comme le mentionne Socrate, on ne sort jamais gagnant lorsqu’on fait un geste injuste. En transgressant le règlement municipal, les jeunes, risque de perdre leur crédibilité devant la loi. Ils deviendront par le fait même, des hors la loi au même type que les vandales que le maire tente de punir pour les méfaits commis. En évitant de transgresser le couvre-feu, les jeunes peuvent utiliser les moyens disponibles pour contester les décisions prises en catimini par le maire. Nous pouvons adresser une lettre ouverte au maire, lancer une pétition, etc. Le tout en restant dans la légalité.

Par ailleurs, toujours dans le texte de Platon, Socrate nous dit : « même à l’injustice il ne faut pas répondre par l’injustice ». Même, si l’imposition du règlement porte-préjudice a la liberté et discriminatoire pour les jeunes. Ils ont intérêt à respecter le couvre-feu malgré le mécontentement des jeunes. Pour ne pas se retrouver dans l’injustice. Il est mieux de subir que de commettre l’injustice. Des discutions avec la mairie, pour amener des idées ou d’autres moyens que l’imposition du couvre-feu pour évité autres vandalismes dans la petite ville de banlieue.

Pour conclure, je suis d’avis qu’il faut obéir à la loi même si elles nous semblent injustes. On ne peut sortir gagnant en commettant un geste injuste. Cela nous met dans la même position que les vandales. Alors, trouvons les moyens de faire tourner la décision à l’avantage des jeunes. De plus, il ne faut pas répondre l’injustice par l’injustice. Il est mieux de subir que de commettre l’injustice. Trouver d’autres moyens que de transgresser le couvre-feu.

319 mots

...

Télécharger au format  txt (2 Kb)   pdf (33.6 Kb)   docx (7.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com