DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Explication De Texte Des Deux Coqs De La Fontaine

Mémoires Gratuits : Explication De Texte Des Deux Coqs De La Fontaine. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

nII/ UNE FABLE BURLESQUE ET IMAGEE

à un récit plaisant

- un récit imagé : les animaux mis en scène représentent des traits de caractère humains. Le coq est l’allégorie de la prétention et de la ventârdise de l’homme. Le poète personnifie alors le coq, avec « s’armait d’une jalouse rage » pour mettre l’accent sur le fait que cet animal n’est autre que l’homme et sa vanité. Cela rend aussi le récit plus plaisant pour le lecteur

- En outre, le ton burlesque de la fable a aussi pour but d’accrocher le lecteur . Il se trouve dans cette image du coq à qui on donne des allures de héros, alors qu’au final son but est de se battre pour une femelle.

à La Fontaine s’amuse et compare un ridicule combat de coq à la guerre de Troie ( vers 3 et 12 : « Hélène », « Troie »).

àEn effet le ton du combat est solennel, on le voit au vers 3 avec la tournure emphatique personnifiant l’amour au vers 3 ( « c’est de toi que vient cette querelle envenimée ») mais aussi avec l’allusion au sang des Dieux à travers le Xanthe, ce qui est assez inapproprié. Le poète fait également

Finalement, on a un effet de disproportion entre la réalité et la façon de représenter ce combat en faisant des références mythologiques. Ce burlesque de la fable, en rendant le récit plus saisissant, donne plus de poids à la moral qui suit.

III/ UNE MORALE EXPLICITE

Les nombreux enjambements (c-a-d que l’on passe d’une situation à une autre vers 23-28) du texte mettent en valeur la fin et montre toute l’importance de la morale, qui se détache typographiquement pour être mise en relief et qui, ayant un caractère plutôt sérieux, contraste avec le burlesque de la fable.

- Tout d’abord, la Fontaine dit que la vengeance ne sert à rien : ce n’est ni le combat, ni la vengeance qui renverse la situation, mais l’orgueil, la fierté. C’est en réalité le destin, symbolisé par le vautour ( vers 21) qui finit par rendre justice ; le destin est mentionné au travers du terme fortune et sort.

- D’autre part, cette fable dénonce le manque de prudence et l’envie de l’homme de toujours se montrer. La Fontaine inclut le lecteur à la morale par l’expression « défions-nous » (v31) qui porte un diérèse, et qui apporte une universalité au message, valable pour tous.

...

Télécharger au format  txt (4.3 Kb)   pdf (63.1 Kb)   docx (6.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com