DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Les management skills

Compte rendu : Les management skills. Rechercher de 48 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  20 Octobre 2020  •  Compte rendu  •  4 571 Mots (19 Pages)  •  121 Vues

Page 1 sur 19

MANAGEMENT SKILLS

Le management, c’est l’ensemble du comportement et des attitudes mises en lace par une personne lorsqu’elle exerce son autorité sur un groupe.

LES TROIS POINTS COMMUNS A TOUTES ORGANISATIONS :

  1. Un objectif précis.
  2. Une structure pour orienter le comportement des membres : règles, hiérarchie, équipes, description de poste.
  3. Des personnes qui transforment l’objectif en réalité.

LA SITUATION DANS LES ENTREPRISES :

  • Transformation des organisations
  • Complexification des missions dans les entreprises
  • Incorporation de plus en plus massive d’innovation (dans les produits et les processus de production)

SUR LE PLAN DES RELATIONS SOCIALES

  • Restructuration fondamentales des rapports de dépendance entre salariés et management.
  • Les entreprises ont besoin de salariés « engagés » et actifs.

L’AUTHENTICITE

Elle commence par la connaissance de soi, qui vous êtes et comment vous êtes perçu.

Pour être authentique, connaissez-vous !

LES TALENTS :

  • Facile : j’y arrive sans effort
  • Plaisir : J’y prends du plaisir
  • Reproductible : ce n’st pas un coup de chance
  • Inné : J’ai toujours su le faire, sans formation
  • Inconscient : C’est la somme des 4 points précédents

« Le management fondé sur la prévision et le contrôle a formaté les élites mais il ne fonctionne plus dans un monde contraint par la concurrence à se transformer de plus en plus vite »

                                                François Daniel Pigeon, Le Leader Authentique

L’AUTHENTICITE

  • Elle n’est pas une qualité innée : elle vous est attribuée par d’autres.
  • Elle ne peut pas être simulée
  • Elle permet de maintenir une cohérence entre les actes et les paroles.

ASSOIR SON AUTHENTICITE

  1. Apprendre à connaître sa personnalité.
  2. Apprendre à mieux connaître les autres.
  3. Se connecter au contexte organisationnel.

ACQUERIR DE L’AUTHENTICITE

  • Cours le plus suivi à Harvard Business School
  • « Développement du leadership authentique » Bill George (True North : Discover Your Authentic Leadership)
  • Conscience de soi : Connaissance de son caractère, ses motivations
  • Valeurs : Les principe comportements d’une personne
  • Vie intégrée : Equilibre entre la vie professionnelle et personnelle.
  • Equipe de soutien : Réseau de personnes de confiance disponible.
  • Sweet pot : L’intersection entre vos grandes forces et vos motivations : c’est la position privilégiée, LE VRAI NORD

L’EVOLUTIONS DES PRINCIPES DE MANAGEMENT

FAYOL

  • « Commander aux hommes pour obtenir que des objectifs préalablement définis soient atteints »
  • La notion de management est centrée autour de la fonction du manager
  • Deux valeurs : L’autorité et la persuasion.
  • Les moyens pour y parvenir : la divisions du travail, la discipline et la sanction.

Une nouvelle approche du management fondée sur la gestion des RH

La productivité est privilégiée au travers de la compréhension des mécanismes psychologiques, de la motivation et du travail en groupe.

DALE CAREGIE 1950 : Le précurseur du management agile :

  • « How to win friends and influence people ? »
  • Commencer par des éloges sincères
  • Mentionner ses erreurs avant d’évoquer celles des autres
  • Faire remarquer les erreurs de manière indirecte
  • Poser des question plutôt que de donner des ordres directs
  • Laisser son interlocuteur sauver la face : aucunes gloire à l’écraser ; il se transforme en ennemi
  • Félicité
  • Encourager

L’ECOLE DES RELATIONS HUMAINES : MAC GREGOR

  • La théorie X : Le management directif ou autoritaire
  • Le commercial est supervisé, motivé, ou remotivé en permanence.
  • La théorie Y : Le management participatif
  • Le manager doit adapter son management en fonction de chacun.
  • Analyse des forces et faiblesses respectives des membres
  • Management adaptatif, en fonction de la structure, de la fonction et des individus.

LE MANAGEMENT PAR OBJECTIF MPO

  • Peter Drucker 1994-2005
  • La responsabilité individuelle et l’auto contrôle
  • Il établit le travail en équipe, selon les intérêts personnels et en fonction du bien-être commun
  • L’organisation est un système composé de sous systèmes interdépendants
  • Le manager assure la mise en place du processus de régulation de l’ensemble

« LA FIN DU MANAGEMENT, INVENTER LES REGLES DE DEMAIN » PAR GARY HAMEL – HARVARD

« Il y a plus de chance d’obtenir que les salariés mettent du cœur à l’ouvrage s’ils ont le sentiment de travailler à un objectif inspiré par un idéal non seulement ambitieux mais généreux. »

Annexe sur la plateforme

LES 5 PRINCIPES DE MANAGEMENT SELON G HAMEL

  • Les valeurs organisationnelles : les valeurs qui conduisent l’entreprise (x Disney : Joie)
  • L’innovation continue
  • L’adaptabilité rapide : accélérer le changement, devancer les tendances, se réinventer
  • La passion : les individus avant les institutions
  • La lutte contre l’idéologie managériale : décisions tardives, préjugés.

LA DEFINITION DE L’EQUIPE

  • Un groupe où les relations sont directes, chacun connaissant tous les autres
  • Des personnes capables de travailler ensemble à la mise en place de projets communs.

4 STADES AU NIVEAU DE L’EQUIPE

Le stade de latence

  • Individualités fortes, le groupe n’existe que par une volonté « extérieure »
  • Chacun défend ses propres intérêts
  • Des mécanismes de défense se mettent en place
  • Le seul lie, c’est l’expertise propre

Le stade d’appartenance :

  • Identification par zone d’intérêt
  • Rapprochement par objectif
  • On travaille dans une logique de clans
  • Chacun défend les intérêts partagés du clan
  • Incapacité à travailler collectivement

Le stade de l’équipe :

  • L’équipe se pense comme communauté d’objectifs
  • Va se poser en collectif sur certain sujets
  • L’équipe est capable de générer des comportements par elle-même
  • Les personnalités s’affirment, les leaders potentiels veillent à leur territoire

Le stade de l’action :

  • Le stade de la maturité
  • Coopération très développée et coresponsabilité dans a décision ou dans le travail
  • Le groupe s’accepte comme composition de personnalités différentes
  • L’expertise est importante mais ne prédomine pas sur la collaboration de tous

LES 5 LEVIERS D’UN MANAGEMENT EFFICACE

  • La structure et la hiérarchie dans l’organisation : L’organigramme est un cadre important, communiquer autour d’une organisation ou d’une réorganisation.
  • La mise en place d’une stratégie opérationnelle : Le paradoxe de la croissance : « une croissance réussie crée de la complexité et la complexité tue la croissance » Chris Zook professeur Harvard. Assumer la responsabilité de la communication, expliquer comment faire.
  • Le rôle du leader : Le leader a toutes les réponses VS tout le monde a des réponses : il faut poser les bonnes question aux bonnes personnes. Assumer la responsabilité des décisions. Penser et dire « nous » plutôt que « je ». C’est aux utilisateurs de définir les règles Kaizen.
  • La culture d’entreprise n’est pas le résultat d’une déclaration, elle est le résultat d’une vision claire transmise aux collaborateurs. Verbaliser l’objectif de l’entreprise.
  • Les valeurs transmises doivent servir un projet d’entreprise, correspondre à la culture d’entreprise, être compréhensibles par tout le monde et fédérer, motiver une équipe au quotidien.

4 MYTHES REPANDUS A PROPOS DU LEADERSHIP :

  • Tout le monde peut être un leader : FAUX : Sans connaissance de soi, sans authenticité, sans volonté d’avoir cette responsabilité, pas de leader.
  • Les leaders obtiennent toujours des résultats concrets FAUX : Pas toujours…
  • Les personnes qui arrivent au sommet sont des leaders : FAUX : Pas nécessairement, l’habileté en affaires, la capacité à trouver de bon militants, permettent d’atteindre le sommet
  • Les leaders sont d’excellents coachs : FAUX : Les leaders savent stimuler les autres grâce à leur vision et leur dynamisme.

INTELLIGENCE EMOTIONNELLE :

« Si tu n’as pas d’empathie et de relations personnelles effectives, peu importe que tu soi intelligent tu n’iras pas bien loin » D. GOLEMAN.

Dans l’intelligence émotionnelle il y a :

  • LE TEMPERAMENT : dimension génétique et instinctive de la personnalité, difficilement modifiable.
  • LE CARACTERE : englobe le tempérament et l’ensemble des habitudes éducatives et relationnelles qui ont été apprises par la personne, inné et acquis.
  • LA PERSONNALITE : Mélange du tempérament, du caractère et du comportement social.

Le tempérament et le caractère sont des dimensions de la personnalité.

LES 4 TEMPERAMENTS :

  • SANGUI : Emotif et démonstratif, a besoin de la compagnie des autres. Très sociable et optimiste.
  • MELANCOLIQUE : réfléchi, sérieux, ordonné, organisé et méthodique.
  • COLERIQUE : Ambitieux, autoritaire, combattif, des qualités de leader et une grande productivité
  • FLEGMATIQUE : S’accommode de toutes les situations, évite les conflits et les prises de décision, sait écouter.

LE CARACTERE :

Il s’est forgé à partir du tempérament, de l’environnement de la culture et de l’entourage social de la personne.

...

Télécharger au format  txt (28.7 Kb)   pdf (240.3 Kb)   docx (61 Kb)  
Voir 18 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com