DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Devoir Sur "Le Rire Pourquoi Faire"

Compte Rendu : Devoir Sur "Le Rire Pourquoi Faire". Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 6

ures ou les comédies sociales ont toujours accompagné la subversion politique, et fait souffler cet esprit frondeur qui, là encore, est un gage de liberté. L'émotion, la pitié ne sont pas compatibles avec l'exercice de ce rire : si nous sommes capables de rire de nos proches, c'est que nous avons quelque temps oublié ou mis en veilleuse nos sentiments.

Fonction sociale : on le constate souvent aujourd'hui : les groupes, les réseaux sont soudés par le rire. On aura observé comment le succès d'une comédie est d'autant plus marqué que le public est nombreux. Le rire est en effet contagieux, il crée une communion, une complicité précieuse dans la dynamique de groupe. Rire des mêmes choses est aussi le signe le plus évident d'une connivence qui engage la cohérence d'un milieu ou d'une association. Ce peut être, bien sûr, éphémère et artificiel, mais ce liant est absolument nécessaire à la vie sociale.

Fonction ironique : véritable stratégie dans l'argumentation, l'ironie manie l'antiphrase, ou ce que l'on appelle "le second degré". On connaît par exemple l'ironie voltairienne, capable de camoufler les plus violentes dénonciations derrière un discours faussement élogieux. Il s'agit donc, ici encore, d'un rire fin par lequel les auditeurs se confortent mutuellement dans le privilège d'avoir compris l'intention du rieur. L'ironie peut être cruelle, mais elle peut aussi se contenter d'aimables parodies, lorsque par exemple une situation très banale est décrite en termes nobles.

Fonction intellectuelle : le rire est une manifestation incontestable de l'intelligence. Il suppose en effet un recul pris par rapport aux choses et aux personnes, recul dont l'animal est évidemment incapable. Le rire peut ainsi exiger une certaine culture, requérir la subtilité nécessaire pour percevoir une allusion, saisir un jeu de mots ou un calembour. Dans ce cas précis, bien sûr, le rire cède souvent sa place au sourire, puisque ce plaisir du déchiffrement est une activité qui peut rester solitaire.

En quoi le rire se présente-t-il comme un acte social ?

Le rire s’épanouit naturellement en société, il a besoin d’un écho, il désamorce le danger qu’il y a à s’approcher de l’autre.

Le rire répond à une quête affective : faire rire apporte la joie nécessaire à la vie, console et apaise les douleurs de l’existence la cohésion du groupe est assurée par la critique des ridicules, Le rire apaise l’atmosphère.

Citez des exemples de rire qui exclut.

Le rire communautaire qui consiste à rire qu'entre groupe et exclut ceux qui n'en font pas partie. Aussi appelé rire prisonnier, qui refuse la collectivité.

En quoi rire peut-il être considéré comme un acte subversif ?

Il existe un rire qui dénonce pour corriger un autre dont le but est de rompre les certitudes, les préjugés et les contraintes. Le rire correcteur est celui de la satire sociale.

Certains humoristes l'utilisent; en effet ils s'aident de ce rire pour mettre en lumière, par des jeux de décalage et d'expression incohérentes les dysfonctionnement sociaux, les inconscients des hommes politiques et de certaines institutions. Ils bravent les différentes censures.

Apanache du siècle des lumières et de la révolution, chansons indécente ou vulgaire, caricature en tout genre contre l'aristocratie et la noblesse, et utilisé pour discréditer les détenteurs du pouvoir.

Déterminez des limites possibles au rire.

Spinoza fixa au rire la limite, celle d'outre passé la dignité d'un individu et de se complaire dans la basses et la betise.

« Entre la moquerie et le rire, je fais une grande différence. Car le rire, comme aussi la plaisanterie est une pure joie ; et par conséquent, pourvu qu’il ne soit pas excessif, il est bon par lui-même. Et ce n’est certes qu’une sauvage et triste superstition qui interdit de prendre du plaisir. Car, en quoi conviendrait-il mieux d’apaiser la faim et la soif que de chasser la mélancolie ? » (Ethique, IV, Paragraphe 45 – Spinoza). Rire pour faire du mal a quelqu'un, l'humour gratuit et cruel serait une limite au rire et à l'humour.

Comment le rire peut-il nous rendre meilleur ?

Le rire peut nous rendre meilleur pour diverse raison, il nous permet bien souvent de dédramatiser une situation, pour décompresser, pour oublier ses soucis quotidien. Le rire permet d'unir les gens car il est bien souvent collectif . Rire avec les autres pour s'intégrer ou pour intégrer quelqu'un. On parle aussi de rire thérapeutique, des clowns qui viennent dans les hôpitaux pour déstresser les patients qui seraient alors a même de mieux guérir et plus vite.

Url :http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2004/mag0507/ps_7721_humour_bienfaits_rire.htm

Pourquoi le comique est-il souvent déconsidéré dans notre société ?

Le comique est déconsidérez généralement parce qu'il n'est tout simplement pas pris au sérieux

Le comique fut déconsidéré en vertu de son caractère contingent. La tragédie de la science consiste à ne pas pouvoir réduire la contingence. Il faut, pour réhabiliter le comique, en considérer la nécessité. Les comiques supportent également difficilement que leur art, tout en

...

Télécharger au format  txt (8.6 Kb)   pdf (88.7 Kb)   docx (9.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com