DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Enseigner La Grammaire Dans Un Cours De Fle

Dissertation : Enseigner La Grammaire Dans Un Cours De Fle. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 6

r les verbes au subjonctif ni de faire des accords du participe passé, ceux qu’ils peuvent très bien faire...., par contre on les demanderait de bien faire passer des conversations dans le travail, d’avoir une bonne réflexion et une bonne maîtrise des compétences langagières. Alors, de la théorie à la pratique, ce n’est pas tout à fait évident pour tout le monde, c’est comme si je comprends tout à fait les instructions qui sont données sur la recette de cuisine, pourtant, je n’arrive jamais au même résultat que sur la photo ! Et le pari pour moi et pour mes étudiants est d’arriver à une parfaite compétence réceptrice et productrice en français en faisant comprendre le fonctionnement d’une langue via une métalangue.

Il est vrai qu’on ne peut pas se passer des règles grammaticales pour bien parler le français, cependant, pour mon public adulte faux débutant, l’enseignement de la grammaire ne représente pas une place primordiale.

D’une part, parce que la grammaire traditionnelle est trop normative pour pouvoir contribuer d’une manière efficiente à l’enseignement de la langue, vue comme moyen de communication. En classe de langue, mes étudiants comprennent par coeur les règles de grammaire. Prenons un exemple, pour parler d’un pays : à + le = au ; par exemple : je vais au Vietnam, Il va au Laos, ou à + la = en ; par exemple : tu vas en France, nous allons en Thailande. Un jour où les étudiants liront ces phrases :

(i) Des États-Unis à la Chine, le prix de l'essence inquiète.

(ii) Le jardin à la Française en opposition au jardin anglais porte à son apogée l'art de l'ordre et de la symétrie.

Les étudiants, en réflexion grammaticale, diront que ces phrases contiennent une erreur grammaticale, car la règle est bien ceci : à+la = en.

Alors que si l’on se base sur le sens de la phrase, on doit comprendre que « à la » dans les phrases (i) et (ii) signifie bien d’autre chose que « en ».

Ainsi, l’attractivité d’une langue étrangère réside -t-elle à la subtilité de cette langue et il ne faut pas tout généraliser en règle « fixe ». Il est préférable de faire sentir le vouloir dire de la phrase et de ne pas trouver le sens de la phrase à partir des règles grammaticales.

Dans plusieurs cas, « l’enseignement explicite de grammaire présente des règles et également des contrerègles souvent dépassées par l’évolution des besoins langagiers, inutiles du point de vue de la progression didactique et de la présentation claire et logique du système » .

D’autre part, dans la culture vietnamienne, on est timide de nature, on n’ose pas s’exprimer, ou bien on s’exprime très timidement et de façon très dénaturelle. Les étudiants ne parlent que si son prof s’adresse personnelement à lui et lui demande quelque chose. Ils sont souvent très contents de rester sur place pour parler plutôt que de se présenter devant toute la classe. Je constate aussi que mes étudiants vietnamiens ne font recours que rarement à des gestes pour exprimer des sentiments, beaucoup moins que les étudiants occidentaux..... Cependant, apprendre une langue, on apprend aussi les moyens expressifs des natifs. C’est pour cette raison que j’ai tendance à faire parler les étudiants, les délibérer des contraintes gestuelles, les rendre plus expressif en les encourageant à des activités collectifs, plutôt que de les rendre les passif avec des règles toutes faites de la grammaire.

Personnellement, je préfère consacrer du temps en classe pour les activités qui rendent mes étudiants plus actifs, et cela donne aussi beaucoup plus de motivations aux étudiants que de donner, expliquer les règles grammaticales. Les étudiants participent activement à des activités de production orale, écrite. Et ensemble, nous étudions pendant la mise en commun, les fautes/erreurs éventuelles, et je vais me renseigner auprès de mes étudiants pour voir si cela et dû à un manque de connaissance des règles de grammaire, ou une mauvaise d’application de ces règles. Si c’est dû à un manque de connaissance de règles de grammaire, je vais leur demander de collecter des corpus concernant ce phénomène C’est à eux de dégager les règles d’usage et des règles d’emploi et ensemble, nous allons les appliquer dans d’autres situations envigeasables. S’il s’agit le deuxième cas, je demanderai aux étudiants des activités correctives. Je opte pluôt un enseignement grammaticale qui se base plus sur les actes de parole que sur les règles. Et pour vérifier la maîtrise de ces phénomènes grammaticales, je recours à des jeux de rôle ou des simulations, des activités qui permettont de dépassser le cadre de la phrase pour atteindre l’énoncé. Ainsi, mes étudiants travaillont en groupe, chaque groupe devra se concentrer sur une tâche, préparer éventuellement une conversation, un exposé, ou toute

...

Télécharger au format  txt (8 Kb)   pdf (85.5 Kb)   docx (8.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com